Journée mondiale des consommateurs : Le téléphone portable, un véritable moyen d’appauvrissement

7

Dans le cadre de la journée mondiale des consommateurs, célébrée chaque 15 mars, l’association des consommateurs du Mali (Ascoma) a fait la restitution de l’étude qu’elle a réalisée dans l’intervalle de 4 mois sur la vente promotionnelle des cartes de recharge téléphonique dans le district de Bamako. L’atelier qui s’est tenu le vendredi 21 mars a eu lieu à la dette publique. Rappelons que la présente journée est célébrée sous le thème ” téléphonie, respectez nos droits “.

Mme Coulibaly Salimata Diarra
Mme Coulibaly Salimata Diarra

L’objectif de cette étude est de permettre aux consommateurs de cartes de recharge téléphonique une utilisation optimale de leur achat à travers l’accroissement qualificatif des produits achetés et une information exhaustive sur les résultats attendus de l’achat et les recours possibles.

 

En effet, depuis dix ans, le développement de la technologie a créé des habitudes nouvelles dans la vie des Maliens. Le téléphone portable est de loin le plus utilisé par toutes les catégories socioprofessionnelles. Sur une population de plus de 14 millions d’habitants, le Mali compte plus de 10 millions d’abonnés au téléphone. Cet engouement selon la présidente de l’Ascoma, Coulibaly Salimata Diarra, s’explique par les multiples fonctions de la téléphonie, mais aussi par les campagnes promotionnelles intempestives auxquelles se livrent les deux opérateurs de téléphonie du pays. ” Les abus en matière de téléphonie font l’objet de dénonciations fréquentes par les usagers ” a-t-elle mentionné.  En outre, elle estime que son objectif n’est pas d’incriminer qui que ce soit, mais d’essayer de réduire davantage les abus et les inégalités en matière de communication téléphonique.

 

Dans la présentation de Sékou Sangaré, il ressort que selon les statistiques du PNUD, le nombre d’abonnés s’est accru de 30% en 2009 à 90% en 2012 et c’est la société Orange qui occupe la tête. Cet intérêt est encore plus fort en zone urbaine où le téléphone mobile réduit l’espace virtuel en rendant possible les échanges entre personnes éloignées, à tout moment et en tout lieu. Toutefois, les avantages qu’offre cette technologie en progression croissante aux usagers sont contrebalancés par les effets indésirables de certaines pratiques commerciales auxquelles se livrent les opérateurs. L’enquête donne les chiffres suivants, 58% sont clients des deux réseaux, 26% sont clients d’Orange, 16%  pour Malitel. Sur 514 réponses fournies : 431 personnes se plaignent d’une saturation du réseau en période des ventes promotionnelles, soit 84%.

En rapportant ce coefficient aux 12,6 millions de Maliens qui sont détenteurs de téléphones mobiles (90% des 14 millions d’habitants), ce sont environ 10,6 millions de consommateurs qui ne sont pas satisfaits de la qualité des réseaux pendant les périodes de ventes promotionnelles.

 

Les résultats de l’étude montrent à suffisance que tant sur le plan de la qualité des services que du tarif des crédits, les attentes de la majorité des consommateurs du district de Bamako ne sont pas satisfaites. Qu’en est-il donc des autres localités du Mali qui sont encore faiblement couvertes par les réseaux existants de téléphonie mobile ?

 

Fatoumata Mah Thiam KONE

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Le corps de l’article ne s’accommode pas avec le titre.le titre n’est pas développe.

  2. C’ est évident qu’ à partir du moment ou on met la parole payante l’ africain ne peut que s’ appauvrir….

  3. Il est urgent d’exiger aux operateurs de recenser tous les abonnés à travers des pieces d’identité. Sans document d’identité, on ne doit avoir acces des services comme ceci. J’espere qu’on sera entendu un jour.

    • Guindeba le recensement est possible au Canada mais pas Mali pour le moment, ces sociétés veulent faire du fric et exiger une pièce d’identité peut leur faire perdre une bonne partie de leur clientèle . D’ailleurs c’est même mieux comme ça en France où j’ai vécu 5 ans n’importe qui peut être espionner car tout le monde est fiché. Déjà que même les grandes démocraties ont des problèmes avec ces données au Miami ce sera la porte ouverte à tout.

      • Guindeba a raison. Au Sénégal tous les détenteurs de téléphones portables sont formellement identifiés. Il faut au préalable s’identifier sinon impossible d’activer la puce.

  4. je me demande ce qu’elle fait cette femme.plus que revoltant le consomateur malien m’etone reelement

  5. SOUS D’AUTRES CIEUX LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS SONT DYNAMIQUES DANS LA DEFENSES DES DROITS ET INTERETS DE CEUX CI MAIS AU MALI ILS SONT LIVRES PIEDS ET MAINS LIES ET BOUCHES COUSUS.
    LES DIRIGEANTS SONT LA POUR EUX MEMES.
    EXEMPLE LA FLAMBEE DU PRIX DU GAZ AU MALI.
    DU JAMAIS VU SUR TOUTE LA PLANETE UNE AUGMENTATION DE PLUS DE 1000 FCFA.

Comments are closed.