Expulsion des maliens par l’Union Européenne : La plateforme « Cause Mali » appelle à l’union autour des maliens de l’extérieur

2
La plateforme « Cause Mali » appelle à l’union autour des maliens de l’extérieur
Les conférenciers de la plateforme Cause Mali

La plateforme « Cause Mali » appelle à l’union sacrée autour des maliens de l’extérieur. C’est à travers une conférence de presse animée ce 30 décembre à la maison des jeunes de Bamako qu’elle s’est prononcée  sur la question du retour de nos migrants et annoncé ses stratégies  de protestations.

-Maliweb.net- Comme rappelé par son porte-parole, Sékou Cissé, la plateforme « Cause Mali », crée en 2012, la  coalition des associations unies pour la stabilité et l’émergence du Mali se prononce  chaque fois que l’intérêt national est menacé.  Aussi,  conformément à ses missions,  la plateforme ne pouvait rester muette sur la question de la réadmission des maliens que « l’UE veut imposer au gouvernement ». A travers son communiqué lu, la plateforme « Cause Mali » déclare : « Vu que l’Union européenne a mis la charrue avant les bœufs ; vu l’attitude de la France à rapatrier les maliens en violant la déclaration universelle des droits de l’Homme ; nous citoyens maliens regroupés en plateforme au sein de cette coalition, pensent qu’une mobilisation générale du peuple en union sacrée sur cette question d’immigration pourra sauver nos compatriotes. Ensemble débout mes frères et sœurs pour le non-retour des immigrés et pour leur régularisation ».

En effet, selon le coordinateur de « Cause Mali », Djiguiba Sanogo et son porte-parole, Sékou Cissé, l’heure n’est pas propice à s’attarder sur la question  de savoir s’il y a eu un accord signé entre le gouvernement et l’UE ou pas  mais plutôt il urge de faire un front commun pour sursoir aux expulsions et demander par la même occasion la régularisation des migrants par l’ UE. Et pour se faire, la coalition fait appel  au sursaut national de  la société civile et de la classe politique pour y trouver une solution idoine. Soulignons que la coalition s’oppose catégoriquement à la réadmission  des maliens migrants aussi elle envisage courant janvier 2017 de rencontrer  l’UE, de faire des settings, d’organiser une marche pacifique sur le siège de l’UE ainsi que  surveiller les vols provenant d’Europe pour faire suivre l’évolution des expulsions des maliens de l’extérieur.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. “Vu que l’Union européenne a mis la charrue avant les bœufs ” 😮 😮

    Soyons sérieux!… Il faut arrêter d’écrire et de dire N’IMPORTE QUOI! 😡

    Même si ça nous touche, on ne peut pas décemment reprocher à quel pays que ce soit de réagir contre l’immigration ILLEGALE sur son propre sol!
    Depuis le temps que l’U-E est submergée par le phénomène de l’immigration clandestine, il est grotesque de dire que l’U-E “met la charrue avant les boeufs! ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

    “vu l’attitude de la France à rapatrier les maliens en violant la déclaration universelle des droits de l’Homme”

    Là encore, c’est du grand n’importe quoi! 😡
    En quoi la déclaration universelle des droits de l’homme est-elle “violée”, quand un pays, de la façon la plus NORMALE qui soit, expulse de son territoire ceux qui y résident ILLEGALEMENT? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Et comme toujours, ceux qui jouent “l’indignation révoltée” quand il s’agit de l’Europe ou (à plus forte raison de la France!), ont curieusement l’indignation silencieuse et muette face aux expulsions de Maliens de l’Algérie, de la Libye, du Gabon, etc.

    Arrêtons cette démagogie, et arrêtons de jouer les victimes!!! 😡
    Chaque pays a le droit (et le devoir!) de n’accepter sur son sol que les ressortissants EN REGLE, et donc, de renvoyer les autres.

    Et ce, QUE CA NOUS PLAISE OU NON…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here