Journée du 8 mars 2012 / En plus de la fête, les Associations féminines exposent leur savoir faire

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

A l’instar des femmes du monde entier, celles du Mali ont célébré la journée internationale de la femme, le  8 mars 2012. Le Palais de la culture choisi pour abriter la cérémonie d’ouverture, a reçu une exposition  organisée par le ministère de la femme, de l’enfant et de la famille, avec la ferme volonté de les faire connaître au public. Engagée dans l’accompagnement d’environ une centaine d’associations féminines du Mali,  cette opportunité a été saisie par l’ONG espagnole « Mujeres en zona de conflicto » ou MZC, pour faire la lumière sur les résultats de son accompagnement au Mali.

En marge des festivités du 8 mars 2012, les femmes maliennes engagées dans la transformation des produits locaux, ont tenu à faire connaître ce qu’elles savent faire le mieux : la transformation des produits locaux. « Nous sommes au Mali depuis 2007 et comme cette année, on est convaincu de la qualité de la production des associations féminines que nous accompagnons, nous avons décidé de les accompagner pour cette exposition », a déclaré Mohamed Ag Akeratane, coordinateur national de l’ONG « Mujeres en zona de conflicto ». Avant d’ajouter que l’ONG espagnole s’est fixée la mission d’appuyer les organisations féminines pour le renforcement de leurs capacités économique, politique et culturelle. « En cinq années d’activités au Mali, nous avons aidé environ une centaine d’associations féminines à se structurer, on les a formé et on les a soutenu pour des productions. Cela fait au moins 2000 femmes à travers nos zones d’interventions qui sont à Sikasso, Gao, Tombouctou et le District de Bamako », a-t-il indiqué. Ce sont ces femmes qui sont désormais opérationnelles et qui ont refusé la résignation, qui ont levé le voile sur leur savoir faire, en exposant dans quatre stands, le résultat de leur production. Du bazin teinté à l’encense, en passant par les jus, les sirops, les légumes, céréales et autres produits locaux séchés, sont autant de produits qu’elles proposent à la consommation. De plus en plus loin des contingences élémentaires de la survie, les femmes qui bénéficient de l’accompagnement de l’ONG MZC, dans le cadre de la célébration du 8 mars 2012, ont projeté d’organiser, le samedi 10 mars 2012, à partir de 9 heures, au siège de l’ONG MZC, une conférence débat sur le thème : « Le 8 mars, est-ce une journée de festivités ou de réclamation des droits de la femme ».

Assane Koné

 

SOURCE:  du   9 mar 2012.