Lors du Maouloud : « Je suis prêt à aller au front pour que la paix retourne au Mali », dixit Haïdara

1
1

Dans le cadre des festivités clôturant le Maouloud 2012, le Guide spirituel des « Ançar Dine », Ousmane Madani Haïdara a tenu sa traditionnelle conférence de presse le mardi 14 février 2012 à son domicile.

Le Maouloud est une fête internationale reconnue par tous les  musulmans du monde puisqu’il s’agit de célébrer la naissance et le baptême du Prophète Mohamed (PSL). Pour l’occasion, les faits et dires du Prophète font l’objet de différents prêches à travers le pays. Aussi, pour la troisième année consécutive, le Guide des « Ançar Dine » a initié cette rencontre pour débattre certaines questions d’actualité, et pour imprégner l’opinion publique sur certains points obscurs de l’Islam.

Ainsi plusieurs questions ont été soulevées au cours de la rencontre : entre autres, la brûlante question du Nord, l’insécurité  grandissante dans les villes et  campagnes et la place de l’Islam au Mali. Sans aller par le dos de la cuillère, Ousmane Madani Haïdara dira que l’Islam joue un rôle de premier plan dans notre société. Composé à 95 % de musulmans, le Mali ne peut rien initier et adopter sans la participation ou l’implication des musulmans.

Selon le Guide des « Ançar Dine », le rôle de l’Islam est aujourd’hui plus déterminant que celui des forces armées  et toutes les autres structures.  Il soulignera que les prêches de sensibilisation et les appels à la paix et à la cohésion sociale prônés par l’Islam importent plus que toutes les autres armes dont dispose le Mali.

Concernant la crise du septentrion, Haïdara indiquera que nul n’a le droit de tuer quelqu’un. Aussi a-t-il appelé tous les Maliens au dialogue et à l’entente. Selon lui, il importe d’écouter les rebelles pour savoir quelles sont leurs véritables doléances. Mais sans se voiler la face, le Guide « Ançar Dine » a soutenu  qu’en cas de  rejet de tout processus de dialogue par les assaillants rebelles, le Gouvernement malien peut donc emprunter tous les moyens pour faire revenir la paix, même si pour cela, il faut déclarer un Etat de guerre ou de siège. Haïdara s’est également dit prêt à aller combattre au Nord pour que la paix retourne au Mali.  «  Je suis malien au même titre que tous les autres ! », a-t-il justifié. Il ajoutera en rappelant l’une des citations du Prophète Mohamed (PSL) : « Quand quelqu’un refuse de prendre la datte (paix), il faut donc lui donner de la braise ». Concernant la présidentielle 2012, Haïdara a prié Allah le Tout Puissant pour que le Mali ait un Président honnête et capable de faire l’affaire des Maliens.  Il conclura enfin qu’aucun pacte ne lie sa structure (« Ançar Dine ») et toutes les autres structures islamiques du pays à un homme ou un parti politique.

Soumana Touré Miguel

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
FANA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 158</span>
Membre
FANA 158
4 années 7 mois plus tôt

VRAIMENT IL N’A AUCUNE COMPETENCE POUR INTERVENIR ICI. LAISSONS NOTRE VAILLANTE ARMEE FAIRE SON TRAVAIL.VIVE LE MALI

wpDiscuz