Gouvernement SBM : Des Maliens réagissent

0

Moustaph Diawara, Directeur de Publication du journal « Le Sursaut »

“Une équipe sans grands hommes “

Au regard de l’ossature de la nouvelle équipe gouvernementale, on a l’impression que le nouveau Premier ministre a fait le choix de jeter son dévolu sur des hommes et femmes qui accentuent l’impopularité du régime. À l’exception du seul tenant du portefeuille de l’Economie Numérique et de la Communication, aucun de ces 35 autres ministres ne disposent d’une portion d’assise populaire pouvant traduire en actions concrètes le ressenti du bas peuple. Cela pourra constituer un handicap majeur pour le régime en cette année d’enjeux électoraux. De ce fait, il n’est donc pas exagéré d’affirmer que tous les ingrédients sont maintenant réunis pour rendre encore mauvaise la sauce IBK auprès des Maliens.

 Daouda Sogoré, Enseignant

« Je pense en définitif que ce gouvernement ne pourra pas répondre  aux attendes du peuple malien»

Je  n’ai pas apprécié la nomination de M. Soumeylou Boubeye Maiga comme premier ministre d’autant qu’il a échoué  au  ministère de la défense et des anciens combattants. Je pense qu’il y’avait mieux à faire. Je suis également septique sur les chances du ministre Housseini Amion Guindo au département de l’éducation, un ministère sensible et problématique.  Les professeurs du secondaire s’apprêtent à observer une grève illimitée. Je pense en définitif que ce gouvernement ne pourra pas répondre  aux attendes du peuple malien.

Kadidiatou Sissoko, juriste :

« J’ai beaucoup de doute sur la capacité réelle de ses hommes et femmes à conduire le bateau du Mali à bon port »

 

Je dois d’abord  dire que c’est du  jamais vu au Mali.  Cinq Premiers ministres en un mandat ! Je m’interroge également  sur l’opportunité de ces remaniements intempestifs. Est-ce une incapacité du régime ou un partage de gâteaux ?  J’ai beaucoup de doute sur la capacité réelle de ses hommes et femmes à conduire le bateau  Mali à bon port.

Daouda Bakary Koné, journaliste au journal en ligne Mali Onde Medias

« Je crois que ce gouvernement n’est pas celui qui peut relever les défis sécuritaires, de la réconciliation et de la paix au Mali »

« Le premier constat que j’ai fait par rapport à la composition de ce gouvernement est qu’il est pléthorique. Ensuite, il y’a beaucoup de départements qui ont été créés et  qui n’ont pas de sens.D’abord, le département du développement local, de l’aménagement du territoire, du désenclavement, de l’administration territoriale peuvent être regroupés en deux départements. Avec la situation de notre pays, composer un gouvernement de 37 membres, est trop. Nous voyons déjà une idée budgétivore. Je crois que ce gouvernement n’est pas celui qui peut relever les défis sécuritaires, de la réconciliation et de la paix au Mali. Par ailleurs, prendre un Zoumana Mory comme ministre est vraiment décevant. C’est quelqu’un qui n’a pas eu un bilan responsable à l’ONAP. On doit mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ».

Indé Ombotimbe, directeur de publication du journal ‘’Toutes infos’’

« Le problème, c’est le système et non le gouvernement »

« Nous assistons une fois de plus à un gouvernement pléthorique dans un pays de crise. Certains ministres qui sont décriés et désavoués par le peuple malien ont été reconduits dans ce gouvernement .Comment peut-on imaginer un Tiema Huber Coulibaly qui a montré ses limites à la défense et à l’administration territoriale surtout avec les reports des élections, soit nommé à la diplomatie. Du côté des femmes, de plus en plus, on arrive progressivement  à 30% des quotas qui leur ont été accordé  par le président de la république. Parlant des résultats, je pense que ce n’est plus une question de gouvernement. Je pense réellement que c’est une question de système. Si le système n’est pas bon, même si on change le gouvernement chaque deux mois, rien ne va changer »

Propos recueillis par Abdrahamane Sissoko et B. Guindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here