Les femmes de la Canam au chevet des enfants malades et des détenues de Bollé : Des médicaments et des pagnes pour magnifier leur solidarité

0
Une vue de la remise à Gabriel Touré devant le DG de la Canam, Ankoundio  Togo
Une vue de la remise à Gabriel Touré devant le DG de la Canam, Ankoundio Togo

Le coût global de ces différents articles est d’environ 3  millions de Fcfa. La cérémonie de remise a eu  lieu sous la présidence du premier responsable de la caisse nationale d’assurance maladie (Canam) Luc Ankoudio Togo.

Les femmes travailleuses de la caisse nationale d’assurance maladie réunies en association ont exprimé leur solidarité envers les enfants prématurés et les malades de la pédiatrie du CHU Gabriel Touré ainsi que les femmes détenues au centre de détention et de rééducation pour femmes et mineurs de Bollé.

Pour la présidente de l’association, Maïga Agaïchatou Dicko, ses membres sont profondément touchées de voir des êtres si fragiles frappés par la maladie. Pour soulager les parents en l’occurrence les femmes qui souffrent dans leurs chairs, elles ont mis à la disposition du service de pédiatrie des médicaments et produits divers composés de matériel médical, des sondes d’alimentation, du lait pour prématurés et premier âge, des couches, produits d’entretien et gel désinfectant. Le coût global de ce don est de deux millions de Fcfa. Mme Maïga a émis le souhait que ce geste à l’endroit des tout-petits puisse les aider à améliorer leur état de santé.

A Bollé où un lot de 150 pagnes du 8 mars a été offert aux détenues, elle a affirmé qu’une bonne éducation et une politique pénitentiaire basée sur la prévention peuvent sensiblement baisser le taux de criminalité au Mali. Toute chose qui lui fera dire que les femmes de la Canam sont solidaires avec celles qui  sont privées de liberté.

Au CHU Gabriel Touré comme à Bollé, les responsables diront que ces dons contribueront à améliorer l’hygiène des deux structures et à l’accès aux bénéficiaires des soins de santé ainsi qu’à redonner le sourire aux 160 détenues dans ce centre.

Notons qu’une enveloppe de 200.000 Fcfa a été remise à la directrice de Bollé.

Fatoumata Mah Thiam KONE

PARTAGER