Ismael SIDIBE, Africable television: Un Self Made Man de l’audiovisuel africain

1
79

Arrivé dans les médias par un coup du hasard, le PDG du Groupe Africable Télévision comprenant Multicanal, Matrix, Datcom et Maisha TV, (dernière-née du Groupe, bientôt visible dans le paysage télévisuel), Ismaël Sidibé est un pionnier de l’audiovisuel africain.

Du haut de ses cinquante ans, Ismaël Sidibé, a passé toute son enfance à Hamdallaye, un vieux quartier de Bamako. En 1980, l’école malienne traversa sa première grande crise soldée par la fermeture des classes par le régime du général Moussa Traoré. Sidibé écourte ses études secondaires pour se rendre à Abidjan. Au bord de la lagune Ebrié, il se lance dans l’informel avec la fabrication de satellites et d’antennes paraboliques qu’il a apprise sur le tas. Au moment où sa petite entreprise connaissait un succès fulgurant, Sidibé retourne au bercail, six ans plus tard avec l’idée d’émerger dans son propre pays.  En 1990, il se lance dans les affaires et crée une entreprise de vidéo club, Incom Mali. La 1ère à vendre au Mali des antennes MMDS, appelées antennes TV5 et fabrique des antennes paraboliques et des matériels de télécommunication. L’appétit venant en mangeant, il crée en 1995 Multicanal, un réseau de fournisseurs d’images par câbles cryptées. M. Sidibé se dit fier d’avoir installé l’antenne TV5 de l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM). En juin 2004, Africable, la chaîne du continent, voit le jour grâce à la volonté de jeunes câblo-opérateurs avec Sidibé, en membre fondateur. Africable, selon lui, « est l’aboutissement d’un cheminement logique ». La chaîne existe depuis 8 ans et est la 1ère chaîne panafricaine, diffusée en mode clair sur le territoire africain.

 

Un personnel essentiellement  africain !

 

Aujourd’hui, Africable émet dans 13 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Elle est également captée dans les cinq continents. De Dakar à Djibouti, en passant par Bamako, Johannesburg, Casablanca ou Brazzaville, en faisant escale à Kigali, Africable a pour slogan : « La chaîne du continent ». Une vocation qu’on voit, dans ses programmes à travers la diffusion, au quotidien, des JT des télévisions d’Afrique de l’ouest, du Centre et du Maghreb, dans la rubrique Afrikinfos.

Aussi, son personnel est-il essentiellement africain, de toutes les nationalités des pays où Africable opère. Le patron d’Africable Télévision rappelle : « Je ne regarde pas la nationalité de mes agents. Seules la compétence et la valeur intrinsèque m’intéressent ». Africable Télévision vient d’ouvrir son 10ème bureau au Maroc en plus de ceux de Libreville, Abidjan, Niamey, Ouaga, Cotonou, Kinshasa, aussi à Marseille et à Paris. La chaîne du continent joue aujourd’hui un rôle de service public, plus que toute autre chaîne alors qu’elle vole de ses propres ailes.

Ce Self made man, au parcours atypique, a un souci constant : parfaire ce qu’il fait déjà. « Je n’ai fait aucune étude de télévision. Personne n’est né avec quoi que ce soit. Tout s’apprend et on a bien appris la télé. Nous installons d’autres chaînes de télé clé en main, un peu partout au Mali et en Afrique, même si cela n’est pas su de tout le monde », a indiqué M. Sidibé. Président de l’Association des Opérateurs Privés de Télévision d’Afrique (OPTA), Ismaël Sidibé, cultive un esprit de créativité sur sa chaîne qui joue le rôle de promotrice de la culture africaine, à l’intérieur et à l’extérieur du Mali. « Africable est la 1ère chaîne à organiser une Caravane de l’Intégration, qui a sillonné toute l’Afrique en 2010 et qui lance la 2ème édition en avril 2012. Elle est partout au Mali, au fur et à mesure des demandes, on couvre le réseau malien », explique M. Sidibé.

 

Bientôt, Maisha TV à 100% féminin !

 

Africable est partenaire des grands évènements du continent. Comme les fêtes d’indépendance des Etats africains, relayés en direct sur ses antennes, de grandes rencontres comme le Fespaco du Burkina, les Salons de l’Agriculture de Dakar, de Bamako et de Paris, entre autres. Ou encore l’émission « la Grande Interview » qui reçoit des chefs d’Etat africains, de grandes personnalités du continent et du monde et qui est un créneau d’échanges et de relais de messages.

La vocation panafricaine de la chaîne, pour le PDG d’Africable, est due au fait qu’elle s’ouvre à toutes les régions du continent. C’est aussi parce que Sidibé croit à l’intégration économique régionale. Sa force résulte de son ambition d’informer les peuples africains sur ce qui se passe dans leurs pays et surtout la bonne version des faits, différente de l’afro pessimisme de médias occidentaux.

Africable s’est lancée dans une vision lointaine, au début de son émergence. Selon son PDG, « huit ans, ce n’est rien pour une chaîne qui a un long chemin pour se faire accepter par les télés nationales. Une chaîne ne se fait pas elle-même, il faut avoir la bonne équipe, former des gens et tout ce qui va avec ». Bientôt, Maisha TV, tiré du swahili qui veut dire la vie, sera lancée. Avec un programme, à 100% féminin, elle est destinée à la gent féminine et sera aussi panafricaine, comme son aînée. Elle tourne déjà en interne pour des essais techniques.

 

Source : REUSSIR n°63-Février 2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
zagalo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 193</span>
Membre
zagalo 193
4 années 7 mois plus tôt

“la fabrication de satellites et d’antennes paraboliques qu’il a apprise sur le tas.” Soyez serieux, depuis quand on apprend sur “le tas” la fabrication de satellites???? Je suppose que vous voulez dire “réparation” d’antennes paraboliques!!!!

wpDiscuz