Les maliens de France en colère lors de la visite du ministre des Maliens de l’Extérieur « Sylla démission ! Ibk dégage ! »

12

Les explications du gouvernement lors des séances de l’interpellation et de la motion de censure à l’Assemblée nationale n’ont pas suffit pour convaincre les Maliens de l’intérieur et de l’extérieur. L’accord de réadmission éclabousse le pouvoir IBK. Dépêché en France où le Mali compte plus de 200 000 expatriés, le ministre des Maliens de l’Extérieur Abdramane Sylla n’a pas connu une meilleure fortune. Le vendredi 23 décembre 2016, les Maliens de France ont organisé une marche vers l’ambassade pour protester contre les identifications en vue des expulsions hors Europe. Une délégation a porté le message des manifestants à l’Ambassadeur. L’occupation du consulat par le ‘’Collectif mains propres’’ visait à exiger des services consulaires de qualité et protester contre la mauvaise gestion des services consulaires, dirigés par un affairiste repris de justice qui vient de se faire élire Conseiller municipal Rpm en commune V.

Les manifestants se sont ensuite rendus à Montreuil, où le Ministre des Maliens de l’extérieur Abdramane Sylla avait convié les Maliens de France à une réunion d’informations. Le rendez-vous à pris une heure de retard tant le public nombreux était en tension. Un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé avec fouille systématique de chaque participant. Après 2h30 minutes de cacophonie et de d’interruptions permanentes, le ministre n’a pas pu convaincre l’auditoire. Car son discours était le même que celui déjà prononcé devant l’Assemblée nationale, lors des séances d’interpellation du gouvernement et des débats sur la motion de censure. Son insistance à vouloir calmer les esprits a été vaine. Le Ministre Abdramane Sylla a quitté la salle sous les huées et des cris : « Sylla démission ! Ibk dégage ! »

Un ‘’affairiste repris de justice’’ au consulat
C’est après 23h que le Ministre s’est rendu au Consulat occupé par le ‘’Collectif Mains propres’’ dont l’objectif est d’exiger des services consulaires de qualité. Après plusieurs actions sans suite, des membres de cette organisation ont investi les locaux pour exiger la satisfaction de leurs revendications dont la « dissociation carte Nina-passeport ». Là aussi le Ministre Sylla s’est fait sermonner pour la mauvaise gestion des services consulaires, dirigés par un affairiste repris de justice qui vient de se faire élire Conseiller municipal Rpm en commune V.

L’occupation du Consulat s’est poursuivie le lendemain. Au delà de l’affaire du communiqué-accord UE-Mali, beaucoup de participants et d’orateurs spontanés sur les réseaux sociaux dénoncent surtout la mauvaise gestion du Mali et le mépris des autorités vis à vis des citoyens. Les responsables Parena de France sont au cœur de ces luttes et jouissent du plus grand respect de tous pour la constance de leur mobilisation pour les causes justes.

Mahamadou Cissé Paris

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. ET SANS OUBLIER QUE IBK ET SA FRANCE METTENT ARTIFICIELLEMENT LA RUSSIE Á L’ÉCART DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU MALI.

    IBK EST ENNEMI DE LA NATION MALIENNE. LES FAITS SONT LÁ :
    – EN 1 AN LA RUSSIE A ÉLIMINÉ PLUS 35 000 TERRORISTES EN SYRIE.
    – EN 4 ANS IBK ET LA FRANCE N’ ONT PAS PU ÉLIMINER LES 2000 TERRORITES QUI
    PRENNENT LES 2/3 DU MALI EN OTAGE.
    – LA RUSSIE EST PRETE Á AIDER POUR LA LIBÉRATION DU MALI, IBK TRAINE LES
    PATTES ET LAISSE LES CITOYENS MALIENS CREUVER PAR DIZAINES CHAQUES
    JOURS, DÉPUIS 4 ANS.

    IBK TRAITRE, ET ENNEMI DU PEUPLE !

  2. Bonjour à tous,
    Je vous rappel que ni gouvernement malien,ni DIOP Abdoulaye, ni le président de la république IBK n’ont signé d’accord avec l’union Européenne afin d’expulser l’ensemble ou partie de la diaspora malienne.
    Je vous rappel que les obligations de quitter le territoire Français ( OQTF) ne relève ni d’IBK, ni de DIOP mais relève uniquement du préfet du département ( pouvoir décisionnaire) et il peut être contrer par un appel.
    Par ailleurs les entrées illégales dans l’espace Schengen concerne tous les pays européens avec des quotas déterminés chaques année en fonction des besoins et des non besoins de chaque pays de UE, elle ne concerne pas les pays hors UE y compris le mali.

    Ceci dit DIOP Abdoulaye souhaite par cette rencontre avec KONDOERS, de renfocer le mentien de la diaspora malienne ( les sans papiers) et de ne pas les expluser du sol Français ou européen; pas l’inverse comme prétend l’opposition. Il souhaite aussi avoir des enveloppes ( l’argent) à travers le fond européen du developpement en Afrique pour les jeunes maliens:- soit pour ce qui veulent retouner de leur plein gré au mali.
    -Soit pour les jeunes qui sont là bas au mali, afin de les aider à la créations de leurs activités ou simplement la création des emplois dans différents secteurs.

    -Avec mes respects à l’opposition de IBK et de son gouvernement, mais faire compagne par le biais d’un accord factice, inexistant, monsonge; honte à vous!!!, même les européens; notamment les Français rigolent et se marrent de votre façon de manipulation de l’opinion publique, de vos idées inférieures, sachant bien que cela ne travail que vos interêts personnels et vos postes actuels.

    Vraiment vous êtes pitoyables.
    Mes remerciements.

