Les musulmans entrent dans la danse : Le ministre Yacouba Traoré interpellé sur les prêches sur fond de campagne électorale dans les mosquées

18

Depuis un certain temps, il y a des tentatives d’emmener la communauté musulmane à se ranger derrière un candidat parmi les 28, lors de la présidentielle du 28 juillet. Pour ce faire,  des appels sont lancés dans les mosquées pour relayer ce message. Ce qui a déjà commencé à créer d’énormes tensions dans  nos lieux de culte. Et cela sous les yeux du ministre en charge du culte. Qui, pour le moment, ne souffle mot. 

 

Le ministre Dr Yacouba Traoré
Le ministre Dr Yacouba Traoré

Le ministre des affaires religieuses et du culte, Yacouba Traoré, a désormais du pain sur la planche avec les associations islamiques qui veulent prendre la communauté musulmane en otage. En effet, depuis des mois déjà, certaines associations, sous le couvert du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), se font passer comme les porte-paroles de la communauté musulmane en envoyant des émissaires dans les mosquées pour, disent-elles, “sensibiliser pour le choix” que les fidèles doivent faire le 28 juillet prochain.

 

La stratégie étant d’essayer de convaincre, toujours sous le couvert du HCIM, les musulmans à apporter leur soutien à un candidat que lesdites associations auront choisi.

 

 

Une manière grotesque d’infantiliser les gens en leur faisant croire que le choix de ces groupuscules est celui de tous les musulmans. Quelle aberration ! Même s’il s’agissait du choix de l’imam d’une mosquée quelconque, il n’est pas évident que tous ceux qui prient dans ladite mosquée allaient jeter leur dévolu sur la même personne. Quel est, dans ces conditions, le sens du message servi, ces derniers temps, dans nos mosquées par ces prêcheurs et autres militants d’associations islamiques ? Pour le commun des mortels, ce n’est là qu’une campagne qui ne dit pas son nom, menée sous le couvert du HCIM et dont le nom est constamment évoqué comme s’il s’agissait des émissaires du président de cette institution présidée par le très respecté imam Mahmoud Dicko.

 

 

 

Si les dirigeants du HCIM ne disent toujours pas mot sur les agissements de ces activistes politiques se servant de la religion, il appartient, en tout cas, au ministre en charge des affaires religieuses et du culte, Yacouba Traoré, d’élever le ton et de mettre le holà à cette instrumentalisation de la communauté musulmane. Il n’est pas normal qu’une association religieuse s’invite sur le terrain politique avec des artifices afin de jouer sur la foi des musulmans. Cela  afin d’atteindre son objectif, consistant à appeler à voter pour tel candidat.

 

 

 

Au-delà du ministre des affaires religieuses, c’est celui en charge de l’administration du territoire qui est interpellé sur la présence de ces associations dans le débat pour le choix du candidat à la présidentielle du 28 juillet. En brandissant de passage des revendications extrémistes qu’aucun candidat ne pourra satisfaire s’il est élu. Notre Constitution interdit tout simplement un tel agissement.  Qu’on laisse alors chaque Malienne et chaque Malien, sans considération de foi ni de religion, voter pour le candidat de son choix.

Mamadou FOFANA

PARTAGER

18 COMMENTAIRES

  1. Merci koita Aly@

    Cet opportuniste de Mahmoud Dicko et sa bande de sabati ont eu l’occasion de voter pour youssouf hassane Diallo en 1997…
    Pour quoi ils ne l’ont pas fait..? Parce que leur but est tout sauf l’islam

  2. Même si 99% des maliens sont musulmans, le peux qui reste mérite aussi le respect.
    Nous ne somme pas plus maliens que les autres restant et nous aimons pas plus cet pays qu’eux.
    La réligion est et doit resté quelque chose de privé.
    La laîcité doit être au dessus de tout pour le bien de toutes et de tous les maliens.
    Je pense que personne ne désire une récolonisation de notre pays.
    Restons attachés à nos ancêtres et soyons fier de ceux qu’ils nous ont laissés.
    N’oublions jamais les soufrances infligées et subient dans notre pays.

  3. je suis convaincu que c’est le retour de an sardine et du mujao sous une forme voilée!!! attention au maliens ouvrez grand les yeux si non on est pas encore sortie du gouffre

  4. c’est vraiment le comble au mali on aura tout vu. Je vous assure que ce mouvement est dangereux pour la démocratie malienne et la cohésion sociale. j’aurai aimé qu’il agit en dehors de la religion pour convaincre les gens. je lance un appel fraternel et sincère à tous mes frères en l’islam.(NE METTEZ PAS VOTRE FOIE EN DANGER EN ÉCOUTANT CES FANATIQUES MOTIVES PAR L’argent et le Satan de nioro trafiquant de drogue ). Que se donne le temps d’écouter et d’analyser minutieusement le programme de société de chaque candidat afin de voter en toutes sincérité et en toutes honnêteté. Mais attention attention et attention à ce faut mouvement qui ne dit pas son nom et aux faut chefs religieux qui le soutiennent. conseil d’amis. je m’excuse si j’ai mal parler!!!!!

