Jeunesse, avenir et développement

0
53

Nous avons désormais une rubrique intitulée « Jeunesse, avenir et développement ». Elle sera animée toutes les semaines par notre collaborateur, monsieur Ibrahim Saleh ANSARY qui vit en Arabie Saoudite et qui croit fermement à la capacité de la jeunesse malienne de booster le développement du Mali.


Dans ce premier numéro de sa rubrique, il s’intéresse au rôle que peut jouer et doit jouer la jeunesse dans l’avènement d’une paix durable au Mali. Situation actuelle au nord du pays oblige


Le rôle de la jeunesse dans la quête d’une paix stable et durable !
Un illustre homme Africain s’est un jour exprimé en ces mots qui s’écrivent en lettres d’or : " La paix ce n’est pas un vain mot, c’est un comportement" !
La paix ainsi définie ne peut être qu’un engagement solennel, nourri d’une volonté indéfectible pour le salut et la stabilité. Aussi, sa quête ne peut s’effectuer qu’avec un seul et unique outil : le dialogue assidu et responsable.


Cependant, l’on ne peut parler de paix et de stabilité sans faire allusion au rôle prépondérant de la jeunesse dans leur conquête durable. La jeunesse, le joyau fleurissant de tous les espoirs a un rôle principal et primordial  à jouer dans la recherche d’une paix durable.


Nous pouvons ici citer entre autres, quelques pivots de ce rôle tant précieux et nécessaire de la jeunesse:


1-    Prôner le dialogue: le dialogue entre les fils d’un même peuple, qui ont un but commun et une foi partagée est une des pierres angulaires et le fil conducteur dans la construction d’une réelle paix. Sans le dialogue sur les maux et problèmes qui frappent la nation dans un climat d’entente et de sérénité, le bateau Mali restera pour longtemps au quai sans destination précise.


Faut-il le rappeler encore une fois, le scénario tant alarmant que regrettable  de la violence ne peut en aucun cas justifier des droits.

2-    Privilégié la stabilité par des actions concrètes: le navire battant pavillon Mali ne peut commencer son voyage vers des avenirs meilleurs sans pourtant lever l’ancre sous le quai. Viser un objectif (paix et stabilité) et entreprendre son contraire, c’est prendre une direction autre que celle de sa boussole. N’avons-nous pas l’habitude de dire que l’acte est la chaire de l’os qu’est la volonté?
Le Mali à travers son gouvernement a plus d’une fois prouver sa ferme volonté de booster à l’avant toutes actions qui visent à préserver les acquis d’une paix durable. Les plus hautes autorités du Mali l’ont plusieurs fois souligné; la jeunesse du Nord-Mali est laissée à elle-même. L’offre d’emploi est très faible et le jeune est souvent pousser à accepter des offres, présentées sur des tables au dessus en or et au dessous en argile; bref. Les actions entreprises et la gestion responsable de la situation actuelle, loin de tout amalgame en sont des preuves tangibles.
3-    Bâtir le Mali sur des bases solides: développer les objectifs de la feuille de route "Union dans l’Unité", main dans la main et dans un élan patriotique sans défaillances. La jeunesse a le devoir de bâtir avec habileté et responsabilité son Mali de demain pour en  faire un havre de paix, de prospérité et de stabilité envié par tous.


Aussi, j’exhorte les médias qui font de ce mal national leur régal quotidien, de réviser leur leçon en matière de journalisme et des humbles objectifs que doit porter en soi un homme de presse. La presse est un couteau  à deux tranches, il faut savoir en faire bon usage. Le choix de l’interlocuteur est plus précieux que le scoop visé par la plupart des médias.
Jeunes du Mali de tous les horizons, le présent s’épanouit par vos actions et le futur se dessine par vos ambitions. Soyez aux  rendez-vous de l’excellence !


"La paix ce n’est pas un vain mot c’est un comportement" Félix Houphouët Boigny.
 Ibrahim Saleh ANSARY – Arabie Saoudite.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.