L’ancien chef de la police islamiste du MUJAO devant la Chambre d’Accusation

16

Le commissaire islamiste, Aliou Mahamane TourĂ© du Mouvement pour l’UnicitĂ© et le Djihadiste en Afrique de l’Ouest  lors de l’occupation des rĂ©gions du nord devrait comparaĂźtre cette semaine devant la chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako. Il est poursuivi pour atteinte Ă  la sĂ»retĂ© intĂ©rieure et extĂ©rieure de l’État, d’association de malfaiteurs, de coups et blessures volontaires, de terrorisme, et de dĂ©tention illĂ©gale d’armes de guerre et de munitions.

AprĂšs une demande de renvoi de ses avocats, le commissaire du Mujao,  Aliou Mahamane TourĂ© devrait comparaĂźtre cette semaine devant la chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako. Il s’agira de dĂ©terminer ou non son renvoi  devant la Cour d’Assises. En fonction de la dĂ©cision de cette juridiction les juges dĂ©termineront une date d’audience.

Le 7 mars dernier, le commissaire du Mujao a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  la Cour d’appel de Bamako, devant la chambre d’accusation qui a retenu contre lui les chefs d’inculpation de : crimes de guerre, d’atteinte Ă  la sĂ»retĂ© intĂ©rieure et extĂ©rieure de l’État, d’association de malfaiteurs, de coups et blessures volontaires, de tortures, de terrorisme, de dĂ©tention illĂ©gale d’armes de guerre et de munitions.

ArrĂȘtĂ© en dĂ©cembre 2013 dans la localitĂ© de Gourma Rhaourss, Aliou Mahamane TourĂ© a semĂ© la terreur Ă  Gao durant    l’occupation des rĂ©gions du nord du Mali, par les groupes armĂ©s rebelles et terroristes. C’est lui qui ordonnait la plupart des sentences contre les habitants, qui allaient de coups de fouet, aux amputations de mains, de pieds, ou  de lapidation.

Les associations des victimes des régions du nord se disent « satisfaites » de cette nouvelle avancée dans le processus judiciaire. Elles demandent que justice soit rendue pour toutes les victimes.

Yehia Gamma Cissé est joint au téléphone par Mariam Maïga
« Nous sommes trĂšs ravies de cette situation. Nous victimes, on a tout fait pour que cela se fasse. Nous avions souffert de cette crise en 2012, si une telle nouvelle s’annonce comme la comparution d’Aliou devant la chambre d’accusation, on fĂ©licite aujourd’hui notre gouvernement. Nous demandons que justice soit rendue.»

Qu’attendez-vous de la justice ?

« On a confiance à notre justice. On attend que justice soit réellement et convenablement rendue pour que nous soyons dans nos droits. Nous avons trop souffert de la situation »

Par studiotamani.org / mardi 14 mars 2017 14:34

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. – Je m’adresse aux juges maliens auxquels je lance un appel solennel ! Chers juges, soyez sans pitiĂ© envers ce commissaire islamiste, Aliou Mahamane TourĂ© du MUDJAO. Condamnez-le fermement pour que son cas serve d’exemple aux autres bandits qui pillulent dans le pays. Ne prenez pas ce pprocĂšs Ă  la lĂ©gĂšre car une peine lĂ©gĂšre pour ce criminel montrera aux yeux des autres bandis de son acabit qu’ils peuvent continuer leurs crimes sans subir grand chose comme peine. Maintenant, il reste que vos grands et fins limiers arrĂȘtent Moussa Kouffa et Iad Ag Ghali afin qu’ils soient fusillĂ©s sur la place publique devant tous les maliens.

    Par KÎrÎ Yamyélé

    • Je suis d’accord avec vous , mais avec IBK, rien n’est sĂ»r. Il suffit que la France lui demande de le laisser et il s’active avec son fameux air de faux fuyant. Il a dĂ©jĂ  laissĂ© Ă  la demande de la France beaucoup d’autres terroristes reconnus.

  2. S’il avait visitĂ© et vĂ©cu dans un pays comme l’AlgĂ©rie voir comment on y traite les nĂšgres et comment l’Islam est mis de cotĂ© au profit du nationalisme, racisme et fiertĂ© il allait voir le monde d’un autre Ɠil qui n’est pas de rĂȘver a vendre et transformer son propre pays! L’Islam ne demande pas aux autres de devenir arabes! Il n y a non plus de coercition dans la religion; le djihad n’a pour but qu’auto-dĂ©fense donc on ne viendra pas dans un pays musulman faire du djihad contre les musulmans et verser leur sang sous prĂ©texte d’imposer la charia!

