Jardin de femme Attention aux fausses copines de nos jours : Elle a failli perdre son mari à cause de l’indiscrétion de sa copine.

2
3

Bon nombre de femmes se font accompagner par leur copine chez leur voyant. Seulement il est difficile de nos jours de jurer de la sincérité de toute celle qui se déclare comme étant votre  amie. C’est ce qui est arrivé à F.C, cette  jeune dame en quête de solution pour assurer  la fidélité de son mari. Elle se fait accompagner par une copine chez un marabout de la place, ensembles, elles demandent au marabout de trouver une solution miracle afin que son mari exécute F.C à la lettre .Mais surtout qu’il arrête d’être volage. 

 

Pour mieux démontrer ses pouvoirs mystiques le marabout à étaler devant les deux femmes toute l’intimité du couple de F.C. Convaincue du pouvoir du marabout, F.C s’était mise à raconter point par point toute l’ histoire de son foyer au marabout sans se gêner de la présence de sa copine. C’est ainsi que le marabout et F.C convinrent de la somme de 250 000F CFA, l’argent devant servir à l’achat d’un bœuf et de nombreux autres sacrifices pour “attacher” le mari de F.C.

Toute confiante, la jeune dame repartit avec sa copine munie d’une poudre et des écorces d’arbres. Durant une semaine, F.C appliquait les recommandations de son marabout et tout  semblait se dérouler comme sur des roulettes. En effet, le mari avait diminué la fréquence de ses sorties nocturnes incessantes.

A la grande surprise de la jeune dame, son mari rentra un après midi plus tôt que son heure habituelle, de mauvaise humeur. Il bouda ses petites attentions et refusa catégoriquement de toucher le repas qu’elle lui présenta. Désorientée, F.C demanda des explications à son époux qui avait gardé le silence. Soucieuse, elle vît  entrer dans leur maison, l’intime ami de son mari et sa belle-mère, suivis de sa propre grande sœur. Ces présences n’auguraient rien de bon. Après de l’explication de son époux devant ses proches, F.C apprit que sa copine a qui elle avait une confiance totale, se baladait dans la ville et disait à qui voulait l’entendre qu’elle allait être chassée de son foyer, que son époux était un coureur de jupon … Le topo sa copine racontait qu’elle était en train de gaver son mari de filtres d’amour.

Cette histoire avait fait le tour des amis communs du couple et c’est là que son mari avait appris l’histoire de maraboutage de sa femme. D’où sa noire  colère contre son épouse, F.C à qui il demanda une séparation car aux dires du mari, il n’a désormais plus aucune confiance à F.C   et à force de consommer des poudres dites  magiques dans ses repas, il risque sa vie.

Amita /Maliweb

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
bishop<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7</span>
Membre
bishop 7
4 années 6 mois plus tôt

Mon ami tu as raison, mais il faut comprendre que les leaders sont les premiers clients de ces marabouts, charlantans ou des ces proclames guerisseurs, ces escros-obsedesinconscient profitent de la pauvrete et la faiblesse des gens surtout les femmes pour s’enrichir, abuser sexuellement des demoiselles et meme les femmes mariees(leur proie facille), c vraiment trisse, ils sont a la base des malheurs de l’Afrique…Pauvre compatriotes a quand vous comprenerai que seul Allah peut nuire ou apporte le bonheur????????????? Allah L’Omnipotent, L’Audient Le Vivant Le Hayoul Kayoum……

Mahavira<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 21</span>
Membre
Mahavira 21
4 années 6 mois plus tôt

L’Afrique doit dépasser ces genres de pratiques surtout nos femmes.
Que d’argent gaspiller !
Que de temps perdu !
Pour arriver a quel résultat ?
Des mesures doivent être prises pour contrer les personnes qui profitent de la fragilité des personnes pour les exploiter et s’enrichir sur leurs dos Des vrais marabouts il y en a mais des charlatans ils sont en nombre supérieur aux vrais marabouts .
L’État doit protéger les citoyens contre les abus en prenant des dispositions en la matière . Mais comment ? Il appartient au législateur d’en décider

wpDiscuz