Kadidiatou Doumbia, présidente de l’AAFED-Musow Jigi “Mon ambition, créer un centre d’accueil et d’apprentissage pour les femmes victimes de violences et les enfants démunis”

2

Créée au mois de novembre 2011, l’association d’aide aux femmes et enfants en difficulté (AAFED-Musow jigi) est une association humanitaire qui se bat en faveur des femmes et des enfants vivant dans des conditions précaires.   De sa création à nos jours, elle a volé au secours de plusieurs femmes et enfants démunis du district de Bamako et d’autres localités du Mali. Cette jeune association, selon Kadidiatou Doumbia, ambitionne de mettre en place plusieurs projets dont l’ouverture d’un centre d’accueil et d’apprentissage pour les femmes victimes de violences et les enfants démunis, reste cependant handicapée dans sa mission, faute de financement.

K doumbiaPilotée par Kadidiatou Doumbia affectueusement appelée Kadi, l’AAFED-Musow Jigi œuvre à soulager les femmes victimes de stérilité et des enfants en situation difficile. Depuis sa création, elle a mené plusieurs activités au nombre desquelles on peut citer l’organisation des campagnes de sensibilisation sur divers thèmes qui sont des sujets de préoccupation pour les femmes et les enfants en général et pour les jeunes en particulier. Il s’agit entre autres de la sensibilisation sur un comportement sexuel responsable, la promotion de la santé et de la reproduction, la lutte contre les mutilations génitales  et la promotion de la scolarisation des enfants notamment celle des jeunes filles.

A cela s’ajoute la prise en charge de certaines femmes stériles en leur prodiguant des conseils et de l’accompagnement. Cette association qui œuvre dans l’humanitaire en joignant des fois l’utile à l’agréable, a également initié en 2011 à Bougouni, un tournoi interscolaire de basketball, un match de football féminin et aussi une conférence-débat sur l’information et la sensibilisation des populations sur les IST/Sida, la sexualité et les inconvénients de l’excision.  Toujours prompte à œuvrer pour l’apaisement de la souffrance des démunis  en leur apportant un plus à leur quotidien,  l’AAFED dont l’un des objectifs majeurs est le développement de la femme rurale, le plus souvent confrontée à d’énormes difficultés d’ordre matériel et financier, a fait don en 2011,  d’habits, de chaussures, de vivres et de manuels scolaires à certains démunis du cercle de Bla et de Sienso.

Conduite par sa présidente Kadidiatou Doumbia, l’association a effectué au mois de mars dernier une tournée dans les régions de Koulikoro et Sikasso dont l’objectif principal était de rencontrer les femmes rurales, d’échanger avec elles afin de mieux identifier les difficultés et problèmes auxquels elles sont confrontées. Pour pouvoir leur venir en aide en leur apportant des activités créatrices de revenus. Toujours fidèle à la tradition, l’AAFED en partenariat avec Bara Informatique, projette une fois de plus cette année encore, d’inscrire des jeunes issus de familles défavorisées, aux cours d’informatique.  Ces jeunes dont le nombre variera entre 20 et 25, seront initiés aux pratiques de l’informatique pendant les vacances prochaines. Toutefois, dans son élan de solidarité et d’humanisme envers les couches pauvres,  l’AAFED-Musow-jigi depuis sa création nourrit un vœu ardent qui, faute de financement tarde à se réaliser. Celle de l’ouverture d’un centre d’accueil et d’apprentissage pour les femmes victimes de violences (femmes divorcées, mères célibataires, etc.) et des enfants démunis.

Notons que l’AAFED dans sa mission, travaille en partenariat avec quelques projets dont le projet d’appui au développement intégré de Sanga dans la région de Kayes, Horizon pour le développement du Mali, etc.

                                                             Ramata S.Kéita

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Tres bonne initiative. Une assocoation qui merite plein support. Seulement faites une bonne gestion avec une vraie transparence.

  2. Bien ecrit, sauf qu on sait pas comment les joindre par internet ou par telephone!!!

Comments are closed.