Colloque de Bamako : La Cour Constitutionnelle préoccupée par la consolidation de l’Etat de Droit

1
Colloque de Bamako : La Cour Constitutionnelle préoccupée par la consolidation de l'Etat de Droit

Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, a ouvert officiellement ce mardi 26 avril 2016 le colloque international sur le thème : “Rôle des juridictions constitutionnelles dans la consolidation de l’Etat de Droit”.

Ce 1er colloque international organisé à Bamako à l’initiative de la Cour Constitutionnelle du Mali réunira, pendant deux jours, d’éminents professeurs constitutionnalistes du Mali et leurs confrères des pays africains.

Au cours du colloque de Bamako, ces spécialistes vont échanger sur le rôle du constitutionnaliste dans le respect de la Loi fondamentale d’un pays avec, en toile de fond, le rôle de la Cour Constitutionnelle dans la stabilité de l’Etat.

Les professeurs de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako ont été associés à cette initiative fort heureuse qui leur permettra de :
– s’informer davantage sur les lois constitutionnelles,
– échanger sur les réformes politiques et,
– connaitre les conditions optimales nécessaires pour aider les juridictions constitutionnelles à jouer pleinement leur rôle.

Du haut de ses 22 ans, la Cour Constitutionnelle souhaite profiter de l’échange d’expériences pour relire la Constitution de la République du Mali adoptée en 1992 et qui révèle, aux yeux des spécialistes, quelques insuffisances.
Dans un discours d’une rare beauté, Madame le Président de la Cour Constitutionnelle, Manassa DAGIOKO, a entretenu l’auditoire du rôle et de l’importance de la Cour Constitutionnelle dans la stabilité d’un Etat.

Une leçon inaugurale de circonstance a édifié les auditoires sur la pertinence du thème du colloque.
Le président de la République, garant de la Constitution, était manifestement heureux de se retrouver parmi les hommes de droit, et surtout d’être gratifié d’exposés de qualité.

En ouvrant les travaux du colloque, le Chef de l’Etat a souhaité que les conclusions des travaux de Bamako soient bénéfiques aux citoyens maliens et africains.

 Présidence de la République du Mali
PARTAGER

1 commentaire

  1. On a besoin de définir les limites et les dispositions pénales des syndicats pour la stabilité du pays

Comments are closed.