Maladie de Parkinson : L’Etat a la rescousse

0
0

La maladie de Parkinson est, selon les spécialistes, une pathologie neurologique chronique dégénérative qui affecte le système nerveux. Elle se manifeste par des tremblements non contrôlables de la main.

Chez nous, les pouvoirs publics s’efforcent d’accompagner les malades atteints de cette pathologie. C’est dans ce cadre que le ministre de la Santé, Mme Diallo Madeleine Bâ, a remis jeudi dernier un important lot de médicaments à des malades de Parkinson. La cérémonie s’est déroulée en présence des directeurs des services centraux du département, du Pr Moussa Traoré, chef du service de neurologie au centre hospitalo-universitaire (CHU) du Point G, et de nombre d’invités. La maladie de Parkinson figurait parmi les thèmes débattus lors du 2è congrès de neurosciences. Les congressistes avaient recommandé au département de la Santé de poursuivre le plaidoyer auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour rendre disponible le médicament en dénomination commune internationale (DCI). Ce n’est pas encore le cas dans notre pays mais les autorités ont rendu disponible ladite molécule en spécialité. Le ministre de la Santé a expliqué que le Mali est un des premiers pays de la sous-région à rendre disponible cette molécule qui apportera un grand soulagement à nos compatriotes souffrant de ce mal chronique et invalidant. Et Mme Diallo Madeleine Bâ de préciser qu’il s’agit là d’une avancée significative dans la prise en charge de cette terrible maladie. Rappelons que la disponibilité du traitement en DCI soulagera notablement des malades dont les portefeuilles sont pressurés par une conjoncture économique défavorable. Par ailleurs, le ministre de la Santé a invité la Pharmacie populaire du Mali (PPM) à poursuivre les efforts nécessaires pour s’approvisionner en DCI afin que nos compatriotes puissent se soigner à moindre coût. La maladie de Parkinson est une pathologie du troisième âge. Les patients présents ont témoigné de leur reconnaissance au gouvernement et au ministère de la Santé. Leur porte parole, Bacary Cissé, a rappelé toute la symbolique de ce don. « Ce geste nous va droit au cœur et souhaitons que cette action soit pérenne » a-t-il dit.

Bréhima Doumbia

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.