Les 7 Maliens membres de la Dawa islamique enterrés : La mosquée Markaz prône le pardon

7

Les 7 Maliens membres de la Dawa islamique, tués à Diabali dans la nuit de samedi à dimanche 9 septembre, ont été inhumés ce vendredi après midi au cimetière de Niamakoro. La prière mortuaire a eu lieu devant la mosquée Markaz de Banankabougou et a été dirigée par l’Imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali.

La cérémonie a donné lieu à une grande mobilisation des musulmans qui sont venus de tous les quartiers de Bamako et des différentes régions du Mali pour exprimer leur compassion et prendre part à la prière. Ainsi plusieurs milliers de membres de la Dawa islamique ont pris part à la prière, ainsi que des leaders religieux comme le Chérif Ousmane Madani Haïdara, Soufi Bilal et plusieurs autres membres du Haut Conseil islamique. Une forte présence des hommes armés a marqué la cérémonie funéraire de ce vendredi.

Depuis la fusillade qui a occasionné la mort des 16 membres de la Dawa à Diabali, la mosquée Markaz de Banankabougou est sous haute surveillance sécuritaire, avec la présence des gendarmes et policiers dans la cour de la mosquée et aux alentours. Quatre ministres désignés par le gouvernement étaient présents lors des obsèques : le ministre de la défense et des Anciens combattants, le colonel-major Yamoussa Camara, celui des affaires religieuses et du culte, Yacouba Traoré, le ministre de l’Administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly et celui de la Santé, Soumana Makadji.

Lors de la grande prière du vendredi, les prêcheurs de la mosquée ont véhiculé un message de paix en soutenant que si « cet incident est arrivé par ceux-là mêmes qui sont chargés d’assurer notre sécurité, on ne peut que s’en remettre à Dieu qui l’a voulu ainsi. Nous n’allons prendre ni fusil ni sabre pour nous venger, il faut pardonner et rester dans l’esprit de la Dawa », a souligné le prêcheur avant la prière. Ne dites rien qui puisse choquer, a-t-il indiqué  « Si quelqu’un entreprend autre chose, ce n’est pas une décision des responsables de la Dawa », selon le prêcheur. Nous considérons la terre et le monde entier comme appartenant à Dieu et l’Islam est la religion qu’on doit pratiquer selon les prescriptions de Dieu.

C’est un message d’amour que nous véhiculons sans violence. « Si on l’insulte ou on le frappe, le prêcheur de la Dawa islamique ne doit pas réagir par le même geste, mais doit s’en remettre à Dieu et pardonner », selon le prêcheur qui parlait avant le démarrage de la prière du vendredi à la mosquée Markaz. Il a prêché pour la paix au Mali qu’il a souhaité uni et a appelé ceux qui ont pris la voix de la violence au nord mali à déposer les armes. La prière s’est déroulée dans un climat de compassion.

Approché, le secrétaire chargé de la communication du Haut Conseil islamique, le Dr Mohamed Kimbiri, a exprimé sa compassion aux familles des défunts tout en condamnant la fusillade à l’origine de leur mort.

La rencontre de la Dawa islamique qui était prévue à Bamako du 14 au 21 septembre à la mosquée Markaz, et à laquelle devaient prendre part les prêcheurs a été annulée suite à la mort des 16 prédicateurs (8 Mauritaniens et 8 Maliens) de la Dawa à Diabali. L’annonce de cette annulation avait été faite par Tiefing Konaté, ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile, lors de l’Assemblée générale sur la situation sécuritaire, réunissant les responsables des services et les structures relevant de son département, le jeudi.

B. Daou

 

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. PARDON, OUi mais après la justice!
    c’est pas à makaz d’accorder le pardon, ces sont les familles des victimes qui doivent l’accorder et a ce que je saches celles ci reclament JUCTICE.
    Alors ………………………

  2. Ils sont morts pour la cause d ALLAH.Qu ALLAH LE TOUT PUISSANT les accueille dans son vaste paradis.Qu ALLAH LE TOUT PUISSANT nous reserve nous les vivants une bonne fin.Qu ALLAH LE TOUT PUISSANT fasse que notre derniere parole soit LA ILA ILLALLAHOU.ALLAHOU AKBAR

    INNA LILLAHI WA
    INNA ILAIYI RA DJI OUN.

  3. Ils sont morts pour la cause d ALLAH.Qu ALLAH LE TOUT PUISSANT les accueille dans son vaste paradis.Qu ALLAH LE TOUT PUISSANT nous reserve nous les vivants une bonne fin.Qu ALLAH LE TOUT PUISSANT fasse que notre derniere parole soit LA ILA ILLALLAHOU.ALLAHOU AKBAR

    INNA LILLAHI WA INNA ILAIYI RA DJI OUN.

  4. Et avec tout ce que ces gens de DIEU disent après le meurtre de leur frères, il ya des maliens si cyniques qui les traitent de terroristes. Honte à eux!

  5. Monsieur Daou, je pense que vous confondez toujours MEURTRE ou ASSASSINAT GRATUIT avec fusillade !! 😥 😥

Comments are closed.