  5. Vous etes tous des bandes de tares s’il sagit de defendre un candidat religieux pour quoi n’avez vous pas portez Hassan Hossam Diallo en 1997 quand il s’etait presenter comme le candidat religieux aux presidentielles avec pretexte que le mali est 95% de muslim. Reflechissez avant de parler nous maliennes et maliens on pardonne mais on oublie jamais mes chers islamistes

    • Merci koita Aly@

      Cet opportuniste de Mahmoud Dicko et sa bande de sabati ont eu l’occasion de voter pour youssouf hassane Diallo en 1997…
      Pour quoi ils ne l’ont pas fait..? Parce que leur but est tout sauf l’islam

  6. Politique n’est autre chose que de bien gérer la chose commune donc cela ne peut se faire sans les musulmans.Si je me trompe pas 99% DES CANDIDATS SONT MUSULMANS DANS UN PAYS MUSULMAN.Comment voulez-vous que les autres 95% ne font pas la politique.Qui nous a montré le bien et le mal?si ce n’est l’islam nous sortir des des ténèbres pour la lumière.

  7. je suis Malien, je suis Musulman et fière de l’être, je prie mes cinq (5) prières à la mosquée, c’est à la mosquée, que le Prophète Mohamed SAW réglait ses problèmes de société. donc personne n’a le droit de nous empêcher de parler de la gestion de notre Mali a nous tous à la mosquée, personne au monde. qui d’entre vous peut me dire un seul verset qui interdit de parlé de politique à la mosquée?
    donc si Allah ne nous inderdit pas de le faire à la mosquée, le Prophète ne l’a pas inderdit, pourquoi avez vous peur? tant pi pour ceux qui ne sont pas aimé des musulmans, moi je suivrai le consigne de Sabati 2002 quelque soit leur choix. et je ne m’empêcherai pas de convraincre mes autres frères de la mosquée a faire de même. vous n’êtes pas plus Maliens que nous lorsque vous discutez de vos choix dans les grains, dans les Bars, dans les club. etc… 👿

    • Mon frère en islam, toi déjà tu es de la mouvance sabati 2002, ça se sens! Si vous le faite pour l’islam au nom d’Allah, en suivant les pas du Noble Messager d’Allah et des Purs Successeurs (Salaafs), il s’agit des compagnons du Prophet, de leur successeurs et les successeurs des successeurs (les trois meilleurs générations de la communauté musulmane jusqu’au jour du jugement dernier: Hadith authentique du Prophet (PSL)); comment pouvez-vous alors soutenir un candidat qui a comme dernier des soucis d’accomplir les cinq salaats obligatoires à la mosquée en compagnie des fidèle? Ce ou cette candidat(e) vaux mieux que le Messager d’Allah en Rang, parce que le Messager même malade s’efforçait de le faire toute sa vie, jusqu’au dernier jour, très malade ou il désigna Abu Bakr de diriger la salaat à sa place! L’islam mérite mieux que ça et le Mali mérite mieux ça! c’est-à-dire vos manipulations avec satan en tête! La communautée Musulmane du Mali mérite mieux!

  8. Mon cher renseigne toi bien en Allemagne il y a un parti politique et Catholique et sur la monnaie américaine c’est écrit dessus en anglais nous croyons à Dieu et autre chose quand le président est élu le serment qu’il prête dans plusieurs pays au monde est prêté sur le coran ou sur la bible; donc la démocratie est belle et bien compatible avec la religion!

  9. Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali que là où le Nom de DIEU est invoqué avec humilité respect amour accompagné de bons comportements rien de mal de mauvais ne peut y arriver seuls la gloire l’honneur l’élévation la paix l’amour y règnent

    Nous leur disons et rappelons qu’ils doivent être vigilants sur les listes électorales le déroulement des élections et ne doivent voter que les maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali comme président de la république comme députés maires délégués régionaux départementaux en somme ils doivent occuper tous les postes de décision et mettre hors circuit ces lettrés mutants politiques des ex mouvances qu’ils connaissent bien maintenant ainsi que leurs affidés et ne point se laisser influencer par des soit disant chefs religieux car s’ils faisaient correctement leur travail et étaient « propres vis-à-vis de DIEU le Mali n’aurait pas connu l’humiliation la chute la déliquescence

    Nous disons et rappelons qu’en dehors des dictatures des régimes religieux et les démocraties bananières où il y a fusion et confusion des différents pouvoirs dans la vraie démocratie il y a séparation des pouvoirs aux fins que chaque pouvoir puisse efficacement et pleinement faire ce qu’il a faire et donc le futur Mali qui se voudrai 1vraie démocratie ne saurait donc se déroger à ce principe sacro-saint

    • Koumba, vous n’avez que la Vérité. Ces soi-disant chefs religieux invoquent le nom de Dieu pour satisfaire des intérêts personnels et immoraux. Le choix du futur Président doit se faire sur la base des qualités telles que l’intégrité, la probité, la complaisance et l’honnêteté du candidat. Tout choix est personnel, ni l’imam, ni le chef religieux ne peut vous enlever ce droit. Que Dieu relève le Mali et lui redonne son honneur, l’honneur du peuple.

      • Ce qui est domamage, c’est le fait qu’aucun chef religieux n’est déposé ce costume, pour presenter aux présidentielles au nom de la vérité….

        En vérité, ceux qui agissent avec sbati 2002 ne parle qu’avec et pour leur ventre, et Allah Sais Mieux

      • Ce qui est dommage, c’est le fait qu’aucun chef religieux n’est déposé ce costume, pour presenter aux présidentielles au nom de la vérité….

        En vérité, ceux qui agissent avec sabati 2002 ne parle qu’avec et pour leur ventre, et Allah Sais Mieux

Comments are closed.