La guerre de la fortune : L’argent bien ou mal acquis

0
1





L’argent occupe de plus en plus une place de choix dans la vie des hommes. Il est sans nul doute un bien nécessaire dans un monde matérialiste comme le nôtre. Aujourd’hui, il est acquis n’importe comment et n’importe où, car ce qui importe, ce n’est point d’où il vient, mais ce qu’il vaut.   


Des siècles durant, les hommes ont essayé de convaincre et de se convaincre que l’argent ne fait pas le bonheur. Mais aujourd’hui, tous sont unanimes que rien n’est possible sans argent. Tout est question d’argent. Pour sa santé, son instruction, ses dépenses et sa propre survie… Sans argent, rien n’est possible. C’est malheureusement la raison pour laquelle les hommes se sont mis à en chercher à travers de pires ou de meilleures façons.

 Les riches veulent s’enrichirent davantage, les pauvres veulent devenir riches.  Mais aujourd’hui, peu sont ces richards qui ont fait fortune dans la franchise et l’honnêteté. La gourmandise a fait perdre à bon nombre de personnes le sens de l’honneur. La cupidité, la gourmandise et la malhonnêteté sont devenus les meilleures armes pour gagner cette guerre. Les hommes véreux se comptent par milliers et chaque jour, ils deviennent plus nombreux. L’on n’épargne ni connaissances, ni voisins, ni amis ni même parents ; ce qui importe, c’est de gagner l’argent. Aujourd’hui, les voisins se vendent pour si peu ; les amis se trahissent pour moins que rien et des frères se tuent pour quelques liasses de billets de banque. Les trahisons, les sournoiseries et les bassesses de toutes sortes sont permises dans cette guerre de la fortune. Plus de pitié, plus d’honneur. Tous les coups bas sont permis. Ne soyez pas étonné de voir votre meilleur ami changer de visage du jour au lendemain, votre femme ou votre frère dévoiler votre  secret à votre pire ennemi pour quelques billets ! Car hélas, c’est çà la vie d’aujourd’hui. Le monde est devenu une jungle où seuls les caïds sont sûrs de survivre.
Fatoumata Labassou TOURE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.