  3. Ces personnes fanatiques doivent ĂȘtre incarcĂ©rĂ©es Ă  vie et ne mĂ©ritent pas d’ĂȘtre parmi nous. Elles doivent ĂȘtre suffisamment rĂ©Ă©duquĂ©es pendant une longue pĂ©riode afin de faciliter leur rĂ©intĂ©gration au sein de la sociĂ©tĂ© malienne.
    Est fanatique celui qui est sĂ»r de possĂ©der la vĂ©ritĂ©. Il est dĂ©finitivement enfermĂ© dans cette certitude; il ne peut donc plus participer aux Ă©changes ; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prĂȘt Ă  ĂȘtre manipulĂ©. C’est lĂ  le pĂ©cher fondamental des religions : faire des adeptes qui ne se posent plus de questions. L’attitude scientifique est exactement Ă  l’opposĂ©. Albert Jacquard

  4. Cet fils de pute Ă©tait un vendeur cuirs et peaux Ă  Gao. Tranquille, discret, pieux. Il ne se mĂȘlait pas des affaires des autres, gentil, il Ă©tait serviable. Puis, arrivĂšrent les fils de chien du Mujao, qui prĂŽnaient un islam nouveau auquel tout le monde devait se soumettre. Il fut cooptĂ©. Les Gaois dĂ©couvrirent le vrai visage de l’animal, qui n’attendait pas plus une aussi belle aubaine. Subitement devenu important de par sa nouvelle fonction de Commissaire, ChargĂ© des mƓurs Ă  la Police islamique, il a commencĂ© par rĂ©gler des comptes avec tous ceux qui avaient eu des histoires avec lui. Puis, il est devenu l’homme le plus craint de la ville de Gao. Il Ă©tait la terreur pure. Il emprisonnait Ă  tour de bras, tirait sur tout ce qui bouge. Il sanctionnait les femmes non voilĂ©es, en pantalon, en corsage ou toute autre femme non habillĂ©e Ă  la mode arabe. Les hommes n’Ă©taient pas en reste. Ils devaient garder la barbe, porter des pantalons courts, non fumeur, n’Ă©coutant ni radio ni tĂ©lĂ©, jouer au ballon Ă©tait interdit, priĂšre Ă  la mosquĂ©e obligatoire. Les contrevenants Ă©taient flagellĂ©s, bastonnĂ©s, ou tout simplement amputĂ©s s’ils Ă©taient accusĂ©s de vol, lynchĂ©s en cas d’adultĂšre prĂ©sumĂ©. L’islam Ă  l’Ă©tat pur, barbare et rigoriste. Gao Ă©tait devenu une prison Ă  ciel ouvert. Planait sur les habitant, une chape de plomb, une sorte d’Ă©pĂ©e de damoclĂšs, en somme, l’enfer avant la mort. Toutes les libertĂ©s Ă©taient restreintes, ou tout simplement confisquĂ©es. Plus personne ne pouvait tenir bavette avec une femme, si elle n’Ă©tait pas sa sƓur, sa mĂšre, ou son Ă©pouse. Les habitants vivaient l’obscurantisme sauvage. On se croirait dans une ville arabe du moyen Ăąge, comme dĂ©crit dans les rĂ©cits anciens. Le dĂ©cor Ă©tait virtuellement plantĂ©, mais les faits et gestes rĂ©els. Ce bĂątard a fait dĂ©couvrir l’enfer aux habitants de Gao, qui n’en n’avaient qu’une vague idĂ©e d’aprĂšs ce qu’en disent les marabouts ou les rĂ©cits religieux. L’islam dans toute sa rigueur. Il va falloir que les mĂȘmes lois s’appliquent Ă  lui. Qu’il soit jugĂ© selon les principes de son islam Ă  lui, comme l’ont subit les habitants de Gao. Qu’il soit amputĂ© d’une main et d’un pied comme il l’appliquait Ă  ses victimes. Il doit goĂ»ter Ă  toutes les rigueurs de son islam sauvage et barbare. Il faut qu’il comprenne que les conneries auxquelles il croit ne sont plus de mode, et qu’il se rende bien compte, que nous vivons au 21e siĂšcle, avant de le dĂ©capiter, la pendaison Ă©tant trop douce pour lui.

  5. Nous disons et rappelons pour une vraie justice les responsables de MNLA et Consorts doivent ĂȘtres Ă©galement mis aux arrĂȘts jugĂ©s pour trahison assassinats sur des bases raciales tribales et crime contre l’humanitĂ©

    Nous disons et rappelons CELA NE SE FERA JAMAIS ET AU GRAND JAMAIS avec le pouvoir des lettrĂ©s mutants politiques dĂ©putĂ©s maires chefs de partis Hommes en armes sociĂ©tĂ©s civiles religieux LES SOUMIS LES ESCLAVES LES SANS DENTS des soit disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs et organisations qui leur ont donnĂ© l’ordre de loger dans des hĂŽtels de luxe Ă  Bamako aux frais des parents de ceux qu’ils ont Ă©gorgĂ© assassinĂ© de nommer les assassins et criminels de MNLA et consorts comme ministres autoritĂ©s intĂ©rimaires devant gouverner les parents de leurs victimes au grand dame des parents des victimes AU NOM DES SOIT DISANT ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE Á RÉPÉTITION POUR DES SOIT DISANT RÉCONCILIATIONS BIDONES ET DE FOUTAISE Á RÉPÉTITION

