La Fondation Salif Kéïta au service des actions de santé : Une ambulance médicalisée offerte hier à l’ex-Institut Marchoux

0
1

La Fondation Salif Kéïta a officiellement remis hier, une ambulance médicalisée au Centre national d’appui à la lutte contre la maladie (CNAM), ex-Institut Marchoux à Djicoroni Para. Ce véhicule dont le coût est estimé à 20 000 dollars, soit près de 10 millions de FCFA, a été gracieusement offert par un groupe d’Américains à la Fondation, qui porte le nom du célèbre artiste malien, Salif Kéïta.

 

La cour du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie à Djicoroni-Para a servi de cadre, hier, à la cérémonie de remise d’une ambulance médicalisée offerte par la Fondation Salif Kéïta. Cette rencontre modeste mais pleine de signification s’est déroulée en présence de l’artiste Salif Kéïta accompagné pour la circonstance de sa charmante épouse, Mafi Kéïta ainsi que ses proches collaborateurs. Cette délégation a été bien accueillie par le Directeur du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie, Professeur Samba Ousmane Sow et son personnel.

Selon l’Administrateur de la Fondation, Mamoutou Kéïta, cette cérémonie de remise est un moment d’émotion puisque cette ambulance permettra d’aider le centre dans ses actions de prise en charge des malades. Il a ensuite précisé que la Fondation Salif Kéïta a vu le jour, il y a sept ans, en vue de défendre les intérêts des albinos. D’après les chiffres, il existe environs 4 mille albinos au Mali. Et l’ambition de Salif Kéïta est de lutter contre l’exclusion de ces albinos dans la société. C’est pourquoi, lui-même albinos, il s’est engagé dans ce combat à travers plusieurs actions humanitaires en faveur des albinos. Le choix du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie n’est pas fortuit puisque c’est dans ce centre que les albinos sont pris en charge.

Prenant la parole, Salif Kéïta, la star de la musique malienne, était visiblement comblé de joie. Il a remercié ses amis américains qui sont à l’origine de  ce véhicule offert à l’ex-Institut Marchoux. “Nous  remercions vraiment nos amis américains pour ce geste à l’endroit de notre fondation. Ce véhicule servira un grand apport pour la prise en charge des malades. Nous saurons reconnaissant de ce geste très important pour nous” a déclaré Salif Kéïta.

Les donateurs américains ont été impressionnés par la Fondation Salif Kéïta qui est un bon groupe de charité  intervenant dans le domaine de l’humanitaire. Il a fallu plus de neuf semaines pour que cette ambulance  arrive à Bamako en provenance d’Angleterre. Heureusement que ce véhicule est arrivé en bon état.

Pour le Directeur du CNAM, Professeur Samba Ousmane Sow, ce véhicule sera d’un impact positif puisqu’il sera utilisé au profit des malades. Il a ensuite salué la présence de Salif Kéïta et son épouse, malgré leur occupation. “Ce geste nous va droit au cœur. Je pense que la Fondation Salif Kéïta ne s’est pas trompée de ce choix porté à notre service. Je profite pour remercier les donateurs” a-t-il précisé.   Avant d’indiquer que le Centre national d’appui à la lutte contre la maladie reçoit chaque année plus de 5 000 malades dont 600 hospitalisations pour une seule ambulance. C’est dire que l’ambulance offerte par la Fondation Salif Kéïta vient à point nommé.

La cérémonie a pris fin par la remise des clés aux responsables du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie avant la photo de famille pour immortaliser l’événement.

Il faut rappeler que dans le cadre de la 17ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, la Fondation Salif Kéïta a fait un important don afin de soulager la souffrance des albinos. Ce don était composé d’une dotation de 4 780 tubes de crèmes solaires Yves Rocher d’une valeur de 19 120 000 FCFA, de crèmes Aleo Vera d’une valeur de 5 millions FCFA. Il y avait aussi plus de 2 500 livres scolaires d’une valeur de près de 13 millions FCFA. Ces livres sont destinés à certains établissements scolaires. Un lot sera remis à la Bibliothèque nationale.

La Fondation Salif Kéïta avait également fait un appui financier de 500 000 FCFA à l’Association Gnoumanké. Un lit de consultation médicale a été remis à une structure sanitaire. Le coût de cette opération s’élèvait à plus de 43 millions de FCFA.

 

Alou B HAIDARA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.