Mali: les candidats à l’émigration tentent toujours, malgré les risques

4
Mali: les candidats à l’émigration tentent toujours, malgré les risques
Des migrants subsahariens, détenus par les autorités libyennes au port de Misrata, dans l’est de la Libye, le 18 février 2015.
AFP PHOTO / MAHMUD TURKIA

La mort probable en Méditerranée de plus de 400 migrants qui tentaient de rejoindre l’Italie depuis la Libye met, une nouvelle fois, en lumière le pari parfois mortel que prennent des milliers de candidats au départ. Au Mali, l’un des pays de départ de ces migrants, Alassane Dicko, de l’Association malienne des expulsés, explique les motivations de ceux qui risquent leur vie dans l’espoir d’un avenir meilleur.

Parmi les pays d’origine des migrants qui traversent la Méditerranée, il y a le Mali. Selon l’Association malienne des expulsés, au moins 5 à 600 Maliens tentent chaque année le voyage dans des conditions abominables, espérant rejoindre clandestinement l’Europe. Ils rejoignent les autres migrants d’Afrique subsaharienne en Libye, où ils embarquent sur des bateaux surchargés et de mauvaise qualité.

« Les migrants sont à la recherche d’opportunités. Il y a les risques, mais ils voient plutôt l’opportunité, décrit Alassane Dicko, de l’Association malienne des expulsés. Ils se disent que la Libye va être en reconstruction, que l’on y trouve facilement du travail, même si c’est vrai qu’il y a des troubles armés, que c’est encore un peu le chaos. » Et pour le président de l’Association malienne des expulsés, les départs organisés sur les côtes libyennes le sont « en lien avec, soit les groupes armés, soit les autorités locales de la région. »

Un voyage coûteux et dangeureux

…………Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. PAIX A LEURS ÂMES ! La roulette russe la vie en pile ou face : Cessons de mourir pour aller vivre chez "eux" aux pays des millions de chômeurs aussi et de croissance très très faible. Ce n'est plus l'Eldorado ! C'est le départ des "ÉPHÉMÈRES" vers la LUNE !

  2. dramatique mais çà arrive chaque semaine malgré les moyens mis en œuvres par l’Italie , la France et l’Allemagne . Des bateaux qui patrouillent en mer et des avions en l’air !! Mais la mer est grande et ces passeurs font voyager les gens de nuit pour éviter d’etre vus ;
    beaucoup de syriens et d’irakiens qui fuient leurs pays en guerre ,ce qui peu se comprendre , mais aussi de nombreux maliens et là on comprend moins bien .
    Ils dépensent des fortunes pour aller se noyer ,c’est impensable . Beaucoup de femmes enceintes aussi qui voudraient accoucher en Europe pour que leur enfant soit italien ou français ,ce qui leur évitera d’etre renvoyées dans leur pays .Mais cela en vaut il la peine ???
    Maintenant les passeurs ont trouvé un autre système qui leur rapporte encore plus , ils chargent les gens sur un vieux cargo pourri , et les abandonnent en pleine mer ,sans eau ni nourriture………et sans carburant , donc si le bateau coulent on se retrouve avec des centaines de morts !!! déjà plus de 900 depuis janvier 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

  3. Quand nos enfants sont entrain de mourir sur les mers, nos gouvernants sont entrain de jouer le cinéma pour le développement de l’Afrique. C’est dommage de voir des dirigeants qui n’aiment pas leur peuple et leurs enfants. Je suis totalement sidéré de cette situation.

Comments are closed.