PARIS – Foyer Bara : comment y vivent les Maliens

0
Des maliens de France vivent aujourd’hui, un véritable calvaire. En plus de la persécution policière contre les sans-papiers, ils ont de la peine à trouver un logement décent. Au Foyer AFTAM BARA situé dans la commune de Montreuil et qui est  considéré comme le plus grand foyer de Paris, certains de nos compatriotes de la diaspora vivent dans la promiscuité la plus totale. Dans ce grand foyer, il y a une surpopulation qui frise la révolte. En effet, crée le 27 mars 1968 pour accueillir 205 travailleurs saisonniers qui faisaient la ronde entre la France et l’Afrique, le Foyer AFTAM BARA de Montreuil accueille aujourd’hui plus de 500 personnes.

Conséquence ? Les nouveaux venus en France s’entassent comme dans une boîte de sardine. Pour y vivre, affirme un membre du Comité de gestion de ce foyer, il suffit d’avoir un lit pliant ou un petit matelas pour pouvoir dormir dans les petits passages des couloirs, les vestibules, les escaliers, les chaises. Certains occupants de ce Foyer sous le couvert de l’anonymat nous ont affirmé que la nuit, certains de nos compatriotes, par manque de place disponible, vont jusqu’à dormir dans les toilettes.

Un haut responsable du Comité de gestion du Foyer AFTAM BARA témoigne: "la vie dans ce foyer est dure". Selon lui, il faut avoir les reins solides pour tenir tête à l’immigration. A la moindre des choses, dira-t-il, on pète les plombs. Parlant des raisons de cette surpopulation, il nous fera savoir que "les premiers venus qui sont tous partis en retraite ont fait appel à des remplaçants qui servent de relais". En clair, les premiers occupants préfèrent transmettre de génération en génération ces places acquises plutôt que de les libérer. La question de logement étant cruciale en France, personne n’ose donc s’y opposer.

Or, c’est ce foyer qui est connu de tous les Maliens. Les nouveaux arrivants, dès leur descente d’avion, se rendent immédiatement au Foyer AFTAM BARA pour y trouver refuge. Ceux qui sont déjà installés les reçoivent à bras ouverts car disent-il "on ne peut pas dégager nos frères qui viennent du pays". Entre temps l’insalubrité et le manque d’entretien gagnent du terrain. L’Etat Français qui est le premier interpellé s’oppose non seulement à la réhabilitation des Foyers AFTAM BARA de Montreuil ; Evry sur Seine ; Edouard Branly ; Vincennes, Soundiata et Evry entre autres mais aussi la construction de tout nouveau foyer.

Ceux qui sont déjà en France ne savent plus à quel saint se vouer. La Loi Sarkozy a mis tous les immigrés en cause. Le renouvellement des cartes de séjour aujourd’hui pose un grave problème.

Des travailleurs maliens qui ont travaillé des années durant en France et qui sont aujourd’hui en retraite cherchent désespérément à rentrer au bercail. Faute de moyens, ils se trouvent tous bloqués en France.

Birama Fall

Envoyé spécial

Commentaires via Facebook :

PARTAGER