Macky Cissé, président de l’assemblée régionale : “Il n’y a pas de frontière ethnique à Mopti”

0

Dans un entretien qu’il nous a accordé, Macky Cissé, président de l’Assemblée régionale de Mopti, déclare que “le Mali possède les atouts pour surmonter la crise qu’il vit en ce moment”. Cependant, précise l’élu, il faut que les populations acceptent de mettre en valeur les vertus d’union et de cohésion nationales qui ont toujours caractérisé la cohabitation ethnique.

 

Macky Cissé
Macky Cissé

La double crise politique et institutionnelle a durement frappé les collectivités territoriales, notamment celles du Nord. La région de Mopti, qui constitue la zone tampon entre le Sud et le Nord, n’a pas échappé aux conséquences. La psychose de l’avancée des groupes armés sur la ville de Mopti, et l’occupation, pendant près de 10 mois des localités de Douentza, Ténenkou et Youwarou ont fortement entaché le fonctionnement des collectivités.

La gestion des déplacés, la baisse drastique des ressources des communes, etc. ont porté un coup d’arrêt à de nombreux chantiers  de développement. “Tout ce que nous devions faire en 2012 a été gelé”, témoigne le président de l’Assemblée régionale de Mopti, qui assure quant au retour progressif des déplacés dans leurs foyers.

En ce vendredi 19 avril 2013, lorsque l’élu nous reçoit au siège de l’institution, il a le cœur meurtri quand il évoque les conséquences de la crise politico-sécuritaire dans notre pays. Cependant, Macky Cissé dit avoir foi que le Mali a toutes les forces pour reprendre sa place dans le concert des nations.

Mais pour réussir le chantier de la normalisation du fonctionnement des institutions, le président de l’Assemblée régionale de Mopti est convaincu du grand défi qui attend les collectivités. A Mopti, les communes sont à pied d’œuvre pour faire face aux chantiers de l’après-guerre.

 

L’unité dans la diversité

“Le plus dur est certainement derrière nous. Nous ne devons point baisser les bras, car le défi de la réconciliation nous attend”, analyse Macky Cissé, qui demande aux populations de rester souder derrière l’armée malienne et ses partenaires des forces étrangères.

Mopti est une ville cosmopolite, riche de sa diversité ethnique. Ici, Touaregs, Peuls, Bozos, Dogons, etc. cohabitent comme des populations d’une même entité. Et le président de l’Assemblée régionale en est fier. Macky Cissé est convaincu que la fracture sociale due à la crise qui frappe certaines localités, sera évitée à Mopti.

“Dans cette région, il n’y a pas de frontières ethniques. Nous sommes de même père et de même mère”, déclare le responsable politique. Et l’élu d’ajouter que l’ensemble du peuple malien est obligé de faire siennes les valeurs de tolérance (mais se dire la vérité), d’union et de cohésion qui ont toujours caractérisé le Mali.

“Ce sont des valeurs qui nous permettent de vivre en symbiose, dans l’unité et la fraternité. Nous avons l’obligation de vivre unis dans diversité. C’est ce qui fait notre richesse”, prêche le président de l’Assemblée régionale de Mopti.

Issa Fakaba Sissoko

Envoyé spécial 

PARTAGER