    Nous disons et rappelons que tout le monde entier sait avec 1brin d’honnĂȘtetĂ© mĂȘme les tarĂ©s idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vĂ©ritĂ© d’1situation pour des raisons primaires Ă©goĂŻstes que LEURS SOIT DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS ET ORGANISATIONS DE LEUR MALI AU GRAND JAMAIS N’ACCEPETENT DE TELLES IMPUNITÉS CHEZ EUX CAR DANS UNE VRAIE DÉMOCRATIE PERSONNE N’EST AU DESSUS DE LA LOI MÊME FUSSENT ILS DES COMPATRIOTES QUI ONT TUÉ ÉGORGÉ ASSASSINÉ ET IL N’Y A POINT DE PLACE POUR LA COMPROMISSION AVEC L’IMPUNITÉ

    Nous disons et rappelons donc aux parents des victimes du MNLA et Consorts d’exiger la mise aux arrĂȘts immĂ©diats de tous les chefs du MNLA et Consorts

    Nous disons et rappelons AINSI VA LE PAUVRE MALI MUTÉ CLOCHARDISÉ HUMILIÉ MENDIENT SOUMIS EN VOIE DE KIDALISATION D’AWAZADISTION WC PUBLIC DE N’IMPORTE QUEL VOYOU DE N’IMPORTE QUEL SOIT DISANT AMI ENNEMI LES AUTRES ET ORGANISTIONS ET DE L’IMPUNITÉ DE L’INIQUITÉ DE L’INJUSTICE 2POIDS 2MESURES REINES de ses ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES MÉCHANTS IMPÉNITENTS de lettrĂ©s mutants politiques dĂ©putĂ©s maires chefs de partis Hommes en armes sociĂ©tĂ©s civiles

  6. LES IDIOTS MOHAMETANS!
    REGARDEZ LA FACE=ARABE!
    REGARDEZ LA PEAU=NEGRE!
    COMPRENNEZ, SON ESPRIT=DEREGLE PAR LE VIRUS DESTRUCTEUR DU MONOTHEISME!

    LE MONOTHEISME EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITE !

  7. Ce tourĂ© est arrĂȘtĂ© parceque c’est un nĂšgre.
    Pendant ce temps, ceux qui ont egorger des prefets et detruit toute les infracstructures au nord sont invité à koulouba par le VAURIEN TOTO VOLEUR ENTRU IVROGNE pour couper le jeune.
    On va jusqu’Ă  les offrir 600MILLIONS pour organiser leur fete d’independance.

    Comme c’est curieux, la maudite radio mnla rfi n’a pas relayĂ© cette information.

    NI I SARA MALIKOLA, FOU YE TA.
    Si tu meurs en defendant le mali, alors tu es morts pour zero.
    **********************************************
    Gloire perpetuel Ă  KLELA BABA. Que sout benit son nom, sa vie , sa source et sa lumiĂšre.
    Vive le GANJISME, vive la science universelle !

  8. QU’ils ont Ă©tĂ© ouvrir la porte du MALI devant les terroristes international d’abord ? on doit exĂ©cuter tous par pendaison .

    • AMENEZ NOUS L’ AUTRE TOUT-REZ DU TCHEP QUI S’EST REFUGIE A DAKARO …qui n’ aime pas les TOURE… les MAIGA les ont toujours trahi, mm la arrete par un Maiga a la langue de miel!

      la folie islamique de tout ce que l’ arabe a touche!

  9. “atteinte Ă  la sĂ»retĂ© intĂ©rieure et extĂ©rieure de l’État, d’association de malfaiteurs, de coups et blessures volontaires, de terrorisme, et de dĂ©tention illĂ©gale d’armes de guerre et de munitions” TOUS LES ELEMENTS DU CMA AUJOURD’HUI AU POUVOIR (Hassan Ag-Fagaga-Bilal-Toureh-….)DOIVENT EUX-AUSSI TOUS REPONDRE A CES CHEFS D’ACCUSATION SINON LIBEREZ simplement Aliou Mahamane TourĂ© du MUJUAO!Les mines posĂ©es par ces personnes ci-haut citĂ©es continuent Ă  faire des victimes encore!A bas la justice Ă  2 vitesses du Mali!

    • Merci bien sambou,
      J’aimerai bien voir ce criminel finir sa vie en prison mais comme tu l’as mentionnĂ© et ces autres assassins qui sont assis sur leur C….dans nos fauteuils? Et aucun n’a demandĂ© ni s’excusĂ© au peuple malien.
      Justice a 2 vitesses avec in etat et in gouvernement laches, pourris et irresponsables. Combien de nos Famas, de la minusma, de civils, et autres ont perdus la vie, soient assassinĂ©s, torturĂ©s, violĂ©s etc….?????Biensur la reconciliation Nous voulons Tous et Toutes mais sans la moindre justice ca sera autres choses.
      Pauvres de Nous. Quel le spectacle, le kotĂšba, de ladji bourama woloni kabakoh et son gouvernement de woloni, continue…….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here