Lancement des vacances citoyennes à Konna

0

Mamadou-G-DiarraDans le cadre de la célébration de la journée internationale dans notre pays, le ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne a procédé au lancement des activités des vacances citoyennes. C’était le 12 Août dernier dans la ville Konna, région de Mopti.

 

Pour la bonne tenue de cette cérémonie, beaucoup de personnalités administratives, politiques et de sécurités ont effectué le déplacement avec en leur Me Mamadou Gaoussou Diarra, Ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne. Aussi, beaucoup de partenaires techniques et financiers du mali évoluant dans le domaine de la jeunesse ont effectué le déplacement sur Konna. Connue pour avoir été la ville de la résistance aux djihadistes, narcotrafiquants et autres bandits armés lors de la prise des villes des régions du Nord du Mali pendant la crise, la ville de Konna a longtemps eu une image peu reluisante. D’où l’importance de la tenue de cette rencontre internationale de la jeunesse à Konna. A son arrivée à Konna, le jeune ministre Diarra et sa suite ont été accueillis par les responsables administratifs et les élus de la ville de Konna. Il était 10 heures passées de quelques minutes et tout de suite cap a été mis sur le débarcadère de Konna ou attendaient plusieurs milliers de jeunes venus de tout le pays et de certains pays de la sous région pour participer à ces vacances citoyennes et contribuer aux activités de développement communautaire.

 

 

Drissa Guindo, directeur national de la jeunesse

« Le 12 août est d’abord la journée internationale de la jeunesse et aujourd’hui cela coïncide avec le lancement des vacances citoyennes au mali. Donc, ce sont deux évènements très heureux pour nous et de venir les célébrer à Konna.

 

La symbolique est très forte, parce qu’en janvier 2013 la localité a fait l’objet d’attaque de la part des rebelles et des djihadistes et narcotrafiquants et c’est à partir de cette date que la résistance s’est accentuée par l’armée française, les armées alliées et l’armée nationale. C’est à l’issue de cette action que la ville de Konna a été reprise et la libération de tous les territoires occupés à travers le pays. Donc, la célébration de ces deux grands évènements ici à Konna témoigne de la solidarité de tous les jeunes du Mali à l’endroit de Konna. C’est dans cette optique que le Ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne a bien voulu délocalisé cette manifestation à caractère nationale à Konna pour témoigner de la solidarité nationale. Et après Konna, la célébration va se poursuivre à Diabali qui est une ville jumelle de Konna, car elle a été aussi victime des mêmes attaques des narcotrafiquants par rapport à ces horreurs dans notre pays. Il faut retenir que les activités se dérouleront jusqu’au 6 septembre prochain donc environ un mois de manifestation à travers le pays. Il aura entre autres des actions de reboisements ici à Konna sur les deux cotés de la rue Damien Boiteux, le premier Français tué lors de l’intervention française ici au Mali. Aussi, des actions de reboisements à Gao (5 hectares) seront des souvenirs de ces vacances citoyennes. Des conférences débats, des visites touristiques et des rencontres d’échanges sur l’histoire seront également organisés ».

 

 

