Libération de la voie publique : Ami Kane plus déterminée que jamais

19
Le gouverneur du district, Ami Kane, a rencontré, ce lundi 1er aout 2016, toutes les sensibilités du district
Le gouverneur du district, Ami Kane, a rencontré, ce lundi 1er aout 2016, toutes les sensibilités du district

Le gouverneur du district, Ami Kane, a rencontré, ce lundi 1er aout 2016, toutes les sensibilités du district. Objectif ? Exprimer ses regrets pour les dégâts causés par l’opération en cours et réitéré sa détermination à poursuivre son travail jusqu’au bout.   

L’opération de libération du domaine publique, entamée, jeudi dernier, ne se fait pas sans heurts.  Au niveau des six communes du district, tous les kiosques, hangars et autres installations qui violent le domaine public, sont démolis sans autre forme de procès. Le samedi, la mesure a provoqué de violentes échauffourées  entre les forces de sécurité et des commerçants qui tentaient de s’opposer à la destruction de leurs boutiques. Les incidents ont fait des blessés graves de part et d’autre.  Au grand marché et aux alentours de la cathédrale de Bamako, de nombreux kiosques et hangars ont ainsi été démolis et dégagés de la voie publique. Les occupants, en colère, ont décidé d’en découdre avec  les forces de sécurité.  Suite à ces heurts, le gouverneur a convoqué, ce jour, lundi, i 1er aout 2016, une rencontre à laquelle elle a pris soin d’inviter les représentants des différents syndicats et associations de commerçants, les familles fondatrices de Bamako, les leaders religieux, la Cafo, le  Cnj, l’Ujma,l’Imama, Sabati 2012….

Dans ses propos liminaires, Ami Kane a précisé l’objectif d’une rencontre qui vise, selon elle, à appeler tout le monde à l’apaisement. Le gouverneur a présenté ses excuses pour tous ceux qui ont subi des dégâts, tout en précisant que le travail qu’elle a commencé va se poursuivre.   Selon elle, avant de commencer cette opération, elle a contacté les différentes sensibilités dont la chambre de commerce et d’industrie du Mali, les familles fondatrices, le Haut conseil islamique, pour prendre leur avis sur l’opération. «Tous ont trouvé l’initiative pertinente et se sont engagés à nous accompagner dans sa concrétisation », a déclaré le gouverneur. Selon elle,  l’objectif de cette opération n’était nullement de  causer des pertes aux gens. Et d’ajouter que le temps a été donné à tout le monde de pouvoir sécuriser leurs marchandises avant le jour programmé pour la démolition.  Après son introduction, Mme le gouverneur a donné la parole aux différents corps de métiers invités. Ce que l’on peut retenir, c’est que tous, sans exception, ont partagé l’opération qui vise à redonner à la ville de Bamako son image d’antan.  Sans rejeter la pertinence de la mesure d’autres personnes ont attiré l’attention du gouverneur sur certaines failles de l’opération, notamment la non prise de mesure d’accompagnement. Pour Youssouf Bathily, président de la Chambre de commerce et d’industries du Mali, «c’est bien de dégager ceux qui occupent la voie, mais c’était plus jolie si on leur montrait en même temps là où ils devaient s’installer pour continuer leur activité». Selon plusieurs intervenants, s’il y a eu autant de frustrations c’est parce que rien n’a été prévu pour organiser le recasement de tous ceux qu’on a contraint de quitter leur lieu de travail habituel. Sur ce point, elle a indiqué que dans les six communes du district, des places ont été identifiés pour ceux qui souhaitent être recasé.

Pour le gouverneur,  contrairement à une rumeur qui a circulée, elle n’a reçu aucune pression de la part de l’honorable Karim Keïta. Selon elle, il y a certes eu quelques résistances en commune II où certains occupants ont exhibé des contrats qu’ils auraient passés avec  la mairie. «C’est un travail que nous allons mener dans le strict respect de la loi ; nous leur avons donc demandé de nous produire les contrats en question ; on va les analyser ;  s’il y a une portion qui appartient au domaine public, on fera le constant et on les fera libérer la zone».

