Journée de communication au sein des couples: La journée sera célébrée à travers la synchronisation d’une vingtaine de radio

0
0

Le « Musée de la femme Muso Kunda » organisera demain mardi 06 mars 2012, sous le haut parrainage de Madame Adame Ba Konaré, la 2ème édition de la Journée de communion au sein des couples. Le thème retenu est « Le mariage, la famille et la vie ».

Cette année, l’évènement revêtira la forme d’une journée nationale radiophonique d’information et de sensibilisation à travers une synchronisation d’une quinzaine de radios émettant en modulation de fréquence dans le  District de Bamako et dans les capitales régionales telle que Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao. Prévu pour demain mardi 06 mars, la synchronisation durera environ une (1) heure et demi d’horloge (de 10h à 11h30 minutes). Parsemé de sketch, de musique et de jeux concours, l’émission portera sur plusieurs thématiques dont « la famille et la société », « Prêche religieux »…

C’est partant du constat sur la déliquescence des couples, sur la perte de nos valeurs, que l’idée de célébrer le couple a paru comme une nécessité aux yeux de l’ex première Dame. L’initiatrice entend faire de la journée du 06 mars, une avant première du 8 mars, afin de permettre à tous les couples (homme et femme unis pour fonder un foyer) d’enterrer la hache de guerre en décidant d’entrer en communion…

Notons que c’est le 06 mars 2010 que la Présidente de Muso Kunda, Adame Ba Konaré avait lancé l’idée de célébrer une journée dédiée à la Communion au sein des couples. C’était dans la foulée de la Journée internationale de la Femme, tenue au CICB, sur le thème : « Les valeurs culturelles féminines maliennes ». Le long discours, prononcé par l’ex première Dame, insistait sur la nécessité de revisiter les valeurs fondamentales (tolérance, humilité, sagesse, sens de l’hospitalité, entraide, solidarité partage) qui ont assuré la cohésion de notre société pour en tirer le maximum d’enseignements et de profits.

Pour Madame Adame Ba Konaré, cette culture doit être soumise à l’aune des enjeux actuels. « La famille est la cellule de base de la société. « Défendons-là et résistons aux chants de sirène de ceux qui la flétrissent au nom de l’évolution », disait-elle.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.