Temps Forts
NEWS ALERTE 
il y a 2 années
 L'Aube

Haut conseil islamique du Mali : Les jeunes exigent le départ de Mahmoud Dicko

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

L’union nationale de la jeunesse musulmane du Mali (Ujma) ne reconnaît plus de légitimité à l’actuel bureau du haut conseil islamique du Mali dirigé par l’imam Mahmoud Dicko. La convocation d’un congrès et l’élection d’un nouveau directoire : ce sont là deux exigences de la jeunesse islamique. Pourquoi ?

 

Mahmoud-Dicko- président HCI

Mahmoud-Dicko- président HCI

La fièvre électorale s’empare, de jour en jour, du Mali, au moment où le pays s’apprête à vivre une période politique cruciale qui, si rien n’est fait,  risque de nous conduire vers une crise poste électorale aux conséquences très graves. L’inquiétude vient déjà de certains milieux religieux (la communauté musulmane) qui émettent des signes alarmants. Pour l’instant, le plus grand vient du Haut conseil islamique, où la rupture semble consommée entre le Président, Mahmoud Dicko, et l’union nationale des jeunes musulmans du Mali (Ujma). Ces jeunes dénoncent, en effet, l’illégalité de l’actuel bureau du Hci, dont le mandat serait arrivé à terme depuis le mois de janvier 2013 et qui jusqu’ici n’a pu été renouvelé.

 

L’Ujma, dirigé par Mohamed Maki Ba, proche de Cheick Ousmane Madani Haidara, 1er vice président du conseil islamique, mène aujourd’hui la fronde contre Mahmoud Dicko dont il demande le départ de la tête du Haut conseil islamique. Le président de l’Ujma, en présence de certains de ses compagnons, notamment les prêcheurs Bandjougou Doumbia, Bayaya Haidara, Mamadou Konaté…a profité d’une conférence tenue, la semaine dernière, pour évoquer certaines «déviations » (voulues par l’imam Dicko) dans la marche de l’institution. A en croire ces jeunes, ces « déviations» ont pour finalité de donner des consignes de vote pour un candidat lors de l’élection présidentielle du mois de juillet. «Tel n’est pas la mission du haut conseil islamique », a affirmé Mohamed Maki Ba. Celui-ci estime qu’étant arrivé à la fin de son mandat, Mahmoud Dicko et le bureau qu’il dirige, n’ont plus aucune légitimité pour agir et engager la communauté musulmane du Mali. Selon lui, aux termes des textes du haut conseil, depuis le mois de janvier 2013, le bureau national et toutes les structures de bases ont perdu toute légitimité. «Les membres de tout organe du Haut conseil islamique dont le mandat sera arrivé à expiration, sont déchus de tous leurs droits», a précisé le conférencier.

 

Au cours de la rencontre, les leaders de la jeunesse islamique du Mali, ont également dénoncé et condamné certaines pratiques qui seraient l’oeuvre du Président du Haut conseil islamique. Celui-ci est, entre autres, accusé d’installer des comités politiques dans les différentes mosquées de la capitale et dans les régions. Le président de l’Ujma a mis en garde contre une manœuvre destinée à «transformer nos lieux de cultes en tribunes politiques pour faire le jeu de certains politiciens». Pour M Ba, il s’agit là d’une «démarche à la fois dangereuse et compromettante pour le processus électoral. Face à ces graves dérives d’un bureau, en fin de mandat, l’Ujma invite les autorités de la transition, «conformément à leur mission de préservation du tissu social, à s’impliquer en convoquant le congrès de renouvellement du bureau du haut conseil». A défaut, estiment les jeunes, un comité islamique provisoire, doit prendre en charge la direction du haut conseil en attendant de pouvoir élire un nouveau bureau.

 

Accusé à tort ou à raison de faire le jeu de certains hommes politiques, pour des motivations qui sont loin d’être celle de la communauté islamique du Mali, le Président du haut conseil islamique a vu sa côte de popularité sérieusement écornée auprès de ses coreligionnaires qui sont nombreux à lui prêter des ambitions politiques. Parmi ceux qui sont en rupture avec sa méthode, se trouve précisément la jeunesse qui ne semble plus lui faire confiance. Il est facile, dès lors, d’en déduire, que tout comme le bureau du haut conseil, l’Ujma n’entend pas traiter de cette question, avec le ministère des affaires religieuses et du culte, fruit de l’activisme de l’imam Dicko, qui a fait de la création d’un tel département l’une de ses aspirations lors de cette période de transition au Mali. La rupture est désormais là entre le haut conseil et la jeunesse.

 

Approché par nos soins, l’imam Mahmoud Dicko n’a pas souhaité s’exprimer sur cette fronde des jeunes et les accusations formulées contre lui par l’union nationale de la jeunesse musulmane du Mali.

 

Klezié

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

29 Réactions à Haut conseil islamique du Mali : Les jeunes exigent le départ de Mahmoud Dicko

  1. Badr
    24 commentaires
    29 mai 2013 à 17:39

    l’attitude de ces jeunes musulmans est contraire aux règles de l’islam. Ils ont affiché leur ignorance. Au contraire
    ce sont des politiciens qui veulent se servir des musulmans. Il faut inculquer la morale islamique à ces jeunes pendant qu’il est temps c’est le foyer du terrorisme. Ils doivent respect aux aînés surtout des responsables religieux.

  2. Vision2012
    1666 commentaires
    28 mai 2013 à 21:39

    Dicko est grand musulman. Il est modeste et sage…cest un unificateur voila ce qu’on a besoin au Mali.

  3. Lasstuss
    46 commentaires
    28 mai 2013 à 16:57

    Faites comme moi et vous irez mieux….Je m’en fous de Dicko, je m’en fous de Haïdara….je m’en fous du HCI…..je suis musulman et fier de l’être…je mène ma religion tranquillement sans écouter les balivernes de ces gens!!!!!!!!! et voila je suis tranquille!!!!!

    • ibou Keita
      219 commentaires
      28 mai 2013 à 17:21

      Voilà un commentaire censé ! Que les religieux restent donc à faire leurs prêchi-prêcha dans les mosquées, et ne s’occupent surtout pas de politique : on voit où cela mène dans les pays où les partis dits « islamiques » sont au pouvoir (Soudan, Egypte,entre autres).

    • tolérance
      393 commentaires
      28 mai 2013 à 20:29

      Oui tu es tranquille dans ta Diahiliya(période préislamique).

  4. Moussa
    10 commentaires
    28 mai 2013 à 11:40

    des mensonges encore

  5. kantus
    7 commentaires
    28 mai 2013 à 11:12

    Arretez de raconter des histoires, je sais que Dicko n’a pas de l’argents de DIANGO, et puis vous pensez ne sont pas au service des politiciens? hAIDARA n’est pas clair lui aussi, car il a ete le premier chef religieux a dire que les religieux donneront un consigne de vote. Nous savons aussi qu’il est de meche avec le FDR, mais sacher que Mahamoud DICKO est il religieux cultive qui se mais au dessus de ces malhonnettes, et qu’il n’a jamais donne de consigne de vote. Cette jeunesse etait ou durant tout ce temps? Toi le journaliste qui pense que DICKO est en perte de vitesse pour quoi tous ses mansonges?

    • Goudo
      11 commentaires
      28 mai 2013 à 13:56

      Assalamou alaikoum
      En 2002 il a donne des consignes de vote en faveur de IBK.
      Donc ne dit pas des mensonges.Cette annee du faite que la consigne n’a pas ete donne c’est formidable.

      Qu’Allah protege le mali du mal!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. armaizo
    62 commentaires
    28 mai 2013 à 11:01

    Combien Ousmane Cherif Haidara et sa clique ont donné à ce journaleux pour se mettre à écrire des idioties qui n’ont aucun interêt ni pour les musulmans maliens ni pour le peuple malien.Cette clique représente satan et non les musulmans du Mali, et ils savent tous que SATAN est maudit par ALLAH.

  7. Traoré
    2 commentaires
    28 mai 2013 à 10:02

    Un imam qui ose d’escroquer son premier ministre ( Diango), en lui présentant un autre BAH comme président de l’UJMMA afin de lui piquer de l’argent pour organiser sa conférence, par ce qu’il savait que en ce moment précis Diango ne connaissait pas Maki Bah en personne.
    après leur retour, Diango appel HAÎDARA pour s’imprégner d’avantage, c’est en ce moment qu’il reçoit déception.
    Diango l’avait promit de présider cette conférence, mais tellement qu’il a été déçu de son acte, il s y plus rendre, et convoque Maki Bah à la primature pour le connaitre.

  8. yadupour
    5 commentaires
    28 mai 2013 à 06:35

    L’heure de vérité a sonné.
    Le pouvoir ici sur terre , la convoitise du pouvoir et de l’argent, voila les vrais maux de la société ‘moderne’, soit disant la démocratie.
    Il suffit de réunir une masse de gens, de les intoxiquer avec des promesses vaseuses, pour accéder aux pouvoir.
    En France, on a un Président au dessus des partis, et même au dessus des lois ! Ce n’est pas lui le responsable! Puisque la loi a été débattu à l’Assemblée Nationale, votée et accepté par le conseil constitutionnel, il n’a fait qu’acter les faits, voulus et accepter pas le PEUPLE.
    Face à cet hypocrisie, il faut savoir réagir, faire entendre sa voix et sa volonté lors des élections. Il ne faut plus se faire bercer par les champs des sirènes, par du thé et du sucre.
    Le candidat qui vous promet mondes et merveilles est un menteur.
    Votez pour celui qui a le courage de vous dire de TRAVAILLER, TRAVVAILLER, C’EST LE FOND QUI MANQUE LE MOINS.
    « Le droit, l’égalité, la justice sociale, c’est de la foutaise ! »

  9. tolérance
    393 commentaires
    27 mai 2013 à 21:48

    Attention de ne pas salir l’honneur et la dignité des gens pieux, sinon vous ^tes en train de déclarer la guerre à Dieu. Dicko n’a que faire sauf de servir son pays, contrairement à des gens qui sollicitent d’être le chef des musulmans.Ce type de chef est maudit par Dieu et son prophète.

  10. nouhoum k
    73 commentaires
    27 mai 2013 à 21:15

    je pense que tout ce que haidara dit c’est vrai le bureau de H.C.I c’est comme définition haut conseil islamic du mali et non un partis politique donc faut pas se meuler de politique de deux si les wahhabite sont 15% au mali donc a H.C.I.M ils doivent être 15% et non 90 à 96% .Et une loi doit être voter par les député toute personne qui devient le président du HAUT CONSEIL ISLAMIC DU MALI en cas de trahison de son pays c’est a dire collaborer avec les ennemis du pays doit purger 50 ans de prison et 10 000 000 million de Franc C.F.A d’amende que sa soit wahhabite,tidiani,soufis,merci

  11. blanche neige
    6251 commentaires
    27 mai 2013 à 16:28

    vous avez raison ,mettez Dicko à Koulouba et achetez des niqabs à vos femmes :mrgreen: :mrgreen: pour le moment vous etes au XIXéme siècle , avec Dicko ce sera la machine a remonter le temps , vous arrivez vite au XVéme siècle :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: mais à cette époque il n’y avait ni voitures ni djakartas ,pas memes des vélos :roll: :roll: :roll: :roll: :roll: :roll: :roll:

    • tienimango
      3038 commentaires
      28 mai 2013 à 18:28

      chez nous il ya pas de mariage homosexuel chez nous au mali….

    • Kankeletigi
      7 commentaires
      28 mai 2013 à 19:57

      Blanche Neige. Tu es trop optimiste. Je crois qu’on est plutôt au XVème siècle avant JC, non? Oui, je sais. On a les voitures, mais je parle de la « tête ».

