Mali : les dernières cartouches du général Sanogo

3
Mali : les dernières cartouches du général Sanogo
L’organisateur du coup d’État de mars 2012 contre le président Amadou Toumani Touré comparaît devant la justice, le 30 novembre, à Sikasso. Il nie toute responsabilité dans l’enlèvement et l’assassinat de militaires perpétrés en mai 2012. © AFP

Parmi les 17 prévenus qui comparaissent pour l’assassinat de 21 Bérets rouges, en mai 2012, quelques sans-grade ont reconnu leur culpabilité. Mais l’ex-chef de la junte, Amadou Haya Sanogo, s’enferme dans sa stratégie de défense : le déni et les menaces.

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. En dehors des alibis des avocats, Dieu sait et les maliens savent réellement ce qui s’est passé: Sanogo est le donneur d’ordre des assassinats, des tortures, des enlèvements. Le CNRDE a été une tragédie au Mali.

    Certaines victimes ont été maltraitées à mort par Sanogo en personne.

    En plus, Sanogo a pillé les caisses de l’État, la douane et d’autres services financiers.

    Le plus grave de tout ça, c’est le fait que Sanogo a ordonné aux militaires au front à Gao et Tombouctou d’abandonner la résistance contre les rebelles alliés aux djihadistes.
    Les populations du Nord Mali s’en souviennent encore, l’armée avait bouté les ennemis le matin jusqu’à midi avant que Sanogo ne donna l’ordre de capituler au péril des populations et des militaires qui n’avaient pas pu évacuer les camps.

    Le Mali ne sera jamais un pays tant que les maliens préfèrent leurs intérêts personnels, ou claniques inavoués par rapport à la loi et aux principes républicains qui visent le bonheur de tous.

    Que Dieu sauve le Mali contre les faux maliens, les criminels alliés.

  2. …les dernières cartouches du général Sanogo…
    si oui , le peuplemalien viendra a sa rescousse et ne manquera pas de cartouches 😀

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here