Interview de la maire de Medina-coura : «Les ordures ne sont plus enlevées à cause de l’incapacité de la mairie du District»

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Madame Awa Traoré dite Maïni est la maire de Médina-Coura ; un quartier de la Commune II, aujourd’hui durement confronté à la gestion des ordures. Nous l’avions rencontrée.

 

Madame Awa Traoré dite Maïni

Madame Awa Traoré dite Maïni

Maliba-Info : La non – évacuation  des ordures du dépôt de transit préoccupe beaucoup les citoyens d quartier. Un véritable calvaire ! Que pensez-vous de cette situation ?
Mme Awa Traoré : Je compatis très sincèrement à la douleur de mes concitoyens. Cette situation me préoccupe  également au plus haut point car la mairie se trouve en face de ce dépôt.

 
-    Concrètement, qui s’occupe  de la gestion de  ce dépôt de transit ?
La Gestion de ce dépôt relève exclusivement de la mairie du District. C’est elle qui est chargée de l’enlèvement des ordures, et de ce point de vue,  je tiens à apporter une précision de taille : la mairie de Medina –coura ainsi que la Mairie de la commune ne sont pas responsables de la gestion de ce dépôt  et ne sont nullement comptables de la gestion désastreuse  dont il fait objet aujourd’hui bien que le dépôt se  trouve à Médine, en commune II.
-    Pourquoi les ordures ne sont plus enlevées comme auparavant ?
Les ordures ne sont plus enlevées à cause de l’incapacité de la mairie du District à s’assumer pleinement, elle dit ne plus  disposer les moyens d’enlever les ordures.

 
   Etant donné que la mairie du District a montré son incapacité à faire face au problème, vous à votre niveau qu’avez-vous fait, concrètement?
Bien que nous ne soyons pas directement responsables de la gestion et de l’évacuation des ordures, comme les populations de Médine, la Mairie se bat également pour que les ordures soient enlevées. Nous nous  battons pour une même cause.  Conscients du danger, nous avons pris ce problème à bras-le-corps. Pour la quiétude  des populations,  chose qui nous tient à cœur, nous  avons entrepris beaucoup d’efforts en  multipliant les démarches et les initiatives. Parmi lesquelles, une opération de recherche, de  collecte de fonds et de matériels pour évacuer les ordures hors de la ville.

 
Je tiens à dire aux populations de Médine en particulier et celle de la commune II en général que ces efforts louables se poursuivent et se poursuivront. Il est important que les populations sachent  que présentement, les ordures sont en train d’être enlevées. Mais au même  moment, d’autres sont déversées. C’est  la raison pour laquelle, le résultat n n’est pas visible sur le terrain. Pour  palier à cette situation, nous envisageons de fermer provisoirement le dépôt afin de donner plus de visibilité à nos actions.   Il faut également que les populations sachent que l’enlèvement correct des ordures coûte environ 50 millions de francs (30 000 litres de gasoil) et ce n’est facile de réunir une telle somme mais nous avons pris ce problème à bras le corps et nous déploierons tous les moyens pour  trouver une solution. Pour mieux faire face  au problème, nous sommes  battus corps et âmes  pour que la Marie du District nous confie la gestion de fonds générés  (patente et taxe) par la place de Sikasso dans le marché de Médine. Cela nous  a été refusé carrément  par la Mairie du District qui veut régner en maitresse absolue dans la gestion du marché de Medina-coura.

 
-    Qui gère l’argent recouvré  au niveau des GIES?
Les sous recouvrés sont gérés par la Mairie du District. C’est elle qui encaisse  la totalité de ces sous contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Ce n’est pas la mairie communale qui gère cet argent ; et  il est important que les gens sachent cela.

 
-    Quelle solution préconisez-vous ?
Dans  l’immédiat, je n’ai pas de solution miracle car cette opération draine une montagne financière  de 5o millions. Nous sommes à la recherche de généreux donateurs pour  mobiliser les fonds nécessaires  à l’opération pour le bonheur des populations.

 
-    Quel message avez-vous à l’endroit de vos  populations ?
Je veux qu’elles sachent que cette affaire nous concerne tous. Nous sommes tous victimes. Nous devrons  donc conjuguer nos efforts pour trouver  ensemble une solution à ce problème. La commune  VI a  été, en un moment donné confronté  à ce  même problème d’enlèvement des ordures mais elle a pu remonter  la pente grâce notamment aux femmes qui se sont organisées en association pour mobiliser les ressources financières et humaines. Pourquoi  ne pas s’inspirer de ce cas. J’invite donc à une synergie d’actions et à l’union afin de nous  débarrasser  de ces ordures.
Interview réalisée par Cubain     

SOURCE:  du   28 mai 2013.    

2 Réactions à Interview de la maire de Medina-coura : «Les ordures ne sont plus enlevées à cause de l’incapacité de la mairie du District»

  1. sos medine

    la seule solution c´est de fermer le depot car les ordures ne cesse de augmente

  2. Riposte01

    Franchement, c’est pitoyable: s’il faut attendre qu’Adama SANGARE ait des ennuis judiciaires pour que cette femme contribue à l’enfoncer, on se rend compte du niveau de méchanceté de certains maliens!
    Honte à toi, mme! Tu n’as plus rien à exhiber…que ton entre-cuisses!