Jama’at Islamique Ahmadiyya Mali : 600 millions d’investissement au Mali par an

0
Jama’at Islamique Ahmadiyya
Jama’at Islamique Ahmadiyya

D’entrée de jeu, les responsables de la Jama’at islamique Ahmadiyya que sont l’Amir (le chef), Mahmood Nasir Saquib ; le secrétaire général, Modibo Kane Cissé ; le missionnaire, Abdoulaye Ouédrago, ont expliqué l’objectif de la rencontre avec les responsables des médias. Selon eux, il s’agissait, outre le fait que leurs activités soient couvertes par les organes à travers les reporters, d’amener les responsables des médias à connaitre l’organisation et ses actions au Mali.

Selon Mahmood Nasir Saquib, Ahmadiya est une organisation religieuse d’envergure internationale établie dans quelques 204 pays en Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Australie et l’Europe. Elle a été fondée en 1889 en Inde et prêche la paix, la tolérance, l’amour et la compréhension entre les différentes communautés. Elle croit fermement en, et agit selon, le précepte coranique qui affirme : « il n’y a pas de contrainte en religion ». L’organisation a pour devise : « l’amour pour tous, haine pour personne ».

A en croire ses responsables, la communauté Ahmadiyya ainsi que son organisation Humanity First sont officiellement enregistrées en République du Mali depuis 2005. Dans un premier temps elle a été sous couvert de la communauté Ahmadiyya du Burkina Faso avant de prendre son autonomie en 2011 avec comme premier Amir (responsable) M. Mahmood Nasir Saquib.

Depuis lors jusqu’à présent, plusieurs œuvres ont été réalisées dans le domaine de la prédication mais aussi dans l’humanitaire à travers son organisation Humanity First qui agit sans distinction de religion ni de race. Ainsi, dans le domaine de l’éducation, suite à un rapport de l’Amir adressé au centre, la décision a été prise de construire chaque année une école fondamentale en République du Mali. La première a été inaugurée en 2013 à Sorontiguila, cercle de Kolokani.

Pour la formation professionnelle, Humanity First dispose d’un centre de formation professionnelle en informatique, deux centres de formation en coupe couture dont un à Bamako (Djélibougou) et l’autre à Sikasso. Pour l’hydrolique, environ 200 pompes villageoises sont réhabilitées chaque année. Il y a également les projets de maraichage, d’agriculture et de pisciculture. Le village de Farako dans la Commune de Didiéni ainsi que plusieurs autres villages sont déjà bénéficiaires de ces projets. En santé, plusieurs camps médicaux gratuits à son actif et un centre de santé humanitaire à Boulkassoubougou. Un camp médical ophtalmologique gratuit suivi de 200 opérations gratuites de cataracte sont même prévus. Plus de 17 mosquées déjà construites et alimentées d’énergie solaire et plusieurs autres en chantier. Des radios sont aussi crées. En tout, 600 millions de F CFA sont investis au Mali par an.

Interrogés à propos de l’attentat perpétré contre les journalistes de Charlie Hebdo en France, les différents responsables de la Jama’at Ahmadiyya ont condamné l’acte qui, disent-ils, ne ressemble pas à l’islam. « Ce qui s’est passé en France n’est pas de l’islam. L’islam n’enseigne pas de tuer. Ils sont en train de gâter le nom de l’islam. Nous n’approuvons pas ce qu’ont fait les journalistes, mais il fallait leur répondre à travers les mêmes moyens qu’ils ont utilisés (médias) pour expliquer le prophète Mohamed (PSL), mais pas par la violence. Le prophète a été insulté devant lui, il n’a pas réagit. Si quelqu’un insulte le prophète, il appartient à Dieu de punir l’intéressé », ont expliqué les responsables de Ahmadiyya.

I YATTARA

PARTAGER