Souleymane Satigui Sidibé, 1er vice-président du CNJ Mali

« Les vacances citoyennes représentent pour nous jeunes du Mali un moyen d’abord de se retrouver, nous sommes plus de deux mille jeunes ici, venus des différentes villes du Mali, mais aussi de certaines villes des pays voisins du Mali et une grande mobilisation des jeunes de Mopti ici aussi. Et durant une semaine nous allons créer des créneaux d’échanges entre ces jeunes pour qu’ils se connaissent sur les questions de l’heure et de surtout aussi de participer au développement de la nation à travers les travaux d’intérêts communautaires. Apres Konna, nous allons effectuer les mêmes travaux à Diabali, à Nara et à Nioro du Sahel pour le bien être des populations et à travers les mêmes activités de construction de l’édifice national. Aussi, il s’agira pour nous de relever les défis lancés par les premiers responsables du pays qui est la création d’espaces verts, car étant plus de 71% de la population si tous les jeunes plantaient et entretenaient un arbre, nous allons renverser la tendance en faisant du mali un pays vert. Je voudrais adresser un vibrant hommage au ministre Diarra et ses collaborateurs, car depuis le début de cette campagne, le CNJ a été mis en avant pour l’organisation. Qui dit vacances citoyennes, dit forcement jeunes et le Ministre Diarra est très bien placé pour comprendre nos problèmes et nos préoccupations pour la raison qu’il a été l’un des fondateurs du CNJ, donc, au-delà de son fauteuil de Ministre, nous lui considérons plus comme un conseiller spécial du CNJ, car il nous guide pour la réussite de tout ce que nous faisons. Nous avons une très bonne et franche collaboration avec le ministère et particulièrement avec le Ministre contrairement à ce que certains le font savoir ».

 

Sankaria Maiga, coordinateur projet jeunes de Sogoniko et président de la sous-commission communication

 

« C’est une première édition et elle a été un coup de maitre sur tous les plans. Vous avez été témoins de la cérémonie de lancement il y a un instant et vous avez pu remarquer par vous-mêmes. Avant, tout le monde connaissait Konna pour avoir été la ville ou il y a eu la guerre entre les militaires et les narcotrafiquants, mais aujourd’hui toute la jeunesse malienne est ici à Konna dans ce carrefour stratégique pour manifester leur solidarité aux jeunes de la ville.

 

Ces vacances citoyennes seront une occasion de brassage et d’échanges entre ces jeunes du Mali. Mais aussi, des thématiques seront développées à leur attention entre autres sur la citoyenneté, le drapeau national, la santé de la reproduction, la lutte et la prévention contre le VIH et le SIDA. Il y aura également des dépistages conseil volontaire avec les jeunes, des conférences avec les pairs éducateurs. Nous allons aussi la parole aux jeunes qu’ils parlent de leurs expériences et comment ces expériences pourront servir de leçons aux autres. Il s’agit donc pour nous de tout mettre en œuvre pour la bonne tenue de cette édition et surtout de remplir le temps imparti avec des choses importantes pour le développement harmonieux de la jeunesse malienne »

 

 

Sory Kemesso a effectué le déplacement

Si Konna a un ambassadeur aujourd’hui à travers le monde, la presidence reviendrait sans nul doute à cet homme, Sory Kemesso. En effet, operateur économique, il n’a jamais en aucun moment oublié d’où il venait malgré son aisance économique et ses investissements à travers le monde. Sory Kemesso est au devant de tout ce qui concerne Konna et il a toujours été parme les premiers à mettre la main à la poche quand il s’agit de Konna. C’est pourquoi quand il a appris la tenue de cet évènement national à Konna, sans réfléchir, il s’est déplacé personnellement à Konna pour assister et apporter son soutien aux organisateurs de ces vacances citoyennes. En dehors de sa personne, un grand club dénommé « Club des amis de Sory Kemesso de Konna » s’est investi à travers ses membres pour faire du séjour des jeunes maliens un moment agréable. C’est pour quoi d’ailleurs, le Ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra l’a cité dans son discours d’ouverture pour le rendre un hommage pointu. Toute chose qu’il mérite humblement.

 

 

Oumar Maiga, président de la commission nationale d’organisation

Le président de la commission nationale d’organisation et non moins conseillé technique au ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne, M. Oumar Maiga était au four et au moulin pour la bonne tenue de cette cérémonie officielle de lancement des activités des vacances citoyennes. Arrivé à Konna pour coordonner les choses, M. Maiga devait gérer les problèmes de tout ordre, financier, hébergement, transport et autres.

 

Selon une indiscrétion, l’homme très proche collaborateur du ministre Diarra aurait promis de relever le défi d’une bonne organisation pour faire honneur à « son ami » qui en a beaucoup besoin maintenant.

 

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER