Le jugement de Sanogo ça chauffe et ça va chauffer !

0

Jugement, jugement, voilà c’est arrivé maintenant mais on dirait que ça va chauffer dèh ! Le général et 17 de ses amis sont accusés pour avoir tué les bérets rouges qui voulaient coute que coute faire revenir ATT. Ah il  est bon de  rappeler que le contre coup d’état là aussi a chauffé dèh. Certains  hommes politiques étaient mêmes cachés à l’hôtel de l’amitié prêts à fêter la réussite des bérets rouges mais malheureusement les choses n’ont pas marché comme ils voulaient. On a qu’à se dire la vérité hein, l’affaire-là a provoqué beaucoup de morts des deux coté hein, mais  c’est le général qui va prendre les pots cassés après la découverte du charnier de Diago. Depuis trois ans, lui (Sanogo)  et ses camarades sont emprisonnés. Les gens ont crié, crié jusqu’à maintenant, le procès là est arrivé, vive le jugement Sanogo ! Là aussi,  ça chauffé dèh ! Le procureur là même quoi! Il a osé dire que le Sanogo n’est pas un général, lui aussi !

Sanogo est devenu général en plein midi devant tout le monde ici !   Bon, s’il ne croit pas il peut demander à Dioncounda hein !  Il dit aussi qu’il n’est pas ancien président mais tout ça là, ce n’est pas lui oh, c’est Sanogo lui-même. Il n’a pas dit qu’il aime écouter les religieux, voilà maintenant. Certains même refusent d’aller témoigner.   En tout cas, un des avocats de Sanogo a dit qu’il est et reste général pian ! Il parait que les gens ont tellement applaudi l’avocat là ! Ah procès là même quoi, ça va chauffer dèh ! Après le quiproquo entre le procureur et Sanogo, se sont les avocats qui refusent de rentrer dans la salle parce que, on leur a demandé de ne pas rentrer avec leurs téléphones.  Le président a peur de quoi même ? Comment il peut demander aux gens de laisser leurs téléphones sophistiqués dehors ? Il ne sait pas qu’aujourd’hui le téléphone est aussi un outil de travail ? En tout cas, les gens n’ont rien compris dans tout ça là dèh. Les familles des bérets rouges ne sont pas restées à la maison hein ! Elles sont venues nombreuses à Sikasso. Les amis de Sanogo sont aussi venus, il y a même un député  parmi eux. Même s’il parait qu’il a été  chassé à l’entrée parce qu’il n’avait  pas de badge.  Mais l’important c’est qu’il est parti quand même. Ils ont cherché procès  là jusqu’à c’est arrivé. Ils n’ont qu’à  aller  jusqu’au bout dèh ! Maintenant,  on veut tout savoir et on peut compter sur Sanogo qui a déjà dit qu’il était pressé de dire ce qu’il sait mais pour le moment c’est la mi-temps, le procès est remis en 2017. En tout cas nous on veut la fin  de ce match. En attendant, on va parler prochainement  de nos amis qu’on a chassés d’Algérie et puis Kankélétigi n’a rien dit là.

Amadingué Sagara

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here