Hamed Mahamound dit Manken, animateur vedette de l’ORTM : «C’est ma mère qui m’a proposé le nom Tadaza qui signifie ” Rions ensemble ” en Tamasheq»

4

En 19 ans de service, je n’ai même pas un terrain en ma possession parce que je fais mon travail honnêtement”

Dans cet entretien exclusif à bâtons rompus, l’animateur vedette de l’émission musicale et humoristique “Tadaza” Mohamed Mahamoud dit Manken, évoque son projet de création d’une école de formation de cinéma puisqu’il est désormais diplômé en réalisation cinéma et télévision, parchemin décroché en France. Selon lui,  ces études de trois ans ont coûté 44 millions de Fcfa, ont été financées grâce au Fafpa et d’autres partenaires. S’agissant de Tadaza, Manken révèle pourquoi et comment ce choix.

Considéré comme la star des animateurs de télé au Mali, Mohamed Mahamoud est plus connu sous le sobriquet de Manken, un nom qu’il lui a été collé depuis qu’il était étudiant. Ce jeune animateur vedette de Bozola a franchi tous les échelons. Son talent est d’abord reconnu comme animateur de plusieurs émissions dont Podium ou Top Etoiles. C’est grâce à lui que cette dernière émission musicale a conquis le succès qu’on lui connaît aujourd’hui. Cela grâce à la touche du réalisateur de l’émission, M’Baye Boubacar Diarra. “Je n’oublierai jamais dans ma vie M’Baye. Il est le principal forgeron de l’animateur que je suis aujourd’hui. C’est lui qui m’a formé, même si en un moment donné, on ne sait pas entendu. Aujourd’hui, il est à la retraite et quand je suis retourné en 2009 pour refaire Top Etoiles, je suis parti vers lui pour lui demander des conseils et des bénédictions. Ce jour-là, il m’a dit qu’il est très fier de moi. Et m’a dit, Manken, je ne veux pas que tu termines ta carrière comme les autres animateurs. Il faut que tu ailles te former. Ce qui m’a donné à réfléchir. Depuis ce jour-là, j’ai demandé au Bon Dieu de me donner cette opportunité”, a-t-il précisé.

Yondo Sister
Yondo Sister

C’est dans ce cadre que Manken a bénéficié d’une formation de trois ans à l’Ecole internationale de création audiovisuelle et réalisation en France où il a décroché son diplôme de réalisation cinéma et télévision. Cela a été rendu possible grâce à un financement du Fapfa et d’autres partenaires comme notre compatriote Goundo Simaga, présidente et directrice de Gsy Prod basée à Paris. Cette formation de trois ans a coûté 44 millions de nos francs, précise Manken. “Je tiens à remercier Goundo Simaga qui m’a offert cette opportunité d’apprendre la réalisation. Elle m’a vraiment facilité la tâche pour que je puisse étudier dans de meilleures conditions. Le Fapfa aussi m’a beaucoup soutenu pour le financement. C’est le lieu aussi de remercier les responsables de cette structure. Aujourd’hui, mon ambition est la mise en œuvre de mon projet  d’Ecole de cinéma au Mali. Nous avons commencé le projet avec une série de formations dans certaines localités”, confie Manken, qui dispose de deux séries de plusieurs épisodes. Il s’agit de “Tina” et “Zou, le vendeur du café”.

“Malheureusement, l’Ortm ne m’a pas donné la chance de produire au moins certains épisodes. Ce qui m’a découragé. Alors que je voulais tenter ma chance dans ce domaine”.

Pour ne pas rester sans travailler, Manken a finalement décidé de créer une nouvelle émission humoristique. «Au départ, j’avais pensé à Comédie Club. Finalement, j’ai choisi Tadaza. C’est ma mère qui m’a donné ce nom, qui veut dire en tamasheq ” Rions ensemble». Sans hésitation, j’ai aimé ce nom. J’ai proposé le concept à mes chefs de l’Ortm qui ont cru au projet. Nous avons réalisé le premier numéro de Tadaza le 30 avril 2015 avant que l’émission soit diffusée le 24 août de la même année. Je profite de cette occasion pour remercier Daba Tounkara, qui m’a toujours soutenu dans ce projet. Sans oublier  d’autres partenaires comme Fofy Industrie, le basin Getzner et mon ami Cissé de Média Plus. Nous sommes au 4ème numéro de l’émission. Nous sommes en train de préparer  le 5ème courant  février. Il sera consacré à la nouvelle génération comme Doussou Bagayoko”, a laissé entendre Manken.

En tout cas, Tadaza se présente aujourd’hui comme l’une des meilleures émissions au Mali voire en Afrique. “La particularité de Tadaza, la détente surtout avec la participation des artistes africains, qui ont perdu la scène musicale. C’est pourquoi, nous avons invité Amity Miria, Monique Seka, Yondo Sister. Nous invitons aussi des artistes nationaux pour vibrer la salle” a-t-il déclaré.

Manken a saisi cette opportunité pour donner des éclaircissements sur certaines affaires. “Je ne suis pas un escroc. En 19 ans de service, je n’ai même pas un terrain en ma possession parce que je fais mon travail honnêtement. Je n’ai jamais escroqué quelqu’un dans ma vie“a-t-il conclu.

Alou B. HAÏDARA

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. C’est lui qui m’a formé, même si en un moment donné, on ne sait pas entendu.
    Relisez-vous. Plutôt on ne s’est pas entendu.

  2. Un exemple à suivre par la jeunesse malienne qui a tendance à suivre les chemins les plus faciles pour réussir.
    Ce monsieur ,que je connais personnellement ,a vraiment souffert avant d’être ce qu’il est aujourd’hui.

  3. Ce type transforme en succès tout ce qu’il touche… Les autres vauriens de l’ORTM devraient prendre exemple sur lui au lieu de vous pomper l’air avec leur greve…

Comments are closed.