Journée des Nations Unies : Le bureau permanent de l’Unesco sur les chantiers des réalisations de l’organisme mère à Bamako

0

Dans le cadre de la célébration de  la journée des  Nations Unies, le bureau permanent de l’Unesco au Mali, a organisé le 20 octobre 2016 à Bamako  des visites guidées  sur des sites où  la structure à travers ses démembrements contribue à  la promotion de la culture et du genre.

Une délégation  composée des hommes de médias, des communicateurs traditionnels dont le chef des griots de Bamako,  des membres d’Onu-femme, de la Minusma en plus de la charge de communication du bureau d’Unesco, Clarisse Njikam, s’est rendue à la direction nationale de la police et à l’Ong Savama-DCI pour s’imprégner des réalisations des Nations Unies sur les dits sites.  Le centre de commandement de la police nationale à Bamako entretient un partenariat avec Onu-femme en vue de lutter contre  les VBG (violence basée sur le genre). A cet effet, pour le besoin le centre  a mis à disposition 3 brigades de 8 personnes qui restent à l’écoute des personnes en détresse à travers les lignes vertes.  Le commissaire Idrissa Samaké  de la direction nationale de la police après accueil des visiteurs,  a procédé à une brève présentation de son service. Qui à ses dires  est une interface au service de la sécurité des populations.  Et en mettant l’accent sur l’importance du préventif et des secours  dans le domaine,  M. Samaké  a vanté l’existence du numéro vert à appeler en en cas de VBG : 80333. Comme l’a expliqué le Commissaire Samaké, en cas d’appel du 80333,  les agents  de la sécurité  procèdent à une intervention et à l’accompagnement des victimes si besoin y  est. Rappelons que la direction de la police nationale à travers son centre de commandement depuis mars 2014,   bénéficie d’un appui d’Onu-femme pour lutter contre les violences basées sur le genre au Mali.  C’est dans ce cadre que des centres d’écoutes de secours de la police se retrouvent à Bamako, Gao, Sikasso, Tombouctou et Mopti pour la sécurisation des populations.    Outre cette contribution des Nations Unies pour la cohésion sociale au Mali à travers Onu-femme,  elles interviennent également dans la promotion de la culture. Comme  le témoigne  les activités de l’Ong Savama –DCI (sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique). Qui  est une  Ong crée en 2005 avec pour objectif de contribuer à la protection, la sauvegarde et la valorisation des manuscrits anciens en tant que  partie intégrante du développement socio-économique et culturel durable du Mali.  Aïssata Gounlé, l’administratrice du centre et Cheickna Boulker Ould Salem ont conduit les visiteurs dans les différentes salles pour un aperçu sur les activités de l’Ong. A Savama, les manuscrits sont soumis à un travail minutieux (passage  des  salles de nettoyage, stockage, d’élaboration des répertoires, de pagination, de numérisation) jusqu’ à la conservation, les manuscrits font objet d’une grande attention. Sans compter qu’  à l’Ong des nationaux font la confection de boîtes de conservation  qui prennent  en considérations  les conditions requises pour sauvegarder les anciens  manuscrits en bon état.

La journée de visite organisée par l’Unesco a pris fin dans les locaux d’Onu-femme. Une occasion pour le Dr Maxime Houinato de souligner que la première mission des Nations Unies est d’assurer la paix dans le monde, une paix qui passe par le développement socio-économique et culture. Et c’est dans cette optique que ses démembrements tels que l’Unesco et Onu-femme travaillent dans la promotion de la culture et le respect des droits humains contre la lutte menée contre les VBG.

Khadydiatou SANOGO

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here