  12. ZAZALO
    7 commentaires
    27 mai 2013 à 15:48

    vraiment, il y a des menteurs dans ce pays!!! Mr le Journaliste pourquoi tu refuses de mettre ton vrai nom en bas, c’est parce que tu as peur!!! Menteur!!!

  13. bèfo
    19 commentaires
    27 mai 2013 à 13:26

    toute une machination orchestre par Haidara le président de l’association des opportunistes soi-disant « Ançar » il va regretter un jour de ce qu’il est entrain de semer. le Dajal en miniature, tu veux recuperer la tête du HCI tu n’arrivera jamais, que les Maki Ba et autres ne se laissent pas manipuler par un satan.

  14. diakite seydou
    69 commentaires
    27 mai 2013 à 12:47

    Laissez ce grand Mr il est le seul a dire la verite a ATT lors de sa presntation des voeux de sa facon de gerer les problems sur lterritoire

  15. gandou
    36 commentaires
    27 mai 2013 à 11:01

    En tout pour celui qui a suivi le journal télévisé de l’ortm d’hier soir sait que cette information n’est plus d’actualité:
    Soit le journaliste publie son article sans savoir ce qui se passe réellement ce qui grave pour lui à moins que cela ne soit à dessein, soit il le publie pour mettre en conflits les leaders religieux.
    Ou bien c’est un journal mensuel qui est publié avant cette nouvelle donne.

    Il est important que nous contribuons à la beauté des choses!!!

  16. Mouawiya
    78 commentaires
    27 mai 2013 à 10:35

    Félicitation, 1 excellent article!

  17. k.m.k
    4 commentaires
    27 mai 2013 à 10:26

    etre un bon journaliste demande beaucoup d’effort loin de l’amalgame on n’ecrit pas n’importe quoi pour se faire remarquer.nous jeunes misulments malien nous somme au courant des manipulations de mr MOHAMED MAKI BA et le rapport qui existe entre lui et mr( Haidara) ici il ne parle qu’a son nom propre mai pas au nom de la jeunesse misulmans du mali.

  18. Alfred
    4 commentaires
    27 mai 2013 à 09:08

    Je pense que les Maliens ne connaissent pas la valeur des vrais leaders sinon sans Mahmoud Dicko,le Hci sera dissous car il est intelligent et sait rassembler les gens.Mais dans tout rassemblement il y’a des personnes de mauvaises volontés qui se permettent de critiquer le vrai religieu.
    Bon Courage le HCI,Bon Courage à Mahmoud Dicko.

  19. mouhamadou
    5 commentaires
    27 mai 2013 à 09:01

    je me demande si (UJMA) est la pour aider islam ou pour son
    inter personnel.exple si dioncouda traore est la par intérim dent les cas difficile .pourquoi pas aussi pdt mahmoud dicko si certain veux vraiment au mali.

  20. tientigi
    13 commentaires
    27 mai 2013 à 06:11

    Imamam Dicko se pa bon dirigant au la Haut conseil islamique.

  21. fade
    215 commentaires
    27 mai 2013 à 06:02

    tout ce manœuvre ce haidara le grand satan du mali

    • Bazouka
      330 commentaires
      27 mai 2013 à 10:39

      Ce Mahmoud Dicko a bel et bien des ambitions politiques et c’est lui même qui l’a montré dans une interview sur RFI. Dès lors il s’est disqualifié pour parler au nom de la religion. Il se prend pour un Ayatollah ce monsieur complice du Djihadiste Iyad Agaly. Rappelez-vous les images lors de son meeting de soutien à CMD. Profitant de la naïveté et de la peur de la junte au pouvoir, mais aussi de l’ignorance des fidèles musulmans, il se prenait déjà pour un saint. Aujourd’hui rattrapé par son passé et ses ambitions politiques mises à nu, il est rentré dans sa coquille comme un escargot. Stratégie 2, créer dans les mosquées Djihadistes des Club de soutien à IBK. Quel leader religieux !

    • kossow
      15 commentaires
      28 mai 2013 à 18:40

      Mensonges et calomnies. As tu ete rattrappe par ton passe yet?