“Ma cite en marche” en vedette sur TM2 : D’une émission en un vrai projet de développement

1

A la grande satisfaction des téléspectateurs, l’émission de proximité Ma cité en marche fait la part belle aux contributions des citoyens. Ce succès est la preuve que la télévision nationale a eu une initiative originale qui regroupe maires et citoyens autour des sujets de citoyenneté.

 

L’existence de plus de cent radios et journaux privés est un fait déterminant dans la perception des questions de développement.  Et l’arrivée de  l’espace audiovisuel est certes à la traîne, mais ne manque pas d’intérêt, surtout que les télévisions privées commencent à naitre.

L’émission “Ma cité en marche”, diffusée sur la TM2, joue un rôle extrêmement important, puisqu’elle aide fortement à l’ancrage de citoyenneté et contribue à l’animation du monde de la communication de proximité. A cet effet, elle donne la parole aux maires qui traitent les questions d’intérêt national.

Avec un contenu riche, “Ma cité en marche” est parvenue à convaincre la majorité des Maliens et s’est rapidement imposée comme un excellent créneau. L’action citoyenne aidant, cette émission permet aux maires de développer leurs différentes localités. Les collectivités, grâce “Ma cité en marche”, prennent conscience de leur environnement. Surtout qu’elles jettent un regard sur la manière dont les élus municipaux gèrent les cités.

 

Tribune de proximité

En somme, cette émission est une véritable tribune qui favorise une réelle complicité d’une part, entre les élus et leurs populations, et d’autre part entre l’Etat et ses citoyens. Quand chaque commune se développe, cela impacte positivement, non seulement les villes, mais et surtout le pays.

De l’idée de la commune propre dotée des projets de développement (centres de santé, écoles, marchés, entretien des rues, entre autres), l’on se rend compte que les villes deviennent elles aussi propres. C’est l’essence de cette tribune. Or, l’un des véritables problèmes dans nos cités, ce sont les maladies qui naissent de l’environnement non assaini.

Et les populations, à cause de la pauvreté, n’arrivent pas à se soigner. C’est donc en cela que l’émission “Ma cité en marche” trouve son importance et devient désormais un instrument de développement. En effet, en encourageant les élus locaux et les populations à vivre dans un environnement assaini, cette émission fait bien aussi la politique de la prévention des maladies.

Il convient de saluer à sa juste valeur les autorités maliennes qui ont vite compris le bien-fondé du projet. Cette émission qui est déjà bien accueillie par toute la population malienne, est également suivie à travers le monde grâce l’appui des médias d’Etat malien : TM2 en premier lieu et l’ORTM depuis quelques mois. “Ma cité en marche” est un partenariat réussi entre l’Association Mali action (Amac), DDCOM, l’ORTM, TM2.

A.M. C.

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Malheureusement, le ridicule ne tue plus dans ce payes; ne sois pas l’avocat de la corruption et de la médiocrité. L’émission a eu de répondant à ses débuts, mais c’est dommage que l’animateur n’a pas pu se débarrasser de son étiquette “griot”, le Cas du maire de Kalabancoro (Ballo) en est une illustration.

Comments are closed.