La dimension mentale de la réussite détaillée par le coach Patrick Armand Pognon : ” Il faut rêver grand pour réaliser grand ”

0

La salle de spectacle Siramory Diabaté de Koulikoro a abrité du beau monde, le dimanche 16 mars dernier pour accueillir la conférence-débat sur le développement personnel avec comme thématique ” la dimension mentale de la réussite “. Elle était animée par le coach Patrick Armand Pognon assisté de Seydou Dembélé et placée sous le parrainage du président de l’Assemblée nationale, député élu de Koulikoro. Pour l’occasion, il était représenté par son colistier Labasse Kané.

 

Le conférencier Coach  Patrick Armand Pognon (au milieu)
Le conférencier Coach Patrick Armand Pognon (au milieu)

Le choix de la région de Koulikoro, selon Mme Maïga Rokiatou Touré, s’explique par le fait que Issiaka Sidibé, à l’époque candidat aux législatives, avait promis de faire de son mieux pour aider la région de Koulikoro et cela à travers sa jeunesse. Le président de l’Assemblée nationale s’inspirait d’un adage chinois qui dit qu'” au lieu de donner du poisson à quelqu’un, mieux vaut lui apprendre à pêcher “. C’est dans cette logique qu’il a fait appel à la fédération internationale des ambassadeurs du développement (Fiad) pour former les gens à avoir de l’imagination afin de donner un sens à leur avenir.

 

 

Pour sa part, l’honorable Labasse Kané a indiqué, qu’aujourd’hui, l’être humain et sa réussite constituent le facteur essentiel du développement durable, car, dit-il “ si nous avons de meilleurs hommes et femmes, nous aurons une meilleure vie “. Selon lui, les questions de changement de mentalité sont aujourd’hui, une exigence avérée, car les réalités du moment exigent une volonté réelle et inébranlable.

 

 

Pour le conférencier, l’objectif de cette rencontre est de permettre à la population de Koulikoro de se prendre en charge, de savoir comment faire pour réussir avec ses propres moyens.

 

La Fiad aide avec des outils scientifiques et modernes à prendre conscience du potentiel humain. A travers ” la dimension mentale de la réussite, il est important que les gens comprennent que pour réussir il faut croire, croire en soi et agir. Pour ce faire, il faut au préalable, se poser la question ” qui je suis “, cela lui permettra de se connaitre et connaitre aussi ses ambitions et les chemins pour y arriver. Selon lui, la population malienne a tendance à compter sur les autorités, à compter sur les autres or, personne au monde n’a réussi en comptant sur les autres. Il estime qu’il faut amener les jeunes à décider de se prendre en charge eux-mêmes en soutenant des projets auxquels les autres peuvent contribuer à la réussite. Ainsi, il a rappelé que “ Dieu ne peut rien pour quelqu’un qui ne veut pas changer le cours de sa vie “. Une manière pour lui d’inciter la jeunesse de Koulikoro  à plus d’effort. Il a invité les gens à changer de mentalité et de savoir qu’avec le courage, ils peuvent réaliser des choses extraordinaires.

 

Rappelons que la Fiad, est une organisation internationale basée dans 16 pays d’Afrique, en France, aux Etats- Unis, au Canada. Il y a des pays où ses membres travaillent pour gagner de l’argent et d’autres où ils investissent. C’est de cette manière qu’ils contribuent au développement harmonieux du monde.

Fatoumata Mah Thiam  KONE

Envoyée spéciale à Koulikoro.

 

PARTAGER