Le Pdg de la firme Accès Canada face à la presse : “Ceux qui exercent de petits métiers ont plus de chance d’immigrer”

0
38

 

Le Président directeur général de  la firme "Accès Canada" a animé une conférence de presse, le mercredi 11 janvier, à l’hôtel Laïco Amitié de Bamako. Il était question d’informer les Maliens qui souhaitent immigrer au Canada et au Québec sur les modalités et les conditions de vie et de travail. Selon Alain Guerrero, les chances d’immigration sont plus élevées chez les personnes exerçant les métiers de coiffure, de boucher, de vendeurs de vêtements etc.

Les Maliens qui rêvent de vivre  au Canada ont désormais plusieurs facilités. En effet, Accès Canada, une firme spécialisée en immigration francophone pour  le Canada, a décidé d’orienter les éventuels candidats à l’immigration dans ce pays.

Créé depuis 17 ans et présent dans 12 pays, Accès Canada a émis près de 25.000 visas. Ouvert le 16 mars 2010, le bureau local du Mali est dirigé par Mme Ba Aïssata Coulibaly. Lors de la conférence de presse, Alain Guerrero a expliqué que sa société travaille pour les candidats immigrants qui veulent avoir une résidence permanente au Canada et au Québec. Son travail vise à donner l’information nécessaire pour que les gens démystifient ce qu’est l’immigration  pour le Canada et connaissent les critères de sélection afin d’échapper aux arnaques de l’internet.

Le responsable d’Accès Canada a indiqué que les immigrants sont sélectionnés sur la base des critères objectifs. Il s’agit des candidats en résidence permanente qui, au terme de trois à quatre ans, peuvent obtenir la citoyenneté canadienne  et jouir des mêmes droits que les Canadiens.

Précision de taille, ils ne bénéficieront pas du droit de vote.  Alain Guerrero a précisé que cette politique d’immigration du Canada n’a rien à voir avec un quelconque programme humanitaire ou une faveur. "L’Etat canadien encourage l’immigration parce qu’il en fait une véritable affaire économique. Il recherche donc des personnes qui vont intégrer sa société en tant que potentiel  économique car le besoin est réel. Le partenariat entre  le Canada et les pays d’origine des migrants est un partenariat gagnant-gagnant  dans la mesure où ces immigrants concourent à la survie du Canada et participent, en même temps, à l’économie de la survie de leurs familles restées dans leurs pays" a déclaré M. Guerrero.

Le rôle d’Accès Canada consiste à prendre le profil de l’immigrant, l’aider à savoir s’il est éligible au programme et l’accompagner dans les démarches aboutissant à l’obtention du visa. A ce niveau, il faut noter que la procédure peut s’étendre de 18 à 24 mois.

Pour les formalités, le demandeur célibataire doit débourser 50.000 FCFA tandis que pour le couple, les frais s’élèvent à 75.000 FCFA .

 

                          Clarisse NJIKAM

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.