Papa Sow /maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. ……….Courage Madame et la majorité des maliens vous soutient à 100%. On a le droit de circuler librement dans BAMAKO et les partisans de l'anarchie ne doivent pas prendre le dessus sur la bonne fluidité de la circulation et de la sécurité des piétons qui se font écrasés tous les jours par manque de passage sur les trottoirs pourtant faits pour. Les personnes agées on tout le mal du monde à se frayer de chemin dans ce désordre d'une autre époque.

  2. Les 50 milliards (qui n’ont rien a voir avec les 4 milliard de péages qui sont dérisoire ici) que les soi-disant Autorites Routieres pillent avec la complicité de l’état de la poche du secteur prive a travers le BNP sous prétexte de trouver un budget pour entretenir et construire les routes pouvaient tout simplement construire toutes les routes a Bamako a un niveau standard? Mais hélas! Ou part donc cet argent? L’état ne pourra pas nous dire autre usage pour cet argent dans son budget car il dit qu’il le prélève pour entretenir et construire nos routes…. mais ou sont ces routes construites par cette structure quasi-virtuelle qui est les “Autorites Routieres”?

    • Paul KAGAME …..tu me déçois ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
      Ne me dis pas que tu ne connais pas la “vanne” de Michel ROCCARD au sujet des autoroutes ?’
      ….Ou il racontait l’histoire d’un ministre Français qui avait expliqué à un de ses potes d’école comment il s”était enrichi ….en le menant sur sa terrasse …et en lui montrant l’autoroute qu’il voyait plus loin ; – tu vois non ? …….2 % …… 🙂 🙂 🙂 🙂
      Et le meme ministre , absolument épaté par la soudaine fortune de son pote , qui à peine nommé , l’amena lui aussi sur sa terrasse ….et lui dit :
      -Tu vois l’autoroute , là ? …….
      -.Non ….je ne vois rien !
      Ben voila ….. 100% !
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 Alors POPOL ….CON OU NAÏF ?
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  3. Quand on finit de déguerpir les anarchistes que est ce qui va rester? Les 99% du
    problème de la ville de Bamako qui est l’état inadmissible de nos routes sur lesquelles la circulation devient de plus en plus infernale. C’est bien de faire un nettoyage de fortune en vue d’accueillir le sommet FRANCEafrique avec un peu de dignité dans notre ville poubelle (sous ADAMA et Co), mais il faut que les autorités pensent plutôt au bien-être des citoyens qui souffre le martyr au quotidien sur nos routes (accidents macabres,terreur des piétons [enfants et femmes], eaux usées mélangees avec les accrues des pluies, pollution poussière+CO2, stress de l’entassement dans nos “rond-points”/wrong-point, insultes et klaxons in inécessaires de taximen et des sotramas, excès de vitesse des jakartas et autres conducteurs de bennes sans-frein(ignorés par la police), parking anarchiques des gros porteurs aux bords des routes déjà-entassees, conducteurs buveurs d’alcool (ignorés par la police), des feux tricolore et les éclairages publics tous casses, ….. tous ça nos autorités disent qu’ils voient pas?.. ❗ ❗ 🙄 ❓

