Jeunes et femmes : Les deux victimes de la politique malienne

0
0





Les hommes politiques veulent toujours s’assurer le soutien des jeunes et des femmes dont l’accompagnement permet à un parti politique de prendre le dessus sur ses adversaires. Toutefois, ces deux couches restent les parents pauvres en cas de succès électoral.

Les jeunes et les femmes sont, depuis l’avènement de la démocratie au Mali les deux victimes de la politique. Ils constituent la majorité de la population malienne. C’est pourquoi d’ailleurs, ils sont sollicités par tous les partis politiques. Cette situation aurait dû être une opportunité pour eux d’améliorer leur situation sociale. Tel n’est pas le cas. Du moins, c’est ce qu’on peut constater, quand on sait qu’ils sont les dindons de la farce. De l’élection présidentielle aux municipales en passant par les législatives, ces deux couches ont toujours été victimes de fausses promesses.

A la veille des élections, on assiste à la création des groupes de soutien aux différents candidats. En temps de précampagne et lors des campagnes, ces groupes sont en mouvement. Mais rares seront ceux qui ne vont pas décevoir leurs organisations par la mauvaise gestion des fonds. Ce qui fait qu’on se demande si les leaders de ces mouvements de soutien ne sont pas complices des politiciens en se moquant des jeunes et des femmes. De plus, nous pouvons remarquer que c’est un moment favorable à l’organisation de coupes de football pour les jeunes dans tous les quartiers, sous le parrainage de leaders politiques, sachant que le football qui est un sport qui attire beaucoup de monde. Chaque événement (meeting, finale de coupes, ou tout autre événement politique) est une occasion pour ces cibles premières des politiciens d’avoir des T-shirts, des casquettes et souvent même des sommes d’argent.

Après ces constats, nous demandons où vont ces hommes politiques avant les élections ? Ou bien les problèmes ne font surface qu’en ce moment précis ? Des questions que beaucoup de gens ne se donnent pas la peine de se poser. Des coupes, des T-shirts sont-ils des solutions aux problèmes des jeunes et des femmes ? Si non, alors il est temps de se réveiller.

Youssouf Coulibaly 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.