Lancement du programme de mentorat au Mali : Des coaches pour booster le leadership entrepreneurial chez les femmes

0

Le grand hôtel de Bamako  a abrité ce 14 mars 2017  la cérémonie de  lancement du programme de mentorat des femmes entrepreneures, organisé par  l’USAID en partenariat avec l’ambassade de Suède en vue de promouvoir le leadership entrepreneurial chez les femmes.  

Sous l’égide du chef de cabinet du ministère de la promotion de l’investissement et du secteur privé,  Dicko Aminata Touré en présences du chargé de programme de l’ ambassade de Suède au Mali, Lisa Anderson , des représentants de l’ USAID et du ministère de la promotion de la femme, de l’ enfant et de la famille, le programme mentorat des femmes entrepreneures a été lancé au Mali. Un programme englobé dans le Programme finance pour la sécurité alimentaire et l’entreprenariat féminin (FF SWE), le programme de mentorat vise à faire de ces femmes mentorées  des  leaders de l’entreprenariat féminin après l’échéance de leur formation.  Au total, 16 femmes seront mentorées par 4mentors dans les secteurs d’activités à savoir production, transformation, commerce et l’artisanat. Le rôle des  coaches  est de partager leurs expériences,  guider, orienter et conseiller les entrepreneures débutantes  afin qu’elles puissent à leur tour acquérir de la confiance et de l’assurance  pour mener à bien leurs entreprises. Comme l’a indiqué le social entrepreneur IESC Volontaire, Haoua Cheick Seip, coach américano-malienne, venue des USA dans le cadre de la tenue de session de formation,  Mm Seip est revenu sur le rôle du mentor  qui consiste un accompagnement  constructif en vue d’améliorer le  comportement d’entrepreneur du mentorée  en fin de sa formation  pour  une meilleure perspective de croissance à son  entreprise.

Notons  que le programme mentorat initié par les PFT du Mali vient pour pâlir à un problème dont bon nombre de femmes entrepreneures de la place sont confrontées dans leur exercice. En effet, l’accès aux crédits, le manque d’encadrement  et autres contraintes liées à son statut (épouse/ mère et entrepreneur) font souvent  que les femmes éprouvent du mal à émerger dans ce secteur. Aussi en  prenant la parole, le chef de cabinet du ministère de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Dicko Aminata Touré, a  salué cette initiative de formation de l’entreprenariat féminin qui à ses dires entre en parfaite adéquates avec les ambitions de son département.  D’autre part, Mme. Dicko a exhorté les institutions financières à s’engager avec les femmes dans le secteur agricole et plaider pour la mise en place d’un mécanisme de financement adapté pour le programme en faveur de l’entreprenariat féminin du coût le renforcement du secteur privé dans notre pays.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here