    • ….on se demande si l’on vit dans la même ville que nos responsables publiques (maires et ministres faillis etc.)…? Peut etre qu’ils roulent dans les helicos… ou va reellement un pays dont les autorites n’ont aucun sens de responsabilite vis a vis du bien-etre quotidien de leurs pauvres citoyens…. sauf que d’agir comme des escalves reunis quand il s’agit de l’arrivee de leurs maitres… pourquoi toujours attendre de tel evenements avant de mettre de l’ordre chez-soi…. ça en dit long sur l’état d’esprit de nos autorites vis a vis de leurs propres citoyens…. ils n’ont aucune considération réelle pour la population cette même population de laquelle ils ont tout eu…. Cest une honte! Or on devait construire nos routes, mettre de l’ordre dans notre capitale qui est la platte tournante de notre economie, avec sommets ou sans sommets…aucun pays digne de ce nom au monde ne laisse sa capitale dans cet etat ridicu.le et mediocre de salete cafardesque….
      Dire qu’il existe depuis 8 ans une pseudo structure bidon qui s’appelle “Autorites Routieres”/ Parasites Routiere qui suces les dignes maliens de leur taxe plus de 50 milliards par an (qui n’a rien a voir les peages etc..) au niveau du BNP sous pretexte d’entretenir les routes….
      que est ce que le VEGAL attend pour interpeller cette structure? Ou part cet argent….dans le budget de l’état ou quoi? Si c’est le cas quelles routes l’état a construite ou entretenues avec cet argent qu’il a pille pour ce but?

  4. Le sommet franco -Africain ou le sommet de la partition du Mali en Nord et sud ne se tiendra pas au Dibida. Ces paisibles commercants n’ont rien n’avoir avec ce sommet.
    Au lieu de chaser les homes d’affaires vous devriez assainir la ville

  5. dites a ami kane de nous foutre la paix.Ce dibida est un lieu de business et cela existe dans toutes les grandes villes du monde .Le dibida n’est pas plus emconbrant que Chinatown a New York ou a phila ou Los Angeles.La ville de Bko a d’autres problemes plus serieux que la liberation de la voie publique.

  6. Félicitation mme le gouverneur, après cela on doit vous nommer ministre de la sécurité intérieure pour nettoyer la police malienne !

  7. BRAVO le gouverneur il faut vous assainir notre capitale est très sale il faut dégager tout ordur sur voie publique .

  8. The clearing of the highway appear to be a well intended plus well done job unfortunately those evil at heart will not meet well intended plus well done correctly. The result in this case is undue injury on both sides. This is a good examples why fools found in Mali are becoming more expendable. I hope the fools of Mali wise up soon plus evolve to becoming a productive member of development. There is benefits plus profit in productivity properly placed. Keep it real. Peace piece. Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

  9. Mme la Gouverneure, vous avez notre soutien total. Ce sont des gens de mauvaises fois qui traînent les pieds. Dès l’accession du Président IBK à la magistrature suprême, tout le monde en parlait, donc, attendait cette opération de libération des espaces publics.

  10. LES MALIENS VEULENT LE CHANGEMENT MAIS PERSONNE NE VEUT ETRE TOUCHER. BRAVO ET FELICITATIONS A AMI KANE. LA FAUTE SE SONT LES MAIRES QUI ONT PRIT DE L’ARGENT AVEC LES COMMERCANTS DETAILLANTS ET LAISSER L’ANARCHIE PARTOUT. IL FAUT RENDRE LA VILLE PROPRE ET FLUIDE. AMI KANE FAIT LE BOULOT QUE IBK LUI A CONFIE. JE LA SUPPORTE 100%.

  11. LE MALIEN a horreur du changement ” toutes ethnies confondues”.

    Bravo à la gouverneure de Bamako.
    Cela fait des années que ces commerçants ont été prévenus.
    Moi en tout cas je la soutient 100% dans cette opération.

    Au Mali, les gens ont pris l’habitude de vivre dans le désordre et de ne respecter aucune loi.
    C’est du n’importe quoi partout.
    La grande majorité de la population est indisciplinée et l’incivisme est devenu le quotidien d’une très grande partie de la population. On se croit tout permis.
    Des kiosques dégueulasses partout avec tout son lot d’insalubrité et de vente de tout genre de produits et de stupéfiants.
    Une CAPITALE n’est pas une poubelle! M.E.R.D.E!

    DÉGAGEZ NOS TROTTOIRS et ALLEZ LABOURER!

Comments are closed.