Kalabancoro : Le maire Issa Bocar Ballo destitué par la justice

1

Au Mali, les Ă©lections communales se sont dĂ©roulĂ©es le 20 novembre 2016 et la plupart des Ă©lus ont pris fonction avant janvier 2017. Mais les contentieux Ă©lectoraux continuent toujours. Pour preuve, le jeudi 16 mars 2017, la cour suprĂŞme du Mali a tranchĂ© l’affaire opposant dans la commune de Kalabancoro (cercle de Kati, rĂ©gion de Koulikoro), le Rassemblement pour le Mali (Rpm) le parti au pouvoir avec Ă  sa tĂŞte, Tiecoura H Diarra au Congrès national d’initiatives dĂ©mocratiques (Cnid-Faso Yiriwaton), pilotĂ© par Issa Bocar Ballo. Dans son verdict, la cour suprĂŞme a annulĂ© les opĂ©rations Ă©lectorales des bureaux n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 du centre de Gouana et n°1,2,3 et 4 du centre de Sabalibougou-Est. Avec ce verdict de la section administrative de la cour suprĂŞme, le maire Issa Bocar Ballo perd sa place et le RPM vient en tĂŞte, et occupera, donc, d’office le poste de Maire principal de Kalaban-Coro.

L’affaire Adema Pasj, commune de Kalabancoro –Aziz N’Daou, mandataire de la liste indĂ©pendant Sigidaw YĂ©elen- le Parti REED R/ Lamine SangarĂ©- TiĂ©coura Hamadou Diarra RPM contre le jugement N°18 et N° 19 du 22/12/ 2016 du TAB-Ă©lections communales du 20/11/ 2016 de Kalabancoro-Yereko Faso Kanu R/ Lassina TraorĂ© et le Mpr-Commune de Kalabancoro, cercle de Kati-CNID, a eu son Ă©pilogue le jeudi 16 mars dernier. Avant le verdict de la Cour suprĂŞme, un premier verdict avait Ă©tĂ© rendu par le Tribunal administratif de Bamako. Dans son dĂ©libĂ©rĂ©, le juge avait soulignĂ© que « les Ă©lections municipales du 20 novembre 2016, dans la commune rurale de Kalabancoro ont Ă©tĂ© entachĂ©es de fraudes et d’irrĂ©gularitĂ©s graves ». Que le PrĂ©fet de Kati, Sadio Keita dans le traitement et la proclamation des rĂ©sultats des Ă©lections a « excĂ©dĂ© les pouvoirs de contrĂ´le et de suivi Ă©lectoral que la loi lui confère, en modifiant les rĂ©sultats en faveur de certains partis en lice ce, sans aucune explication ».  Pour le juge du tribunal administratif des « erreurs de calcul ont Ă©tĂ© volontairement commises dans l’attribution des voix et de sièges entre les listes en compĂ©tition sans aucune structure n’en donne la moindre explication ». Recevant les recours en appel contre les jugements n°18 et 11°19 du 22 dĂ©cembre 2016 comme rĂ©guliers, la section administrative de la cour suprĂŞme a annulĂ© au fond,  lesdits jugements. Statuant Ă  nouveau, la juridiction suprĂŞme au Mali a annulĂ© les opĂ©rations Ă©lectorales des bureaux n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 du centre de Gouana et n°1,2,3 et 4 du centre de Sabalibougou-Est. « Tirant les enseignements des annulations opĂ©rĂ©es, proclame les rĂ©sultats des Ă©lections du 20 novembre 2016 dans la Commune de Kalaban Coro comme suit : – Liste RPM : 06 sièges pour 1.605 suffrages obtenus ; Liste PRVM FASOKO : 06 sièges pour 1.416 suffrages obtenus ; Liste CNID FYT : 05 sièges pour 1.312 suffrages obtenus ; Liste URD : 05 sièges pour 1.119 suffrages obtenus ; Liste REDD: 04 sièges pour 1.043suffrages obtenus ; Liste MPR: 04 sièges pour 1.021 suffrages obtenus ; Liste INDEPENDANT YEREKO FASO KANU : 04 sièges pour 952 suffrages obtenus ; Liste INDEPENDANT SIGIDA YELEN : 3 sièges pour 904 suffrages obtenus », prĂ©cise l’arrĂŞt N°087 du 16 mars 2017 de la section administrative de la cour suprĂŞme du Mali.

Avec ce verdict de la section administrative de la cour suprême, le maire Issa Bocar Ballo perd sa place et le RPM vient en tête, et occupera donc d’office le poste de Maire principal de Kalaban-Coro. L’équipe mise en place par Issa Bocar Ballo devra donc céder sa place.

Issa Bocar Ballo sentait quelque chose venir ?

C’est le moins que l’on puisse dire car, il ne pouvait s’empêcher de faire des éloges souvent inutiles. Au lieu d’attirer l’attention des décideurs sur les problèmes réels de sa commune (l’insécurité, le manque d’eau potable, l’électricité, la détérioration des routes etc.), le maire Issa se livrait à des flatteries. « IBK, vous êtes un grand bâtisseur qui n’a jamais cessé de rêver grand pour notre grand Mali. Notre président bâtisseur connu pour son pragmatisme, sa rigueur, son patriotisme et son sens de l’honneur, procédera encore une fois de plus à l’inauguration d’une autre réalisation parmi tant d’autres…..Par ma voix les populations de Kalaban et N’Golobougou disent merci au ” Kankeletigui” que vous êtes. Son excellence, avec vous, tout le Mali d’aujourd’hui plus qu’hier est un vaste chantier de constructions multiples dans tous les domaines. Cela excellence, avec le retour de la paix, de la sécurité et du mieux-être pour tous. IBK, vous êtes réellement l’homme de la situation au Mali, n’en déplaise à qui ne veut l’entendre », disait-il, le mardi 28 février, lors de l’inauguration de la cité universitaire de Kabala.

L’impopulaire Issa Bocar Ballo  essayait donc de sauver sa peau. Son élection était contestée dans la commune de Kalabancoro pour sa « mauvaise gestion de la mairie ».

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

1 commentaire

  1. HĂ©! laissez le monsieur sinon toutes les candidatures des autres communes du Mali ont fait la mĂŞme chose, c’est toutes les Ă©lections communales du Mali qui seront reprises, car partout il y a la mĂŞme chose Ballo a gagnĂ© il a gagnĂ© un point c’est tout. prĂ©parez-vous pour un autre mandat ok! pour faire pire que les autres maires. n’importe quoi!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here