La présidente de la Coalition des organisations de la société civile de lutte contre l’esclavage, Mme Kéïta Fatoumata Sissoko : “Notre souhait, c’est d’avoir d’ici à juin une loi criminalisant la pratique de l’esclavage”

5
Mme Keita Fatoumata Sissoko
Mme Keita Fatoumata Sissoko

D’entrée de  jeu, la présidente de la Coalition des organisations de la société civile de lutte contre l’esclavage, Mme Kéïta Fatoumata Sissoko, de rappeler que leur regroupement accorde beaucoup d’intérêt à l’adoption d’une loi criminalisant  l’esclavage. Car à l’en croire, la pratique sévit toujours dans certaines régions de  notre pays.

A cet égard, elle n’a pas manqué d’évoquer les nombreuses démarches entreprises durant l’année écoulée par leur Coalition dans ce sens.

Nous avons rencontré des associations de défense des droits de l’Homme, en l’occurrence l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH), Amnesty international… Avec  ces partenaires, il a été surtout  question de les   informer    sur l’ampleur de cette pratique d’un autre âge dans notre pays  et solliciter aussi  leur soutien ” a soutenu Mme Kéïta Fatoumata Sissoko.

Selon elle, dans les trois mois à venir, la Coalition va rencontrer à nouveau le ministre de Justice et certains conseillers de son département et des membres de la Commission loi de l’Assemblée nationale afin de solliciter à nouveau leur soutien pour l’adoption de cette loi.

Nous avons déjà élaboré le texte  qui a été déjà déposé sur le bureau du ministère de la  Justice, cependant on attend toujours son dépôt à l’Assemblée nationale qui a été  retardé suite au changement de ministre intervenu ces dernières années au niveau de ce département.    Notre souhait c’est d’avoir d’ici à juin 2015 une loi criminalisant la pratique de l’esclavage qui fait partie des causes de la tension intercommunautaire au nord du Mali “ a conclu Mme Kéïta Fatoumata Sissoko.

     K.THERA 

 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. ————————- 😉 JE VOULAI JUSTE TE DIRE 2 MOTS 😉 ——————————————————————————————-……………………………………………………………………………………………………………………….——————————————————————————————————–………………………………..

  2. Esclavage..esclavage: allez savoir d’abord comment vous, vos amies et vos soeurs traitez les bonnes (communément appelées 52) à la maison, et comparez ce traitement à celui infligé à un esclave après on en parlera…les bonnes de Bamako sont mille fois moins heureuses que les soi disant esclaves dont vous défendez la cause ici.Jugez en vous mêmes! 🙄 🙄 🙄

    • ——————TA VRAIMENT RAISON MON SAMBOU -LA PLUPART DES FAMILLES DE LA CAPITALE BKO ONT VRAIMENT BESOIN DES THERAPIES COMPORTAMENTALES —

        • . 😉 .MON SAMBOU JE VOULAI JUSTE TE DIRE 2MOTS 😉 ————————————————————————————————————————————————————————————

Comments are closed.