Le Forum de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO) : La mission s’est dite préoccupée par la nomination du Capitaine Amadou Aya Sanogo pour reformer l’armée malienne

0

Une mission d’évaluation du Forum de la société civile ouest-africaine (Foscao), a séjourné dans notre pays du 11 au 15 février 2013. La mission était conduite par le coordinateur de ladite organisation, Gadiry Abdoul Diallo. Elle a eu plusieurs rencontres avec des organisations de la société civile malienne avec au menu la consolidation de la paix.

Un des membres de la mission du Foscao
Un des membres de la mission du Foscao

Face à la presse le samedi 16 février, le coordinateur Gadiry Abdoul Diallo  a rappelé les temps forts du séjour qui ont été consacrés à des consultations très poussées avec les autorités et  la société civile.  Au partage d’informations entre les organisations et acteurs de la société civile du Mali sur les défis de la gouvernance démocratique, de la paix et de la sécurité, de la réconciliation nationale. Le coordinateur  était accompagné  par deux membres de son bureau, il s’agit de Abdoul Diallo du Sénégal, Mamadou Keita de la Guinée Bissau. le Coordinateur a  précisé que compte tenu de l’évolution rapide des efforts pour la résolution de la crise, il s’avère nécessaire d’impliquer  tous les acteurs  pour l’activation d’un cadre structurel menant à la résolution de la crise. L’orateur d’indiquer que pour la société civile malienne, ce besoin d’implication a été particulièrement stimulé par le fait que les idées discordantes de certains acteurs ont compliqué sa tache depuis le début de la cirse. “C’est dans l’intention de confronter cette question de division, mais aussi de définir une stratégie cohérente pour la société civile dans la résolution  de la crise qu’une mission d’établissement des faits au Mali a été déployée par le Foscao” a-t-il dit. Selon lui, le déploiement  de cette mission est l’expression de la solidarité  de la société civile ouest-africaine dans  son ensemble envers le peuple malien  en ces temps difficiles. De même elle constitue  un premier pas vers la redynamisation par le Foscao de la société civile malienne.

A l’issue des consultations, l’équipe de la mission a fait des observations et des recommandations qui s’articulent autour d’une dizaine de points. Ainsi la mission dit noter avec satisfaction l’institutionnalisation de la feuille de route qui aboutira aux élections devant se tenir d’ici le 31 juillet 2013.

La mission a cependant noté la déconfiture  de l’armée malienne.   Elle s’est   dite   préoccupée que le Capitaine Amadou  Aya Sanogo, un des acteurs principaux de la crise  malienne, soit nommé à la tête d’une commission sur la reforme des forces armées.

La mission s’est félicitée du rôle important de leadership joué par la CEDEAO depuis que la crise a éclaté et a exhorté cette institution à poursuivre la collaboration qu’elle a initiée avec l’union africaine et les nations unies pour la résolution de la crise dans les plus brefs délais. Le Foscao reste engagé pour travailler avec tous les acteurs  de la société civile malienne, les institutions de l’Etat et la communauté internationale pour la résolution de la crise de façon à promouvoir les intérêts du peuple malien à travers la restauration de l’intégrité territoriale.   Crée en 2003 à Abuja, le Forum des Organisations de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest regroupe plus de 150 organisations de la sous région. Une entité totalement indépendante, le Forum est une initiative de la société civile représentant  les peuples à la base. Son objectif est d’amener le citoyen à comprendre la CEDEAO, impulser les missions des plates formes nationales,  surveiller la mise en œuvre des programmes assignés par les Etats.

Ramata TEMBELY

PARTAGER