Mairie de la Commune IV : Le bilan des actions 2011- 2012 jugé positif

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Maire de la commune IV, Moussa Mara, a respecté la tradition. En effet, le 25 janvier 2013 dans les locaux de la mairie, il a présenté le bilan des actions menées dans sa commune.
L’objectif de cet exercice est d’informer non seulement les populations de la commune mais également l’ensemble des Maliens, de ce que la mairie a réalisé depuis la reprise du mandat, mars 2011 – décembre 2012. Quatre points étaient à l’ordre du jour. Il s’agit de la consolidation des acquis, la question des investissements, les projets ACI2000 et la question de la TDRL.
Quant à la consolidation des acquis, dans la question foncière, le maire Mara a souligné l’objectif de la municipalité, il s’agit de protéger les places publiques et finaliser le lotissement du quartier de Kalabambougou et régler définitivement tous les litiges fonciers de la Commune IV.  En ce qui concerne, les investissements contenus dans le budget 2010, la mise en œuvre de ce programme a connu d’importants retards pour des causes multiples. Ce programme concerne le pavage d’importantes voies de la commune à Djicoroni Para, Sébénicoro, Lafiabougou et Hamdallaye pour environ 300 millions de FCFA ; la réalisation de la première tranche du complexe sportif communal pour 200 millions de FCFA et l’équipement informatique intégral de la Mairie et le début de l’informatisation de certains services (état civil, finance, gestion des contribuables) est en cours de réalisation.
Parlant du projet l’ACI 2000, Moussa Mara dira que, la zone constitue une opportunité pour la commune IV. Pour lui, l’activité dont le but est de lier cet endroit aux autres quartiers de la commune à travers un projet intégrateur se caractérisant par la génération et le partage de revenus. Le coût du projet s’élève à 1,7 milliards FCFA. Enfin, dit-il, le projet TDRL, cette taxe est une opportunité pour la collectivité et son potentiel de recouvrement est de 700 millions FCFA au moins, mais elle ne recouvre que moins de 10 millions FCFA chaque année.
Lassana   

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.