Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail : Le Mali commémore

0

Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail : Le Mali commémore La cérémonie du lancement des travaux a été présidée par le Secrétaire Général du  ministère de la solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord qui dans son discours d’ouverture  a mis l’accent sur la nécessité de la mise en œuvre des mécanismes susceptibles de favoriser une meilleure maîtrise des accidents et maladies liés au travail. S’appuyant sur les données des experts, Samba Alhamdou BABY, Secrétaire Général du ministère de la solidarité   a révélé que malgré les efforts déployés par les  structures de santé, de sécurité sociale et des entreprises, la probabilité d’être victime d’un accident du travail reste élevée, soit 3 à 5 fois supérieure qu’en Europe. En République du Mali, environ plus de 500  lésions professionnelles sont enregistrées chaque année pour un coût direct de réparation qui dépasse 500 millions de FCFA. Et là, il ne s’agit  que des lésions reconnues par le service de réparation des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles de l’INPS et pour seulement le secteur structuré de la production a-t-il ajouté. Ce constat pour le département de tutelle,  montre l’urgence d’instaurer au plan national des cadres de concertation et de réflexions, pour trouver en amont, des moyens de limiter le plus possible, l’exposition des travailleurs aux risques et de sauvegarder la productivité des entreprises gage de tout développement économique et social durable. Samba Alhamdou BABY  a profité de ces journées pour saluer   les délégations de Ministères Techniques, les centrales Syndicales, des Organisations d’Employeurs, des Instituts de recherche et des Entreprises.

Garibou PEROU, Chargé Communication

La 13ème Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail et la 19ème Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels.

Hammadoun Konaté, ministre du Développement social
Hammadoun Konaté, ministre du Développement social

La probabilité, selon le ministre d’être victime d’un accident du travail reste élevée, soit 3 à 5 fois supérieure qu’en Europe.

En République du Mali, plus de 500  lésions professionnelles sont enregistrées chaque année pour un coût direct de réparation qui dépasse 500 millions de FCFA.

C’est pourquoi, le Ministre KONATE reste dans  la logique d’inverser cette spirale négative qui semble s’installer comme une fatalité. Il invite donc  techniciens, syndicalistes, travailleurs et employeurs à une synergie d’action.

 

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER