Hôtesses de bureau :Une initiative du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle

0
1





Dans le cadre de la mise en œuvre des kits d’emploi et des bons de formation de la 2ème Bourse de l’emploi et de la formation professionnelle, le département de tutelle a initié un programme pilote de formation d’hôtesses de bureau, parrainé par Mme le Premier ministre. La première promotion, qui concernera 100 personnes, est intégrée dans les bons de formation de la 2ème édition de la Bourse de l’emploi et de la formation professionnelle. L’objectif de ce programme est de doter l’administration publique de personnels qualifiés, chargés de tâches spécifiques d’accueil, d’orientation, d’organisation, de préparation des réunions, des services de thé et de la bureautique.

Le programme d’hôtesses de bureau auquel le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Modibo Kadjoké, accorde une grande importance, permettra de donner un nouveau visage à l’administration.

En effet, au lieu de demander mille choses à la fois au ou à la secrétaire, ce programme permettra aux hôtesses de bureau de se mettre en évidence dans l’exécution de petites tâches indispensables.

Au nombre de celles-ci l’accueil des visiteurs, le service thé et la réservation restaurant sans compter la préparation des réunions et la bonne tenue des documents, des éléments qui garantissent la qualité du service d’accueil et l’efficacité des cadres de l’administration publique et des entreprises.

A travers ce programme, la direction nationale de la formation professionnelle, qui offre 100 bons de formation, mettra à la disposition des services demandeurs de jeunes femmes diplômées en qualité d’hôtesses de bureau.

Pour la mise en œuvre de ce programme, une formation de trois mois, de janvier à mars 2012, sera donnée aux hôtesses de la première promotion dont les apprenantes pourront exercer leur service habituel dans la matinée et suivre les formations l’après-midi.

Si cet emploi peut s’exercer sans une grande qualification, la possession d’un diplôme est un atout pour pouvoir évoluer ensuite.

Ainsi, les détenteurs d’un baccalauréat en séries lettres ou sciences humaines ou du BT en secrétariat sont fortement recommandés.

Ce profil, qui est essentiellement destiné au personnel féminin de la tranche d’âge 18-35 ans demande la connaissance d’autres disciplines comme la psychologie sociale, les règles de service, l’accueil, les langues vivantes et la culture.

Pour postuler, les qualités requises sont les suivantes : être naturelle et soignée, accueillante et sympathique avec le sens des relations humaines, une certaine endurance physique,  un self-control et une courtoisie à toute épreuve, la conscience professionnelle, le goût de l’ordre et du calme, un esprit vif et débrouillard dans n’importe quelle situation.

Par ailleurs, la postulante doit développer son attention et ses dons, être une maitresse de maison parfaite.

Les possibilités de reconversion sont grandement facilitées si l’hôtesse de bureau possède une solide culture générale et des connaissances linguistiques.

Les réorientations peuvent, en effet, conduire à différents métiers du tourisme, de l’hôtellerie, du commerce ou du secrétariat.

Il faut noter enfin qu’une rémunération  d’au moins 50.000 FCFA/mois, hors cotisations sociales et impositions, est proposée.

                          Diakaridia YOSSI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.