Journée mondiale des refugiés au Mali : « Un seul refugié privé d’espoir, c’est déjà trop »

0

A l’instar du Mali, des millions de personnes ont célébré le mercredi 20 Juin la journée mondiale du réfugié. Au Mali, l’Association des Anciens Volontaires des Nations Unies (AAVNU) a commémoré cette journée en collaboration avec l’UNHCR, la CNCR et l’Union des refugiés du Mali (URM) et le thème retenu pour l’année 2012 est : « Un seul refugié privé d’espoir, c’est déjà trop ».   C’était à Daoudabougou au siège de l’association.

Dans le contexte actuel de la crise qui secoue le Mali, la commission d’organisation, à travers le bureau UNHCR-Bamako, a décidé de célébrer cette année, la fête commémorative de la journée Mondiale du refugié dans la plus grande simplicité à Bamako et à Kayes. Elle a débuté par des allocutions de plusieurs représentants et ensuite la participation des refugiés aux activités culturelles avec deux artistes et deux pièces de théâtres et une exposition des produits fabriqués par les refugiés. L’Association des Anciens Volontaires des Nations Unies (AAVNU) est un partenaire opérationnel du  Haut Commissariat des Nations Unies pour les refugiés (UNHCR). Ce partenariat a commencé depuis 1995 par la signature du premier sous –accord et depuis ce partenariat continue toujours.

Elle intervient  également auprès des refugiés sous forme d’assistance qui sont entre autres : assistance sociale, assistance médicale, assistance à l’éducation et à la formation, assistance aux activités génératrices de revenus. « Nous exhortons nos frères et sœurs refugiés qui sont en train de traverser actuellement cette dure épreuve de vie de réfugiés dans le pays d’asile et les invitons à redoubler de courage ; mais surtout en gardant dans leur esprit, l’esprit d’un avenir radieux face à un passé sombre. Nous voudrions qu’ils sachent qu’être réfugié n’est pas une fatalité en soi, et que tout homme est un refugié potentiel»,  a déclaré Mamadou Santara, coordinateur de l’AAVNU.

Selon Issiaka Sangaré «Nous refugiés en tant que solidaires du Mali pendant ces moments difficiles, nous plaçons cette journée sous le signe du retour définitif de la paix au Mali et nous tirons profit de l’occasion pour saluer la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie pendant ces moments difficiles que connait le pays. Ainsi, notre vœu le plus ardent est le retour de tous les déplacés et réfugiés Maliens à la maison et que le 20 juin 2013 nous nous retrouvions ici pour célébrer ce retour définitif qui est le symbole de la paix retrouvée par le Mali ». Cette journée a pour but de sensibiliser l’opinion internationale à la cause des réfugiés du monde et particulièrement ceux du Mali dont le nombre devient de plus en plus croissant.

Ousmane B. Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER