Lutte contre les violences basées sur le genre : «Hakew Sabati », Le nouvel espace de justice pour les couches vulnérables au Mali

0
Lutte contre les violences basées sur le genre : «Hakew Sabati », Le nouvel espace de justice pour les couches vulnérables au Mali
Sous l’ égide du ministre de la promotion de la femme, de l’ enfant et de la famille, en présences des PTF, « Hakew Sabatili », le nouvel cadre de concertation des organisations de la société civile sur l’ accès à la justice, a été lancé hier 28 juillet 2017 dans la salle Moussa Mary Balla Coulibaly au siège du Conseil National du Patronat sis à ACI 2000.
Le projet MJP( Mali justice projet) en collaboration avec la société civile malienne, vient de mettre en place un cadre de concertation dénommé « Hakew Sabatili » ou « Accès à la Justice » dont l’objectif est d’identifier les problèmes auxquels les couches vulnérables de notre société sont confrontées en matière de justice. « Hakew Sabatili » est également un espace de plaidoyer et d’actions pour améliorer l’accès à la justice à ces millions de femmes, jeunes et personnes en situation handicap . Comme l’ a expliqué, Diawara Bintou Coulibaly de l’ APDF non moins de « Hakew Sabatili », cette plateforme se veut être un cadre de dialogue entre ses différentes composantes de la société civile et les acteurs de l’ administration judiciaire pour faciliter l’ accès de la justice aux victimes de violence.
Un espace que l’on espère va pouvoir apporter des solutions idoines au nombre de plus en plus croissant des VBG observés récemment dans notre pays. Comme l’ attestent les témoignages émouvants de trois victimes de violence, il est évident que le Mali doit être doter d’une loi contre les VBG pour dissuader ceux qui la perpétuent et redonner le sourire aux victimes. Car elles sont nombreuses à vivre avec une incommensurable douleur dans leur chair comme cette étudiante en deuxième année de droit dont la vie a été chamboulée tout simplement parce qu’ elle a eu la malchance de se marier à un homme violent. De femme battue, la jeune femme qui a voulu se séparer de son mari, a été régulièrement harcelée par lui malgré qu’elle ait informé la police de son calvaire, la jeune dame a fini par payer le prix fort aujourd’hui, elle vit avec une atroce douleur à cause des fragments de métal dans son dos ,conséquence des tirs reçus de son ex-époux juste parce qu’ elle se refusait à continuer à vivre l’ enfer à ses côtés. Pour ces victimes ayant témoigné et pour celles qui sont dans l’ombre, il est primordial de briser le silence contre les VBG et stopper l’impunité.
Fort heureusement, la ministre de la femme, de l’ enfant et de la famille, le représentant du ministre de la justice et le Chargé des Affaires de l’ ambassade des États-Unis au Mali, tous dans leurs discours ont fortement condamné les violations des droits humains en mettant l’accent sur la lâcheté des violences contre les femmes avant de réaffirmer leurs engagements aux côtés de « Hakew Sabatili » pour le bonheur des femmes et de la famille.
Khadydiatou Sanogo 
PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here