  3. IBK je suis vraiment désolé de vous dire ça mais vous devenez de plus en plus une honte pour tous ces maliens qui ont porté leur confiance en vous à cause de votre complexe d’infériorité face à ses Toubab. eux ils savent pour quoi ils sont élus, ils ont du respects pour leur peuple ils savent aussi que vous avez aucun respect pour nous maliens c’est pourquoi il vous proposent de compromettre le devenir de ce pays. comme vous vous foutez de nous, vous monter des mensonges de toutes pièces pour nous convaincre sur la signature du foutu accord ,vous vous prenez comme un surdoué parmi des idiots, on a assez fermé les yeux sur vos bêtises. mais là préparez vous à savoir le sang des maliens sur vos mains car cette question migratoire est une question de vie ou de mort pour nous.
    ce que vous semblez ignorer, nos ressortissants comptent plus pour nous plus que votre foutue présidence, car à cause de votre mégalomanie, votre extravagance le pays est plongé dans une galère, sans nos expatriés on serait tous mort dans la mer à la recherche d’une vie meilleure.
    votre merde de papier signez le, on s’en fout comme vous pensez que ces blancs peuvent plus pour vous que le peuple malien vous verrez qui est malien.

  4. Chaque représentant de parti présent peut se vanter de sa présence à côté des manifestants mais c’est INSENSE . En ma connaissance ce n’est pas le parena qui a organisé ou occupé le consulat du Mali . Pourquoi se jeter des fleurs ? Je penses qu’en qualité d’humain quelqu’un qui vient te soutenir dans ta lutte mérite du respect même si c’est ton ennemi .

  5. Nous ne souhaitons pas que cette action d’occupation du consulat en cours soit l’objet d’une quelconque récupération politique . Tous les partis politiques étaient présents au consulat avec les manifestants. Qu’ aucun parti ne s’amuse à s’approprier de cette action . Donc celui qui a écrit cet article , nous lui demandons de retirer sa dernière phrase qui est TOTALEMENT FAUSSE . Ne cassez pas la dynamique des jeunes du collectif Mains Propres .

  6. J AIME PAS ATT POUR SA GESTION DU NORD MAIS IL FAUT LE RECONNAÎTRE IL A SU DIRE MÈRD 5 AUX OCCIDENTAUX SUR LES QUESTIONS D IMMIGRATIONS SI ON LAISSE LA GESTION DU PAYS AUX IMMIGRÉS LE MALI AVANCERA

  7. Nous disons et rappelons les anciens disaient « lorsqu’on dit à 1personne qu’elle a une hernie et la personne dit non on lui disait donc de descendre son pantalon ou sa culotte ou son mougouba »
    Nous disons et rappelons donc si le lettré mutant malien ministre des affaires étrangères dit N’AVOIR RIEN SIGNÉ AU SUJET D’UN ACCORD DE RÉADMISSION qu’il « BAISSE SON PANTALON Á SAVOIR DONNER Á LA PRESSE NATIONALE DE L’OPPOSITION ET AUX DIFFÉRENTS BUREAUX DES MALIENS VIVANTS EN EUROPE UNE COPIE DU DOCUMENT AVEC SIGNATURES QU’IL A BRANDI EN COMPAGNIE DE SON HOMOLOGUE NÉERLANDAIS
    Nous disons et rappelons et insistons les lettrés mutants maliens à l’instar de leurs homologues africains ont horreur de lire et surtout de lire des documents longs c’est comme si « vous les condamner au travail forcé à perpétuité » Leurs soit disant amis ennemis les « Autres » le savent très bien Ainsi au moment de la signature des documents ils changent les documents sur lesquels ils ont travaillé contre des documents longs dont le contenus est modifié et correspond à ce qu’eux les soit disant amis ennemis les « Autres » voudraient C’est plus tard dans l’application que les lettrés mutants africains se rendent comptent de la supercherie car ils n’avaient pas lu tout le document soumis à signature ils avaient tout juste lu les 2ère lignes et les 3 dernières lignes Raison pour laquelle leurs populations en sortent le plus souvent lésées et ils sont alors toujours en train de procéder à des « révisions en révisions de contrats » Il sont inconscients qu’ils sont dans 1compétition mondiale politico-économico-militaire où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme

  8. Dramane Aliou Koné
    Dans la polémique sur la signature ou non de l’accord de réadmission entre les autorités malienne et l’Union européenne, la République de Malte vient de jeter un gros pavé dans la mare, qui contredit toutes les affirmations lénifiantes de l’Etat. Elle s’apprête en effet à expulser neuf migrants maliens, identifiés de concert avec “une mission d’identification malienne” en déplacement à Malte.

    Le ministère maltais de l’Intérieur et de la Sécurité nationale a indiqué dans un communiqué publié le samedi 24 décembre que “des efforts” sont “en cours” pour le “retour” de neuf immigrés “identifiés comme ressortissants de la République du Mali”.

    Cela prouve si besoin est encore que malgré ses dénégations, le gouvernement malien a bel et bien signé un accord de réadmission même si celui-ci reste suspendu à la ratification de l’Assemblée nationale. Qui plus est, notre Etat participe à la traque des Maliens “sans-papiers”, qui sont jugés, emprisonnés souvent dans des conditions infrahumaines avant d’être expulsés manu militari.

    Les premières victimes de l’accord de réadmission étaient dix au départ. L’un d’eux a été libéré en compagnie de quatorze autres ressortissants africains dont les nationalités n’ont pas pu être établies par les agents maliens.

    “La nuit, tous les chats sont gris”.

  9. Vilain Sylla demissione, IBK ivrogne degage, Treta Engrais Frelates tu la fermes et Diop affairiste trigage! Y en a marre des incapables de dirigents maliens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here