Baba Maïga et Pitchou (fille de Dioncounda Traoré) unis sous le régime de la polygamie : – Meiway, Salif Kéïta, Haïra Arby … ont animé le diner à l’hôtel Radisson Blue

10

Un mois après la célébration du mariage religieux, le 24 décembre (Jour du Maouloud)

– Baba Maïga et Pitchou (fille de Dioncounda Traoré) unis sous le régime de la polygamie :

– Meiway, Salif Kéïta, Haïra Arby … ont animé le diner à l’hôtel Radisson Blue

Les mariages à Bamako, se succèdent certes, mais ne se ressemblent pas. Et pour preuve, celui célébré à la mairie de la commune IV, le samedi 23 janvier aux environs de 16 heuresest de ceux qu’on oubliera jamais dans ce pays. En effet, la célébration de l’union légale entre Aïssata Traoré dite Pitchou (fille du Président de la Transition, Professeur Dioncounda Traoré) et le jeune homme d’affaires, Mahamane B. Maïga- plus connu sous le nom de Baba Maïga- en présence de plusieurs personnalités dont le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta,accompagné de son épouse, Aminata Maïga, avait réuni tout le gotha de la République et le dîner offert par le couple avait pour cadre l’hôtel Radisson Blu. L’animation était assurée par l’artiste ivoirien Désiré Frédéric Ehui dit Meiway, SalifKéïta, Haïra Arby…Récit d’un mariage somptueux !

ant attendu, le mariage civil du jeune homme d’affaires Mahamane B. Maïga plus connu sous le nom de Baba Maïga et Aïssata Traoré dite Pitchou, la fille du Professeur Dioncounga Traoré, a été célébré, le samedi 23 janvier dernier, à la mairie centrale de la Commune IV. La célébration de cette union fait suite au mariage religieux, qui s’est déroulé, un mois auparavant, soit le 24 décembre 2015, le jour du Maouloud.

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette fête fût belle et rester dans les annales de la célébration des mariages au Mali.

Dès 14 heures ce samedi 23 janvier, les forces de sécurité prenaient d’assaut l’enceinte de la mairie que dirigeait, il y a plus d’un an, l’ex-Premier ministre, Moussa Mara. La raison de ce déploiement sécuritaire impressionnant : le standing des invités-surprise. En effet, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et son épouse Aminata Maïga étaient présents.

A l’accueil du couple présidentiel, il y avait le Professeur Dioncounda Traoré (président de la République sous la Transition). A ses côtés,son épouse, MintouDoucouré. Tout le gotha de la République s’était donné rendez-vous, à ce mariage hors normes. En effet, on y remarquait plusieurs personnalités politiques et administratives dont Abdel Kader Konaté dit Empé (ministre du Commerce et de l’industrie), Dramane Dembélé (ministre des logements) et des cadres de plusieurs formations politiques.

Les deux tourtereaux du jour sont arrivés à la mairie, à bord d’une voiture deux portières de couleur vertedont le numéro d’immatriculation était masqué.Inédit : pour aller dire oui devant le Maire, le marié en personne, Baba Maïga, conduisait sa voiture, sa future épouseétant assise à côté de lui. Dès leur entrée, ce fut le show des griottes dont la grande cantatrice Adja Soumanoqui a gratifié l’assistance de quelques chansons pour souhaiter la bienvenue au nouveau couple.

Après ce mini-concert, place à la cérémonie officielle proprement dite. Et l’officier d’état-civil de ladite mairie de commencer la lecture du code de la famille, notamment la partie consacrée au mariage. Auparavant, il avait procédé à la vérification des identités des mariés.

Né le 16 mars 1972, Mahamane B. Maïga dit Baba, Administrateur de société domicilié à BacoDjicoroni (fils de Ousmane B. Maïga et Fatoumata) et Aïssata Traoré, née le 10 novembre 1979 à Bamako, domiciliée à Lafiabougou (fille de Dioncounda et MintouDoucouré) ont dit oui au mariage pour le meilleur et pour le pire. Ils sont désormais unis sous le régime polygamique avec la séparation de biens.

Le témoin de Baba Maïga était  HamadounMaïga, né le 7 septembre 1957 à Hombori. La fille de Dioncounda avait choisi SirimatiéSamaké, né le 3 novembre 1939 à Bamako.

Après, ce fut la séance de photos avec les différentes personnalités. Histoire d’immortaliser cet événement très important dans la vie d’un couple. La ballimamussokuntigi de Baba Maïga, notre consœur Hawoye Touré, présentatrice du journal télévisé de l’Ortm, était dans la salle.

