Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) : La machine de confection des cartes d’assuré en panne

1
Le DG de l'Inps
Le DG de l’Inps

Le constat est triste, mais c’est une réalité. Il nous a été donné de le constater nous-mêmes quand nous y avons été pour établir la notre. Faute d’occupation, le machiniste lui-même est devenu très amer. Auparavant, l’information nous avait été rapportée par des sources dignes de foi. C’est ainsi que nous sommes transporté pour vérifier de nous-mêmes. Malheureusement, nous avons été surpris après investigation. L’agent en charge de la confection des cartes dira que la machine est panne depuis plusieurs mois. Le hic qui fait tilt est qu’aucune mesure n’a encore été prise par la Direction Générale pour remédier à ce problème, soit réparer l’imprimante ou la remplacer simplement par une nouvelle. Du coup, pour entrer en possession de leurs cartes INPS, les nouveaux assurés sont obligés de prendre leur mal en patience. Bizarre, sinon révoltant dirons certains, si l’on se réfère au budget faramineux alloué au programme d’investissement s’étalant sur 5 ans. Celui-ci se chiffre à plus de 46,624 milliards de FCFA, destinés à financer les projets de réalisation d’immeubles d’exploitation et de rapport d’agencements et Aménagements divers, d’acquisition et de renouvellement de logiciels et de matériels informatiques, de matériels et mobiliers de bureaux, de matériels techniques et de matériels roulant, entre autres.

Signalons que depuis un certain temps, l’on constate que de toutes les entreprises publiques sont en difficulté, c’est seulement à l’INPS que le « mégot d’un chantier » rallume un autre. Au moment où il s’apprête à réceptionner la nouvelle bâtisse de la CEMI, Bréhima Noumoussa Diallo, s’apprête à lancer le chantier de réhabilitation de l’immeuble abritant le département de Contrôle. Ces deux projets font suite à celui de l’espace commercial réalisé sur les ruines du bâtiment de l’ancienne SOMIEX en face du Tribunal de la Commune III. C’est dire qu’à l’INPS, la priorité serait accordée à l’infrastructure qu’à la structure.

A quand donc une nouvelle machine de fabrication de carte d’assuré ?

A suivre

La Rédaction

PARTAGER

1 commentaire

  1. Une nouvelle solution informatique digne de ce nom est cours. En plus des cartes de qualité supérieure la elle permettra l’identification biometrique de chaque assuré. Stp laisser nous en paix. Le DG DIALLO est un homme de vision. 😆

Comments are closed.