Elle et lui : Les rencontres à risque sur les réseaux sociaux

3

facebookCoucou chers lecteurs !

Je ne me lasserai jamais de le répéter, c’est un réel plaisir pour moi de vous rencontrer chaque semaine.  Aujourd’hui, le thème que je vous propose est un thème sensible,  dont nous, les femmes, sommes les principales victimes. Il s’agit bien sûre des rencontres sur les réseaux sociaux.

 

Comme vous le savez, ils sont un monde qui ressemble, à la mode, ‘’In’’ comme nous l’aimons. Mais c’est peut être là le piège.  C’est pourquoi, à travers ce numéro ci, nous allons essayer de parler des rencontres via internet. De leurs avantages, mais aussi et surtout de leurs inconvénients, cela à travers des témoignages et anecdotes de personnes qui se sont mises volontiers à notre disposition.

 

Vous conviendrez avec moi que les réseaux sociaux demeurent l’un des plus grands, sinon le plus grand canal (voie) de rencontres à travers le monde. Même si au départ, pour beaucoup, l’internet était un moyen de recherche, d’apprentissage, d’initiation ou d’échange d’expériences surtout professionnelles, avec l’avènement des réseaux sociaux, il est devenu très vite un moyen de se faire des amis à travers le monde, ensuite un moyen de faire des rencontres puis enfin un moyen de faire des projets d’avenir tel que le mariage.

 

A travers les témoignages et anecdotes, nous avons remarqué que ces rencontres font plus de mal que de bien. Car, à travers ces lignes virtuelles, ont ne sait jamais qui se cache derrière quoi. De la même façon que le monde est dense, c’est de la même façon que ces réseaux sociaux sont denses. On y rencontre de tout. Autrement dit, du bon comme du mauvais. Et il y a hélas, plus de mauvais que de bon. Il y a d’un côté les mauvais. Et parmi eux nous pouvons compter entre autres les illusionnistes, les brouteurs, les pédophiles, les proxénètes et bien d’autres encore.

Certains d’entre nous sont trop transparents sur leurs pages ou dans leurs profils. Ce qui facilite le travail des ces personnes mal intentionnées qui se cachent de l’autre côté. Car, sachant vos points faibles (vos envies, et besoins) ils vous peignent un véritable eldorado.  Et gare à ceux qui mordent à l’hameçon ! Sira, une jeune étudiante, nous confiera à ce sujet : « Je connais une jeune femme dans notre secteur. Elle a rencontré un étranger sur internet avec qui elle s’est lié d’amitié. Avec le temps, leur histoire est devenue sérieuse puis l’homme a décidé de la marier et de l’amener dans son pays. Ils ne s’étaient jamais rencontrés, elle est partie le rejoindre dans son pays comme convenu après le mariage. Et ce n’est qu’une fois sur place qu’elle a su que le monsieur n’était  qu’un vilain proxénète qui s’est mis à l’exploiter dès son arrivée. C’est par chance qu’elle a pu rentrer au pays ».

De l’autre coté, ils y a ceux qui espèrent sincèrement rencontrer l’âme sœur. Se marier et vivre une vie heureuse. Les principales victimes sont les jeunes filles qui sont vite attirées par tout ce qui brille. Beaucoup d’entre elles se rendent à des rendez vous, sans connaitre celui qu’elles vont rencontrer. A ce propos, quelqu’un qui a voulu garder l’anonymat nous a narré sa propre histoire. La voici :« J’aimais beaucoup les rencontres, car je trouvais cela intéressant. J’avais donc eu beaucoup d’amis à travers les réseaux sociaux. Mais un jour, j’ai rencontré un jeune qui m’a semblé être quelqu’un de bien. Bien que je ne le connaissais pas, il m’inspirait confiance. Un jour, il me donna rendez vous. Je suis allée le rejoindre et je fus victime d’un viol. J’ai aussi une amie qui a elle aussi failli être victime du même scénario, mais heureusement pour elle, elle a eu plus de chance que moi. Car elle a pu s’enfuir ».

Toujours selon nous enquêtes, certains se sont mariés, puis ont regretté car ayant découvert que la personne n’était pas ce qu’elle prétendait être. Mais aussi rare que cela fusse, il y’en a qui ont eu la chance de dénicher la perle rare à travers ces rencontres.

 

 

Les sages conseils de Fatouma :

Parfois, les personnes que nous côtoyons, sont ceux que l’on connait les moins. Alors ne parlons pas  de ce que l’on n’a pas eu l’occasion de voir, même une fois.  Je vous dirais ceci : Méfiez vous toujours de ceux qui veulent vous rencontrer. Que ça soit avec insistance ou pas. Soyez très vigilant face au projet de vie sur le monde virtuel d’internet.

Les concessions concrètes sont de loin plus raisonnables et plus sûres.

A bientôt !

 

FLT   

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. il y a aussi certaines de vos sœurs qui sont des sa.lo.pes et qui se font épouser par un français ,pour divocer aussitôt les papiers français obtenus .Pour 4 années d’attente çà vaut le coup 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  2. Les reseaux sociaux sont intéressant dans le sens qu’il y a échange : d’idée, de culture, d’information et en plus des nouveaux amis.
    Mais nous les Maliens, nous avons un défaut de transformateur, à toujours voir les choses autrement en sa vraie face. Donc tout le monde ne parle que du FCB,Viber, Tango autre… Puisque les jeunes ont fait un espace de vaganbondage sexuel et on y trouve facilement. Attention qui cherche trouve !
    les filles sont les cibles, donc ménagez vous pour déchouer toute tentative.

  3. FLT.”Halissa allah ka tulo kounandi di an ma”. Je connais un cas ici où la fille originaire du Mali qui s’est rendue aux USA pour répondre au RDV virtuel d’un jeune Camerounais. Elle est revenue avec une grossesse après avoir été obligée de régler sur place, tous les frais d’hôtel de leur séjours car son “ami” (dont le père serait le propriétaire des lieux) reste introuvable depuis leur dernière nuit passée ensemble. L’enfant qui porte le nom de la maman est aujourd’hui en CP. Alors les filles faites très attention aux Kamalénba du net. :mrgreen:

Comments are closed.