S’étant finalement dérobé des flashes des photographes, le cortège du couple s’est dirigé vers la grande famille de Dioncounda Traoré à Lafiabougou pour les salutations d’usage.

Le soir, un grand concert était prévu à l’hôtel Radisson Blu, en présence de plusieurs invités de marque. L’artiste ivoirien, Désiré Frédéric Ehui dit Meiway, créateur du style musical Zoblazo était là pour animer cette soirée, accompagné de ses musiciens et danseurs. Faire déplacer tout ce monde demande beaucoup de moyens financiers. On parle de plusieurs dizaines de millions de nos francs. Le rossignol de la musique mandingue,SalifKéïta, et la diva de Tombouctou, Haïra Arby, étaient aussi de la partie. Ils ont tenu en haleine l’assistance pendant plusieurs horloges.

En tout cas, ce mariage a été bien célébré, même si le jeune homme d’affaires, Baba Maïga, en est à sa 3ème célébration, après son divorce d’avec sa cousine, puis récemment d’avec Baty Haïdara, la fille de l’ex-Pdg du Pmu-Mali, Idrissa Haïdara.

Quant à sa nouvelle épouse,Pitchou, fille de Dioncounda Traoré, c’est le premier mariage de sa vie. Espérons que ce sera le dernier pour elle, en souhaitant donc qu’il en soit de même pour Baba Maïga.

Mais les maliens retiendront surtout qu’au moment où la crise sévit dans le pays et qu’on leur demande de garder patience et faire preuve de retenue le temps que l’économie du pays puisse être remise sur les rails, il y en a qui ne se gênent pas de donner un bon exemple de dépenses somptueuses, voire exagérées, lors d’une cérémonie de mariage. Venant du cercle de ceux qui dirigent le pays, cela continuera certainement de faire débat.

PITCHOU 5 PITCHOU 9

 

A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. C’est l’argent public, nos impôts. C’est très grave. Il faut une vraie révolution😨

  2. Parceque C,est la fille de Dioncounda donc faut nous informer de son mariage? heureux menage a elle…au suivant SVP 🙄 🙄 🙄 🙄

  3. Vieux Djoncounda, j’aimerais heriter votre turban blanc!!!!! NOTHING ELSE!!!! Dans votre testament, vous ecrirez que le turban doit etre remis au GENERAL SANOGO!!!! C’est bien vous qui avez commence’ ces histoires de… GENERAL! SINON J’ETAIS TRANQUILLEMENT UN CAPITAINE. RIRE!!!!!!!

  4. Je prefere me censurer par respect pour le vieux Djoncounda que je respecte pour avoir sauve’ notre faso!!! DJONCOUNDA EST UN HOMME CALAME, INTELLIGENT ET TRES SAGE!!!!
    Pitchou-jolie, SABALI!!!

  5. Pourquoi de telle article dans votre site, qu’est ce que nous on a voir dans ce mariage, on s’en fou de baba maiga et de pitchou ces des simples citoyens comme nous tous. Vraiment ce pays manque de tous

  6. drole de fille qui signe pour etre cocue dès le jour de son mariage 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Vaut mieux la polygamie que le mariage pour tous non ? 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆

    • Apres la petite Konare du grand frere de Nioro et Rokia-SARAMAN du petit frere Karim Keita, dois-je m’orienter vers Pitchou-jolie? Je pense que je dois lui donner le temps necessaire pour recuperer une bonne partie de l’argent du COCHON MAIGA avant d’envoyer mes colas vertes chez…. Mintou Doucoure’!!! RIRE!!!!
      PITCHOU-JOLIE, JE COMPTE SUR TOI POUR AVOIR UNR TRES BONNE RETRAITE! IL FAUT ABSOLUMENT DEPLUMER LE COCHON!!! RIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. il n y a que des*****s qui défendent cette pratique viellot. alors penser a banir ca dans ce pays. dix femmes 100 enfants on n arrive pas a les entretenir ni a les nourrir c est ca la vérité. ce qui interesse koké *****

  8. Quand ce sont les* ou les princesses qu*********i signent la polygamie on ne dit rien. Quand c’est un type du DABANANI on crie à l’archaïsme matrimonial !! 🙄 🙄 🙄

    La polygamie c’est moins de problèmes. Quand on la pratique, on est à l’abri de la mésaventure de CAPI ou de FOUDKG. 😀 :mrgreen: :mrgreen:

    un autre exemple, la polygamie c’est moins de violences conjugales. L’exemple *** qui vient de tuer sa femme se produit seulement dans des foyers civilisés, pas dans les nôtres !!

    VIVE LA POLYGAMIE, ELLE VAUT MIEUX QUE ” Le mariage pour tous” !! 😀 😀 😀

Comments are closed.