Journée malienne de la qualité et journée mondiale de la normalisation : AMANORM et AMAQ en quête de pistes pour la gestion de crise en entreprise

0

C’est parti depuis le lundi 13 novembre après -midi, pour les 9èmes   journées maliennes de la qualité placées sous le thème “Gestion de crise en entreprise “. Ces journées sont célébrées concomitamment avec  la journée mondiale de la normalisation, qui devrait être fêtée le 14 octobre dernier. Celle-ci a pour thème “Avec moins de déchets et de meilleurs résultats, les normes augmentent l’efficacité “. Ces journées se tiennent au CICB pour trois jours et prendront fin ce jeudi.

Une vue du présidium lors de la cérémonie d’ouverture présidée par Mamadou Traoré (en boubou)

Une douzaine de thématiques portant sur des sujets d’actualité et des préoccupations générales sont ces prévues dans le cadre de ces journées qui ont été ouvertes au cours d’une cérémonie présidée par le secrétaire général du ministère du commerce et de l’industrie, Mamadou Traoré. Celui-ci était entouré notamment par le président de l’Association malienne pour la qualité (AMAQ) Abdrahamane Dembélé et le Directeur général de l’Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité (AMANORM) Yaya Niafo.

Le Mali, en tant que membre de l’Organisation internationale de la normalisation (ISO) a réalisé que la normalisation et la mise en place de l’infrastructure qualité sont des facteurs incontournables de la réussite pour nos entreprises et une nécessité pour la croissance de notre économie. Face à cette réalité, le gouvernement s’est doté d’une politique de développement industriel en mars 2010 avec comme axe majeur, l’amélioration de la compétitivité des entreprises à travers la promotion de la normalisation, de la qualité, de la propriété industrielle et de la maintenance industrielle.

Conformément à une recommandation de l’UEMOA portant harmonisation du schéma des activités d’accréditation, de certification, de normalisation et de métrologie et pour rendre autonomes les organismes de normalisation, notre pays à procédé à la création de l’AMANORM, le 19 mars 2012. Cet organisme est chargé de la mise en œuvre de la politique nationale de normalisation et de contrôle de la qualité. Il doit aussi informer, sensibiliser et assister les entreprises en matière de normalisation et de promotion de la qualité et veiller à la création de la marque nationale de conformité.

Aux dires du Directeur général de l’AMANORM, l’objectif visé par les communications inscrites à ces journées est de contribuer à la préservation et la consolidation de l’économie malienne dans le contexte de crise que vit notre pays. Le président de l’AMAQ de rappeler que depuis les évènements de mars dernier  les entreprises et les administrations sont exposées aux bourrasques des crises. En effet, ajoute Abdrahamane Dembélé, les sociétés actuelles caractérisées par une complexité croissante et une dépendance technologique irréversible, dues à l’imbrication de grands systèmes hétérogènes, voient leur vulnérabilité croitre à l’égard des crises.   M. Dembélé estime aussi que “l’efficacité de la politique de prévention et de gestion des crises dépend en grande partie de l’implication de nombreux acteurs concernés notamment les différents échelons qui doivent assurer en même temps la gestion des entreprises et celle des risques majeurs identifiés dans le cadre d’une démarche coordonnée “.

Le secrétaire général du ministère du commerce et de l’industrie, Mamadou Traoré a, pour sa part, déclaré que les thématiques développées au cours de ces journées doivent permettre de réfléchir et de dégager des propositions pour l’amélioration  de la qualité et de la normalisation. Le département, à t-il assuré, ne ménagera aucun effort pour soutenir les démarches envisagées  par les structures concernées.

Youssouf CAMARA

PARTAGER