L’élection présidentielle “Jour – 51” : Les marabouts, les féticheurs et les intermédiaires se frottent les mains sur le dos des candidats

7

Au Mali, le recours aux marabouts, somas, féticheurs et autres sorciers réputés est monnaie courante. En cette période préélectorale particulièrement, les politiciens n’entreprennent rien sans avoir au préalable fait recours à des pratiques mystiques. Celles-ci sont très sollicitées soit pour faire prospérer une fortune soit pour accéder à un poste politique ou pour s’y maintenir. Le magazine “Bamako Hebdo” s’est intéressé au sujet à la veille des évènements majeurs qui s’annoncent c’est-à-dire les élections présidentielle et législatives.

 

feticheurMême si l’on rencontre ces maîtres des sciences occultes dans tous les pays africains, il est important de préciser que le Mali est l’un des pays d’origine de la plupart des grands marabouts et féticheurs du continent. On les retrouve dans toutes les régions du Mali, notamment dans le delta  central du Niger, le Djitoumou, le Wassoulou et le Bélédougou. Ces marabouts et féticheurs sont-t-ils des marchands d’illusions ou des faiseurs de miracles ? L’on ne peut répondre à la question. Cependant, leurs prestations convergent vers un seul et unique objectif, réaliser les désirs de leurs clients.

De nos jours, au moment où la raison règne en maître absolu sur le monde, à travers des découvertes scientifiques comme les nouvelles technologies de l’information et de la communication, il est aisé de se rendre compte que l’homme en particulier porte toujours en lui une bonne part d’irrationnel qui justifie son recours sans cesse à des pratiques étranges que le bon sens ordinaire ne peut expliquer. Il suffit d’être un fin observateur pour remarquer à plusieurs coins de rue  ou à des carrefours de la capitale malienne, ces noix de colas, ces canaris cassés, ces écorces d’arbre, ces cauris, ces grains de riz, de mil, de sésame, des tartines du beurre de karité etc.  pour se rendre compte de la réalité du penchant de l’homme.

 

Comment travaillent ces hommes tapis dans l’ombre ?

Leurs méthodes de travail, ils préfèrent ne pas en piper mot. Certains d’entre eux, vous révèlent souvent que c’est par divination qu’ils prédisent. D’autres soutiennent qu’ils sont versés dans la science d’interroger les génies, la terre, les cauris ou tout simplement de lire dans la paume de la main de leurs clients pour dévoiler ce à quoi ils s’attendent. Ces hommes, vous les côtoyez sans les connaître, vous les voyez sans vous douter un seul instant de leur métier. Ils sont pourtant à côté de vous. C’est à la veille des évènements majeurs notamment les élections que bon nombre d’entre eux se font connaitre.

 

Certains parmi eux voyagent de pays en pays pour rendre leurs services. Pendant la précampagne des élections avortées de 2012, a-t-on appris d’une source anonyme, un marabout a prédit que Cheick Modibo Diarra serait le prochain président. Le même marabout a dit à l’ancien premier ministre que les élections n’auront pas lieu. A l’époque, Cheik Modibo Diarra n’avait pas cru à de telles révélations surtout que son accession à la présidence est conditionnée aux sacrifices d’une quantité énorme d’or. Il a pensé plutôt avoir à faire à un escroc.

 

Récemment, l’épouse d’un candidat déclaré à la présidence de la République s’est rendue chez un marabout en Commune VI. Elle a demandé à celui-ci de travailler pour aider son époux à accéder à la magistrature suprême ainsi que de mettre en place un solide réseau pour faciliter le travail.

 

Ces cas en disent long sur la sollicitation des marabouts en cette période électorale. Actuellement, ce sont les intermédiaires des candidats à la présidence de la République qui sillonnent les contrées à la recherche du précieux marabout ou féticheur. Cette période aussi est l’occasion pour les grands escrocs de se faire des sous. Alors différents déclarés faites attention pour ne pas tomber sur des crapules, comme ce fut le cas de Kadhafi lors de la révolution libyenne.  Avant le déclenchement de la guerre, Kadhafi aurait été soi-disant doté de “pouvoirs mystiques” par ces marabouts: ils étaient sensés le rendre invulnérable aux balles. La suite des événements, avec sa capture et son assassinat à Syrte a prouvé qu’il ne s’agissait que d’une arnaque pure et simple.          

 Moussa Sidibé

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. ceux sont pas des croyants mais des maliens africains donc des hypocrites…….. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  2. Quelle honte pour les batar-ds politiciens maliens . Blaise est entrain de faire le jeu de la France. Comment il rejette les autres mouvements du nord de prendre part au negotiation . La seule solution a ce probleme de Kidal je demande a tous les intervenants sur le net un boycotte pur et simple des elections .

  3. C’est le fait de se livrer à de telles pratiques qui pousse aux sacrifices humains.

  4. la foi en koi? nous sommes insi nous les africains car nous sommes animiste au plus profond de nous!!! mais la plus par du temps nous jouons au musulman ou au catho !!!! le nègre doit chercher son propre chemin vers son créateur!!!

  5. SI CES CHARLATANS MÉCRÉANTS AVAIENT UN QUELCONQUE POUVOIR SUR LE FUTUR OU LES ÉVÉNEMENTS

    LE MALI NE SERAIT PAS TOMBE SI BAS

    ET LA FRANCE N’AURAIT PAS EU A INTERVENIR

    MAIS VOILA POUR SORTIR LES GENS DE L’IGNORANCE

    IL FAUT BEAUCOUP DE SCIENCE ET DE PATIENCE

  6. Tous des mécréants. Tu ne peux faire confiance à Allah et pratiquer cela, qui du reste (art divinatoire, etc…) est formellement proscrit dans le Livre Saint.

  7. Ces gens qui les consultent sont-ils des croyants? Et pourtant la foi au Dieu unique est contre ces pratiques. Syncrétisme!!!!!!!

Comments are closed.