Sikasso : Dioncounda Traoré, Cherif Madani Haïdara et les généraux toujours absents

8

Contrairement à ce que certaines personnes ont laissé entendre, aucun témoin important au procès du capitaine Amadou Haya Sanogo et autres dans l’affaire de la disparition forcée de 21 bérets rouges n’a fait hier le déplacement à Sikasso.

Ni Dioncounda Traoré, ni Cherif Madani Haïdara encore les généraux dont le chef d’état-major des armées, Didier Dacko et chef d’état-major particulier du président de la République Oumar Daou dit Baron n’étaient toujours pas à Sikasso.

Selon Me Cheick Oumar Konaré, avocat de la défense, “la Cour a décidé de faire entrer les témoins au fur à mesure de leur arrivée”. Pour lui comme ses autres camarades de la défense et ceux de la partie civile, le procès souffre d’une désorganisation très “grave”.

La rédacton

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. LES DEUX PROFESSEURS DE KODATHEMATIQUES AU MALI

    IL FAUT LES Y AMENER DE FORCE CES DEUX PETITS MALINS SANGSUES ET MALHONNETES :pintade:

  2. Un crime est un crime. Mettez-vous à la place d’un citoyen dans ce pays.

    Un gangster a fusillé un malien mais ce dernier a eu la chance parce qu’il restait une seule balle et lui a raté de près. Puis en face, ce criminel est désarmé « aucune balle » mais l’échappé a un pistolet sur lui. Doit-il chercher le recours auprès des policiers et des gendarmes ou tirer sur le malfaiteur envoyé par les politicards ?

    • naturellement l’ abattre, …pourquoi?
      PARCE QU’IL REVIENDRA ET CETTE FOIS SI AVEC 1000 COUPS QU’ ILNE RATERA PAS…

  3. C’est honteux tout simplement. Comment voulez-vous que les citoyens prennent leur justice aux sérieux, si des gens qui doivent être des modèles se comportent de cette façon? Aucun respect pour leur justice. Voilà encore une fois, la démonstration du laxisme et du je m’en foutisme dans ce pays. C’est ça la fanfaronnade des deux derniers jours de conduire de gré ou de force les récalcitrants à la barre? Personne ne s’est présenté, et personne n’a été conduit par la force. Et pourtant, le procès est ajourné, pour combien de temps encore? S’il s’était agit d’un citoyen lambda, ce serait à coup de pieds dans le derrière qu’il aurait été conduit à la barre. On l’aurait traîné par les pieds de bamako jusqu’à Sikasso. Quelles sont alors les mesures de coercition contre ceux-ci qui font la sourde oreille? Vraiment, cette cour d’assises fait honte à notre pays. Y’a t-il des gens derrière qui veulent saboter le procès, et pour quel intérêt? Le Mali a mal partout, même à sa justice. Ce procès ira certainement de report en report jusqu’à l’extinction du délais des assises, pour que l’affaire soit renvoyée à la prochaine année judiciaire, c’est peut-être le but recherché, ou une connivence avec le pouvoir exécutif. Les témoins sont-ils au dessus de la loi? Et que va faire la cour maintenant?

  4. IBK, FAITES ATTENTION CAR S’ILS ARRIVENT A’ CREER UN VIDE AUTOUR DE VOUS, ILS VONT VOUS CUEILLIR COMME UN FRUIT!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here